Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

FIA Formule 2 : Monza

1 semaine après le drame de Spa, la compétition a repris, De Vries prend une option sur le titre.


Publié par le Lundi 9 Septembre 2019 à 09:53



1 semaine seulement après le tragique accident de Spa-Francorchamps où Anthoine Hubert a perdu la vie et JM Correa a été durement accidenté, la compétition a repris ses droits en Italie sur le circuit de Monza.

Matsushita s'est imposé dans la course 1 alors que Aitken a remporté la course 2. Avec 2 podiums supplémentaires, le leader du championnat, Nyck de Vries, semble bien parti pour aller chercher le titre alors que la fin de saison se rapproche.

Enfin, Monza a été aussi l'occasion de montrer la version 2020 de la monoplace qui sera équipée de roues de 18 pouces. jean Alesi a pris la piste dans cette configuration. Son fils Giuliano a également bien figuré en terre italienne avec 2 septièmes places.

Course 1 : 2e victoire pour Matsushita

Matsushita (Team Carlin)
Matsushita (Team Carlin)
Nobuharu Matsushita a remporté sa deuxième victoire de la saison en Formule 2, dans une course longue excitante à Monza. Le pilote japonais est parti depuis la cinquième place sur la grille de départ et a finalement gagné avec 7 secondes d'avance sur le héros national Luca Ghiotto et le leader du championnat Nyck de Vries, qui a réalisé une remontée sensationnelle depuis la dernière place.
 
Callum Ilott est parti en pole position pour la première fois de sa carrière et s'est clairement échappé au départ en affrontant Guanyu Zhou. Nikita Mazepin perdait beaucoup de temps dans le virage 1 et descendait au classement.  
 
Zhou glissait lui aussi à la 5e place un peu plus loin. Derrière lui, Louis Delétraz partait à la faute.
 
 Matsushita en profitait alors pour remonter à la 2e position derrière Ilott.  Le Japonais a commencé à se concentrer sur le Britannique et au 5e tour, il était à portée du DRS. Matsushita gagait son duel et prenait le commandement.
 
Un peu plus loin, Ghiotto avait dépassé son coéquipier alors que les premiers concurrents passaient par les stands. Matsushita était dans les premiers à stopper mais il est revenu à la 6e place devant Ilott, septième.  Ghiotto était sur une stratégie différente.
 
Nicholas Latifi et Zhou se sont touchés et ce dernier était victime d'une crevaison. Mais Latifi y laissait un aileron avant et une nouvelle désillusion pour un des challengers au titre.
 
Ghiotto a perdu du temps dans son arrêt et perdait ses espoirs de victoire. 
 
Matsushita se portait en tête devant ilott. De Vries dépassait Sérgio Sette Câmara pour la troisième place, 
 
En dépit de ses ennuis aux stands, Ghiotto avait réussi à revenir en troisième position puis à prendre la seconde place mais il était trop tard pour gagner à domicile. Illot perdait du terrain pour finir seulement 5e. De Vries conservait une place sur le podium et faisait la bonne opération du jour.
 
Sette Câmara se classait 4e.

À la demande des pilotes, l'hymne national français a été joué lors des célébrations du podium en l'honneur d'Hubert.
 
Classement

1 Nobuharu Matsushita Carlin 
2 Luca Ghiotto UNI-Virtuosi Racing 
3 Nyck De Vries ART Grand Prix 
4 Callum Ilott Sauber Junior Team by Charouz 
5 Sérgio Sette Câmara DAMS 
6 Jordan King MP Motorsport 
7 Giuliano Alesi Trident 
8 Jack Aitken Campos Racing 
9 Sean Gelael PREMA Racing 
10 Mahaveer Raghunathan MP Motorsport 
11 Nikita Mazepin ART Grand Prix 
12 Marino Sato Campos Racing 
13 Nicholas Latifi DAMS 

Course 2 : Aitken passe à 3

La F2 poursuit ses hommages à Anthoine Hubert
La F2 poursuit ses hommages à Anthoine Hubert
Avec beaucoup d'émotions, Jack Aitken a remporté sa troisième victoire dans la 2e course Sprint de Monza.  Il a pu dédié sa victoire à Anthoine Hubert. Le pilote  Campos a été harcelé jusqu'au drapeau à damier, terminant de justesse devant son compatriote britannique Jordan King et le leader du championnat Nyck de Vries.
 
Aitken a fait un bon départ. Le virage 1 était sous haute tension. Bien placé en 2e place sur la grille, Giuliano Alesi se faisait débordé par King et Callum Ilott laissant les britanniques prendre d'assaut le podium virtuel.
 
King a rapidement comblé le fossé qui le séparait d’Aitken en P1 avec une pointe de vitesse très efficace. Il n'a pas tenté de suite de prendre l'avantage sur le leader attendant un peu plus son heure. Pressé par son équipe, il tentait toutefois de prendre l'avantage. Avec un échange musclé, KIng se portait en tête alors que derrière cela devenait assez chaud aussi.
 
Les esprits s'échauffent au fil des tours pour De Vries,  Câmara et Ghiotto. De Vries a évité d'y laisser sa peau mais pour Camara, une crevaison venait l'handicaper et pour Ghiotto l'aileron était endommagé.

Cela a provoqué la voiture de sécurité virtuelle et, lorsque la course a repris, Aitken en a profité pour récupérer la tête de la course dans la ligne droite des stands. 
 
Une nouvelle passe d'armes entre les 2 premiers se déroulait sous les yeux des tifosis et cette fois King y perdait des plumes et surtout une place au profit de Illot alors 2e.

De Vries a manqué de tout perdre dans le premier virage et il passa par du hors piste avant de revenir derrière Nobuharu Matsushita à la cinquième place.
 
La même chose est arrivée à Ilott dans le dernier tour, mais avec des effets plus graves puisqu'il devait abandonner.
 
Pendant ce temps, Matsushita avait été condamné à une pénalité de 5 secondes pour une infraction au VSC, ce qui l’a ramené à la cinquième place et a permis à De Vries de prendre la troisième place, derrière Aitken et King,

Le trio a fièrement arboré le drapeau français sur le podium en l'honneur d'Hubert.
 
Au championnat, De Vries augmente son avance au classement avec 59 points d'avance sur Latifi. Luca Ghiotto est en troisième position. 
 
De Vries pourrait potentiellement conclure le titre à Sochi à la fin du mois de septembre, lorsque les courses reprendront en Russie.

Classement

1 Jack Aitken Campos Racing 
2 Jordan King MP Motorsport 
3 Nyck De Vries ART Grand Prix 
4 Guanyu Zhou UNI-Virtuosi Racing 
5 Nobuharu Matsushita Carlin 
6 Mick Schumacher PREMA Racing 
7 Giuliano Alesi Trident 
8 Louis Deletraz Carlin 
9 Nikita Mazepin ART Grand Prix 
10 Nicholas Latifi DAMS 
11 Marino Sato Campos Racing 
12 Callum Ilott Sauber Junior Team by Charouz 
13 Mahaveer Raghunathan MP Motorsport 
14 Tatiana Calderon BWT Arden 
15 Luca Ghiotto UNI-Virtuosi Racing 

Jean Alesi en démonstration

Avant la course sprint F2, Jean Alesi a fait une démo à bord de la voiture de développement 2020 équipé des nouveaux pneus 18 pouces Pirelli.
 
La foule italienne était ravie de voir l’ancienne star de la Formule 1 effectuer un tour sur le circuit historique en prévision du futur de la F1. Les plus gros pneus devraient faire leurs débuts en F2 la saison prochaine, avant leur introduction en F1 en 2021.
 
Un programme d'essais intensif est déjà bien engagé. La Formule 2 et Pirelli collaborent tout au long de cette saison pour développer les pneus et améliorer la voiture actuelle. Les tests se poursuivront dès la semaine prochaine, alors que la saison 2019 tire à sa fin et que les préparatifs commencent pour la prochaine campagne.
 
Jean Alesi : «Ce fut une expérience incroyable de pouvoir montrer au public italien et au reste du monde à quoi ressemblera la Formule 2 en 2020 avec les nouveaux pneus Pirelli de 18 pouces. J'ai vraiment apprécié ma sortie sur une piste où j'ai obtenu deux pole positions en F1: cette voiture est agréable à conduire!

J'ai pu préparer cet événement plus tôt cette semaine en effectuant quelques tours à Magny-Cours pour faire en sorte que la démonstration d'aujourd'hui soit un succès. Je voudrais remercier F2 et Pirelli pour cette magnifique opportunité. "

Classements

clasement_pilotes.pdf Clasement pilotes.pdf  (502.24 Ko)
classement_teams__gp2.pdf Classement Teams GP2.pdf  (354.61 Ko)

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 20/09/2019
Stéphane GAUTHIER | 19/09/2019
stéphane GAUTHIER | 19/09/2019
Olivier Jennequin | 19/09/2019

Nous vous recommandons :