Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
Racing Forever

FFSA GT4 : Pau, course 1

Parisy et Lapierre surgissent de la nuit


Publié par le Dimanche 13 Mai 2018 à 08:09


Une bonne journée pour Parisy et Lapierre
Une bonne journée pour Parisy et Lapierre
Contrarié à Nogaro, la nouvelle association Parisy/Lapierre au sein du team CD Sport espérait bien se refaire dans les rues de Pau d'autant que Mike Parisy est LE pilote qui joue à domicile dans le Béarn.

Samedi 13 mai, ces derniers ont vécu une folle journée en jouant aux avants-postes tant en qualification que lors de la course qui se déroulait en nocturne. Finalement cela à payé puisque le duo s'impose dans la première course paloise.

En catégorie Amateurs, Wallgren qui avait dominé jusqu'à alors s'est fait une frayeur en qualification. Du coup, il a assuré en course pour finalement s'imposer à son tour. Pour son team Speedcar c'est également une bonne opération puisqu'au général, aussi, il inscrit 2 autres autos sur le podium.

Parisy à l'attaque

Dans les meilleurs chronos des séances d'essais, Parisy et Lapierre sont en chasse des poles positions lors des qualifications. Christophe Lapierre qui roulaient jusqu'alors en Porsche Carrera Cup France est venu au GT4 cette saison après un ultime titre avec le constructeur allemand. Il signe le meilleur chrono des pilotes B et permet à son team de partir de la pole position pour la nocturne : un sacré avantage. Fabien Michal et Douglas Lundberg complètent le podium de cette séance.

Pour les pilotes, dit pro, les 15 meilleurs pilotes étaient donc retenus pour une séance Superpole qui allait déterminer la grille de départ de la course de dimanche. Une fois de plus Mike Parisy est à l'aise dans ce difficile exercice où il faut faire un temps de suite et sans erreur. Il signera le meilleur chrono en 1.33.986 alors que les conditions de pistes sont rendues difficiles par la pluie.

Les Porsche étaient à l'aise et 2 autres Cayman complètent le top 3 avec Clément Dub(Cool Racing) et Steven Palette ( Imsa Performance). La course dominicale se déroulera de jour avec ou sans pluie !

Course 1 : Noir c'est noir !

Christophe Lapierre avait donc l'honneur d'ouvrir la route pour la course nocturne de Pau disputée à partir de 21h30. La pluie a cessé quelques temps avant mais les conditions de pistes restent largement humide pour le départ qui se donne sous Safety Car.

Premier couac pour un concurrent, l'Audi R8 de Guilvert et Michal ne peut pas prendre le départ. Deuxième incident, lors du départ Robert Consani est trop rapide pour s'élancer et doit observer une pénalité. 

Au fil des tours, Lundberg met la pression sur le leader. Il lui faudra une vingtaine de minutes pour prendre l'ascendant sur Lapierre non sans aller au contact car ce dernier ferme toutes les portes. 

Ensuite, Saleille part à la faute au 11e tour. Vient ensuite les premiers changements de pilotes.  Lapierre laisse le volant à Parisy au 16e tour alors que Lundberg reste en piste. Quand celui-ci stoppe c'est Pernaut qui prend la première place.

A la fin de la fenêtre de passage par les stands, Parisy remonte sur la première place. Courroye a pris le relais de Lundberg. Il résiste jusqu'au 25e tour avant que Parisy, bien décidé à s'imposer à domicile, ne prenne le dessus. 

A 10 minutes de la fin Manel Cerqueda tape fort dans la courbe des stands et reste planté vers le virage de la gare.  Soheil Ayari et  Clément Dub roulent sur des débris.

La voiture de sécurité entre en action et roule quelques tours avant que la direction de course ne prenne la décision de sortir le drapeau rouge et de figer le résultat final. Parisy/Lapierre s'imposent devant Lundberg/Courroye et Consani/Lariche. Ces derniers font une belle opération malgré leur pénalité.

En catégorie Am, Wallgren a été sage et remporte la victoire devant Stéphane Brémard.
 

Ils ont dit

Wallgren s'impose avec prudence en catégorie AM
Wallgren s'impose avec prudence en catégorie AM
Christophe Lapierre (Porsche Cayman / CD Sport) : « Le début de course était intense. J’étais un peu plus rapide que Douglas [Lundberg] dans le premier secteur, mais il revenait dans les deux autres. Il a tenté sa chance au Lycée, j’ai essayé de fermer la porte mais il est passé en allant au contact. Ensuite j’ai essayé de le suivre en espérant qu’il fasse une faute. Dans le même temps, nous avions fait l’écart avec le troisième et j’ai passé le volant à Mike en sachant qu’il pourrait faire la différence. »
Mike Parisy (Porsche Cayman / CD Sport) : « Christophe m’a donné le volant d’une voiture qui me permettait de m’exprimer. J’ai maintenu une pression constante sur Pierre [Courroye], la bagarre était sportive mais il fallait qu’il fasse une faute pour que je puisse passer. C’est ce qu’il s’est produit ! Je suis très heureux après la déconvenue de Nogaro et j’espère que nous compléterons un week-end parfait demain. »
Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car) : « Mon objectif étant vraiment de remporter le titre en catégorie Am, je voulais donc continuer à rattraper les points perdus lors de mon abandon à Nogaro. Comme je suis parti à la faute en Super Pole, j’ai abordé cette course très prudemment. J’ai roulé en dessous de mon niveau et ça a payé. Si ça me permet de prendre la tête du classement général, alors c’est vraiment cool ! »

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook