Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
Racing Forever

FFSA GT4 : Dijon, course 1

Une première pour Gaunot et Schatz, Ginetta en force !


Publié par le Dimanche 15 Juillet 2018 à 08:05


Le départ vers une course folle
Le départ vers une course folle
La première course GT4 du meeting de Dijon a tenu toutes ses promesses tant les bagarres ont été nombreuses et la victoire s'est jouée dans les tous derniers instants. La Ginetta de Gaunot et Schatz a passé la ligne d'arrivée en vainqueur avec une avance minime de 0.046 sur l'Audi de Guilvert/Michal qui avait pourtant prise une sérieuse option sur la victoire au moment du changement de pilotes.

Dans la catégorie Amateurs qui comptait 20 engagés, Rodolphe Wallgren retrouve le chemin de la victoire à bord de sa Ginetta toute chromée.

Pour ce premier départ à Dijon, la première ligne est 100% Audi R8 LMS avec la pole d'Olivier Pernaut et la seconde place de Fabien Michal.

Lorsque la meute est libérée, 41 GT4 rugissent sur la grande ligne droite avant d'aborder le premier double droite de Villeroy et d'enchaîner sur le fameux S des sablières. Sylvain Noël ne fait pas de cadeau et s'impose d'entrée de jeu face aux 2 Audi de tête.  Olivier Estèves (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) est la première victime de la course après un contact avec Romain Brandela (BMW M4 / 3Y Technology). La voiture a tapé le rail est l'abandon forcé.

Les concurrents poursuivent leur route et c'est un festival d'attaques et de remontée pour les uns et les autres. Olivier Pernaut finit toute de même par reprendre la première place après 10 premières minutes intenses. On assiste a la remontée de plusieurs concurrents dont l'Alpine GT4 de Tribaudini.

C'est déjà le moment du changement de pilotes et la 2e partie de la course promet d'être encore disputée. Pernaut cède le volant à Marie, Guilvert prend le relai de Michal et Pierre Alexandre Jean remet la gomme avec l'Alpine CMR de Tribaudini.

Leader du championnat avec Robert Consani, Benjamin Lariche passe la vitesse supérieure et prend la tête de la course avec une belle opération à la clé si cela se confirme. Mais la fin de course est assez folle avec beaucoup d'abandons. Ainsi, Soheil Ayari est contraint à garer son Alpine pour crevaison, tout comme l'infortuné Trémoulet et sa Porsche Cayman. Pierre Alexandre Jean est également éliminé, 

Rebondissement pour le leader qui prend une pénalité pour non respect de la procédure de changement de pilote. Benjamin Lariche doit repasser par les stands pour un drive through !

Durant la fin de course, Nicolas Schatz est en chasse sur Guilvert. Finalement, il le rattrape in-extremis sur la ligne d'arrivée et coiffe une victoire sur le poteau ! Incroyable !

Sages et disciplinées les Mercedes du AKKA ASP visent le podium et celui-ci revient finalement à la numéro 88 de Ricci/Drouet. Leurs premiers cette saison.

Dans la catégorie AM, Olivier Pernaut, Nigel Greensall et Nicolas Gomar ont dominé le début de course. Mais tapis dans l'ombre, Rodolphe Wallgren place sur la bonne trajectoire pour remonter de la 21e place du général à la 7e et il remporte la victoire avec une bonne gestion de ses pneus.

Julien Lambert (Porsche Cayman / AGS Events) voit ses espoirs de podium s'envoler à 5 minutes de la fin et Franck Leherpeur (Mercedes AMG / M Racing – YMR) et Laurent Fresnais (BMW Ekris M4 / BMW Team France) en profitent alors pour sceller leur podium dijonnais.

Ils ont dit

Wallgren vainqueur dans la catégorie Amateurs
Wallgren vainqueur dans la catégorie Amateurs
Nicolas Schatz (Ginetta G55 / Schatz-Lestienne Racing) – 1er : « Je n’étais pas au courant que j’avais gagné ! Je ne savais donc pas que je jouais la victoire, mais j’avais vu qu’il ne restait plus qu’un tour pour dépasser Grégory. Comme il avait été très sportif sur mes tentatives précédentes, j’ai décidé de tenter l’extérieur et c’est passé. Cela récompense le travail de toute mon équipe, dès notre première course dans un championnat que nous découvrons. La bataille est conforme à ce que j’imaginais : il y a du niveau, il faut se battre et l’homogénéité du plateau est assez hallucinante ! »
Alain Gaunot (Ginetta G55 / Schatz-Lestienne Racing) – 1er : « Nicolas m’avait conseillé sur le départ. J’étais derrière Consani et j’ai décidé de tenter l’extérieur, car tous les autres allaient freiner à l’intérieur. Cela m’a permis de garder ma position. Je me suis retrouvé bien placé et j’ai pu me battre face à une Ginetta avant de talonner Laurent Hurgon au moment de m’arrêter. Je voyais déjà sa BMW en souffrance avec les pneumatiques. C’était un bon présage et Nicolas a su faire le boulot pour terminer en beauté. »
Fabien Michal (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) – 2e : « J’ai pris un bon départ, j’en étais même surpris. J’étais bien dans le rythme tout en essayant de préserver les pneus. Je n’ai eu aucune inquiétude à ce niveau et c’était un relais quasiment parfait qui a permis à Greg de se retrouver en tête après la fenêtre. »
Grégory Guilvert (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) – 2e : « Fabien a réalisé un excellent départ pour me donner la voiture dans les meilleures dispositions. Nous avons réussi un très beau changement de pilotes qui m’a permis d’avoir une petite avance, mais nos poursuivants nous ont rapidement rattrapés comme je n’avais plus de grip latéral. C’est un peu décevant de s’incliner dans le dernier virage, mais ce premier podium de l’année nous offre de bons points. J’espère que nous pourrons poursuivre sur cette dynamique d’autant que nous serons en pole demain. »
Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car) – 1er Am : « C’était une bonne course ! J’avais signé un temps plutôt moyen. En partant vingt-et-unième et septième Am, je ne pensais pas remonter autant, mais je me suis montré patient. Une fois en tête, j’ai décidé de gérer mon avance afin d’économiser mes gommes. »

Classement


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Olivier Jennequin | 14/08/2018
Stéphane GAUTHIER | 28/07/2018
Stéphane GAUTHIER | 19/07/2018
Stéphane GAUTHIER | 16/07/2018
stéphane GAUTHIER | 15/07/2018