Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

FFSA GT4 2018 : Barcelone, course 1

Guilvert et Michal récidivent !


Publié par le Samedi 29 Septembre 2018 à 22:09



Un départ chargé à Barcelone
Un départ chargé à Barcelone
Avec une quarantaine de GT4 en piste, la première course de Barcelone en FFSA GT4 a été assez ouverte avec une nouvelle victoire de l'Audi de Grégory Guilvert et Fabien Michal. Le duo remporte une seconde victoire après celle acquise à Magny-Cours et se relance au championnat. Sur le podium, ils étaient accompagné de Trémoulet/Jouffret (2e) et de Drouet/Ricci(3e). La victoire en AM revient à Rodolphe Walgren.

Sur le Circuit de Barcelona-Catalunya, Lluc Ibanez ( NM Racing Team) a signé une pole position à domicile à bord d'une Ginetta. L’Espagnol s’élançait devant Olivier Pernaut (Audi R8 LMS / Orhès Racing) et Olivier Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) pour la première course du week-end. 

Curieusement, le départ se déroule presque sans encombre et personne ne reste sur le carreau. Toutefois, se faire une place aux avant-postes requière un sang-froid important.

Pourtant c'est la chaleur qui domine à Barcelone, et dans les premiers tours, Pernaut prend la tête devant Gomez et Sancinena. Le premier gros incident intervient après 3 tours avec une percussion de Christophe Lapierre sur Ronald Basso. Cyril Saleilles ne peut également pas éviter l'accident. Seul Ronald Basso est obligé de capituler avec sa BMW. Le Safety car est de sortie. Lapierre sera sanctionné pour ce geste.

La course reprend au 8e passage. Pernaut et Gomez s'expliquent dans une belle passes d'armes. Jouffret pointe sa Porsche à la 3e place en doublant l'Alpine de Sancinena. Tout doucement Michal se rapproche du podium de tête avant la mi-course et le changement de pilotes.

Mais avant cela, il y a un incident entre la Maserati de Gomez qui tente un dépassement en force sur le leader à la chicane avant les stands. Jouffret en profite pour passer 2e au détriment de la Maserati.

Avant son relais, Pernaut a fait un petit écart mais trop peu important pour être décisif. Tout reste donc ouvert au moment où les concurrents passent dans la voie des stands.

Michal saisie immédiatement l'occasion pour passer le relais Guilvert. Une fois les seconds pilotes au volant, Marie ne peut conserver la première place face à Trémoulet. Les Audi Saint Eloc sont également incisives avec Martins et Guilvert. Les frères Gomez sont sanctionnés pour le contact sur le leader. Il n'y aura donc pas de Maserati sur le podium catalan.

A une vingtaine de minutes de la fin, Martins double et prend la tête de course. Coup de tonnerre au championnat, Benjamin Lariche, leader du championnat avec Consani est en panne sur le bord de piste(Surchauffe moteur).

Ensuite Guilvert passe à l'attaque, double d'abord Trémoulet puis son coéquipier Lonni Martins pour la tête de la course. Ce dernier est victime d'une crevaison et ne peut défendre ses chances pour un éventuel podium. Cela fait les affaires de Thomas Drouet et d'AKKA ASP Mercedes qui accède à la 3e place. Drouet va se bagarrer pour la seconde place mais Trémoulet résiste bien avec la Porsche Cayman.

Finalement, Guilvert signe avec Michal un nouveau succès. Le duo fait une belle opération au championnat. Trémoulet/Jouffret prennent la 2e place. Drouet/Ricci ont réussi un beau retournement de situation après des qualifications difficiles. Aujourd'hui, ils avaient une Mercedes en forme et un beau rythme de course.

Chez les Am, Olivier Pernaut et Olivier Gomez pouvaient prétendre à la victoire en début de course. Mais les aléas de la compétition ont finalement fait resurgir le très constant Rodolphe Walgren qui tire son épingle du jeu sur la longueur de la course. Une nouvelle victoire dans la catégorie qui porte le score à 5 pour le pilote Speedcar.

Paroles de vainqueurs

Nouvelle victoire pour la 42 en caégorie PRO-AM
Nouvelle victoire pour la 42 en caégorie PRO-AM
Fabien Michal (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) – 1er : « J’avais vraiment envie de prendre ma revanche après ma qualification décevante. Malgré de bons essais, nous n’avions pas réussi à trouver les réglages adéquats et j’ai commis des erreurs.

Aujourd’hui, l’objectif était de réaliser un relais agressif tout en préservant les pneumatiques. J’y suis parvenu grâce à un excellent rythme et je tire mon chapeau à l’équipe pour leur travail incroyable. »
Grégory Guilvert (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) – 1er : « Nous avons perdu près de quatre secondes dans la voie des stands en raison d’un limiteur de vitesse mal calibré. Comme nous voulons éviter toute pénalité, nous prenons une marge un peu excessive.

Cela a fait le jeu de nos adversaires, mais j’ai gardé mon sang-froid pour remonter progressivement. La voiture était parfaite et je tiens à souligner le travail de l’équipe. Je suis aussi déçu pour Benjamin et Robert, mais leur abandon était vraiment ce qui nous manquait pour véritablement revenir dans la course au titre. »
Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car) – 1er Am : « Mes adversaires étaient très rapides et j’ai eu un peu de chance avec leur drive-through quand ils étaient confortablement installés aux commandes. C’est un petit coup de pouce qui compense un peu la malchance que j’ai eue cette année. Encore une fois, je reprends la tête du classement général samedi. J’espère donc conjurer le sort et y être encore demain soir ! »

Classements

Après l'effort, le réconfort !
Après l'effort, le réconfort !

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 12/08/2019
Stéphane GAUTHIER | 11/08/2019
Stéphane GAUTHIER | 11/08/2019
Stéphane GAUTHIER | 11/08/2019

Nous vous recommandons :