Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

GT Tour : Quel avenir ?

Après le fiasco de Nogaro, les langues se délient.


Publié par le Jeudi 31 Mars 2016 à 21:36



L'avenir du GT Tour se joue t'il en ce moment ?
L'avenir du GT Tour se joue t'il en ce moment ?
Avec 9 concurrents au départ de la première course 2016 de la saison de GT Tour, la catégorie phare des championnats français était en bien mauvaise santé. Le nouveau format avec l'engagement des LMP3 n'a pas trouvé son public et les teams ont boudé la catégorie GT alors que la concurrence fait le plein ailleurs. 

Evidemment, on attendait donc les réactions des divers protagonistes sur l'avenir du GT Tour et du GT FFSA en particulier. La FFSA est pointée du doigt mais chacun se renvoie la responsabilité de cet échec alors que d'autres ont tenté de se placer pour la suite des événements.

C'est tout d'abord Dominique Roger, Président de la commission des circuits de la FFSA,  qui soulevait la polémique avec des propos rapportés dans le journal régional " La Dépêche" et qui disait que ce fut une erreur de venir à Nogaro avec si peu de voitures.

Des réactions en chaînes s'en sont suivis avec parfois un opportunisme débridé !

SRO lance un nouveau concept

Maître du GT3 avec sa société SRO, Stéphane Ratel, ici au centre, propose son idée
Maître du GT3 avec sa société SRO, Stéphane Ratel, ici au centre, propose son idée
Ancien promoteur du GT FFSA, SRO Motorsports Group est passé maître dans l'organisation de course GT avec, entre autres, ses fameuses séries de Blancpain (Sprint et Endurance). Rapidement, SRO a placé ses billes en proposant une main tendue à la FFSA pour l'organisation d'un nouveau championnat dès 2017.
SRO Motorsports Group, qui a managé avec succès le Championnat de France FFSA GT de 1998 à 2010 avec en moyenne 38 voitures / saison dont 29 au départ de la 1ère course à Nogaro en 2010, se désole de la situation du Championnat de France FFSA GT.

Afin d’éviter de voir disparaître la catégorie GT du territoire national, SRO Motorsports Group annonce le lancement d’une série 100% GT centrée sur la France en 2017. Elle sera inscrite au calendrier de la FIA comme championnat international avec 5 épreuves en France, 1 au Portugal et 1 en Espagne.

Néanmoins, si la FFSA le souhaitait, SRO Motorsports Group aurait plaisir et motivation à collaborer avec elle au renouveau du Championnat national sur la base de ce nouveau concept.

Les détails de ce championnat seront communiqués lors de la traditionnelle conférence de presse SRO Motorsports Group dans le cadre des Total 24 Hours of Spa, qui auront lieu du 28 au 31 juillet 2016.

Oreca réagit

Hugues de Chaunac
Hugues de Chaunac
Oreca est l'organisateur du GT Tour depuis 2011. A l'instar de son patron Hugues de Chaunac, le savoir faire d'Oreca dans le domaine diversifié des sports mécaniques n'est plus à prouver. Mais au coeur de la polémique, la réaction du patron emblématique était pour le moins attendue.
Hugues de Chaunac, Président du Groupe ORECA (extrait de sa déclaration) :

«  Je suis totalement abasourdi, d’un côté par les déclarations à la presse du Président de la commission des circuits de la FFSA, représentant le Président de la FFSA, sur l’avenir du GT en France ; d’un autre côté par la diffusion le même jour d’un communiqué de SRO annonçant une nouvelle série GT en France en 2017.

Ces propos sont tout simplement inacceptables vis-à-vis des teams et pilotes, des séries support du GT Tour et de nos partenaires avec qui nous avons construit cet événement. 

Nous n’avons jamais lâché le Championnat de France FFSA GT. Nous avons toujours été solidaires de la FFSA, même dans les moments difficiles. J’étais moi-même en première ligne, encaissant des coups qui ne nous étaient pas adressés.

Chacun connaît les véritables raisons qui ont fait partir certains teams et pilotes. ORECA avait la possibilité de ne plus être promoteur en 2016 : nous avons pourtant décidé de continuer par fidélité et avec conviction. »
Le Groupe ORECA se donne désormais quelques jours pour tirer les conséquences de cette situation et prendre les décisions les plus adaptées

La voix de Dayraut

JP Dayraut voudrait-il faire un DTM à la française ?
JP Dayraut voudrait-il faire un DTM à la française ?
Une des directions que pourrait prendre la FFSA serait de faire du championnat de France Supertourisme l'épreuve phare d'un nouveau format de meeting français à la place du GT. Jean Philippe Dayraut qui est le promoteur du Supertourisme et de la Mitjet en a dressé un possible contour via un communiqué dont voici un extrait : 
Jean Philippe Dayraut, promoteur du championnat de France de Supertourisme :

« Je pense que le championnat de France des circuits a besoin de renouveau et pour cela nous devons donner la possibilité à de nombreux pilotes d’y participer, à des coûts raisonnables afin qu’il y ait suffisamment de voitures au départ et garantir compétitivité et spectacle !

Il est important d’assurer aux pilotes et aux teams une stabilité sur plusieurs années pour que chacun puissent s’investir sur du long terme. Si nous souhaitons avoir un plateau de trente à quarante voitures, nous devons proposer à nos pilotes, un produit performant, avec un coût maîtrisé et sur des épreuves au format désirés par les pilotes, soit 2 à 3 jours maximum.

Nous devons nous rendre à l’évidence, les coûts n’ont cessé d’augmenter et depuis ces 10 dernières années, nous avons vu se créer une multitude de séries et de promoteurs. Sans parler d’un contexte économique de plus en plus compliqué !

Je suis sûr que nous pouvons créer un championnat de France des circuits spectaculaire qui attirera plus de partenaires et de public sur les circuits. 

Comme cela est le cas avec la Nascar, le DTM, le V8 super car ou le Supertourisme brésilien.

Tous ces championnats existent et fonctionnent très bien depuis des années et pourtant ce ne sont pas des GT. Le championnat de France de Supertourisme a connu de très belles années en France et cela peut le devenir à nouveau très rapidement.

Si chacun y met du sien, tout est prêt, pour avoir dès cette année, de trente à quarante Supertourisme au départ avec des pilotes de renoms ».

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 13/11/2019
Stéphane GAUTHIER | 03/11/2019
Olivier Jennequin | 03/11/2019
Olivier Jennequin | 03/11/2019
Olivier Jennequin | 03/11/2019

Nous vous recommandons :