Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

WRC 2022 : Rallye Italie Sardaigne

Tänak/Järveoja et Hyundai renouent avec la victoire.


Publié par le Mardi 7 Juin 2022 à 21:21



Hyundai n'a pas pris l'eau en Sardaigne (Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)
Hyundai n'a pas pris l'eau en Sardaigne (Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)
Ott Tänak et Martin Järveoja pouvaient légitimement lever les bras après l'arrivée du Rallye d'Italie Sardaigne. Ils ont enfin pu renouer avec la victoire qui les fuyaient depuis plus d'un an. L'équipage Hyundai a été performant sur les routes rocailleuses de l'île méditerranéenne.

Ils s'imposent avec 1 min 32s d'avance sur la Ford Puma de Craig Breen et Paul Nagle. Dani Sordo et Cándido Carrera placent également une autre Hyundai sur le podium avec la 3e place.

Sur un rallye pourtant rempli de pièges, les français Pierre-Louis Loubet et Vincent Landais ont enfin vaincu la malchance pour prendre la 4e position sur leur Ford Puma.

Le clan Toyota a souffert mais Rovanperä, leader du championnat, a sauvé les meubles en étant le mieux classé de la marque et avec une cinquième place, il a étendu son avance au Championnat du Monde FIA ​​des Rallyes.

Nous sommes arrivés à mi-saison. Le mois prochain le WRC se rendra en Afrique pour le légendaire Safari Rally Kenya du 23 au 26 juin. On devrait y retrouver Loeb et Ogier.

La journée de jeudi a commencé avec le shakedown d'avant-épreuve.  Thierry Neuville/Martijn Wydaeghe sur Hyundai i20 N Rally1 ont signés le meilleur chrono devant les pilotes Toyota Esapekka Lappi et Elfyn Evan. Le leader du championnat Kalle Rovanperä était cinquième.

Classement première journée (jeudi) :
1 Thierry Neuville/Martijn Wydaeghe (Hyundai i20 N Rally1) 2m26.8s
2 Takamoto Katsuta/Aaron Johnston (Toyota GR YARIS Rally1) +0.5s
3 Elfyn Evans/Scott Martin (Toyota GR YARIS Rally1) +0.7s

Vendredi : Lappi éphémère leader

Lappi a mené brièvement le rallye (Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)
Lappi a mené brièvement le rallye (Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)
Les équipages restent à Olbia pour la nuit prêts à affronter deux étapes proches au sud-ouest : Terranova et Monti di Alà e Buddusò. Ceux-ci seront répétées avant de retourner à Alghero pour l'assistance de midi. Une autre paire d'étapes vers la côte nord est ensuite courue deux fois dans l'après-midi : Osilo – Tergu et Sedini – Castelsardo.

Rovanperä doit ouvrir la route vendredi, en traçant une ligne dans des gravillons qui deviendront progressivement plus propres et plus adhérents au passage de chaque voiture.

Des températures ambiantes supérieures à 35 degrés centigrades combinées à des routes accidentées et rocailleuses font de l'épreuve insulaire le défi le plus difficile à ce jour pour la nouvelle génération de voitures hybrides Rally1 introduites cette saison. 

Esapekka Lappi a livré une course presque parfaite pour terminer la pénible journée de vendredi avec une mince avance sur Tänak. Malheureusement, les deux dernières étapes ont été annulées en raison de retards suite à un incident lors du premier passage Osilu - Tergu.

Tänak s'est plaint de problèmes de transmission tout comme Thierry Neuville qui a perdu deux minutes dans l'ES5. Lappi a également connu une crevaison à l'avant gauche dans l'ES5. Pierre-Louis Loubet a terminé troisième à 14,4 secondes de Tänak. Le français devait toutefois se réfréner pour tenter de finir le rallye et avoir un bon résultat.

Elfyn Evans a mené brièvement avant d'abandonner sa Yaris avec un radiateur endommagé suite à une compression dans la troisième étape

Classement de la deuxième journée (vendredi) :
1 Esapekka Lappi/Janne Ferm (Toyota GR YARIS Rally1) 1h10m41.9s
2 Ott Tänak / Martin Järveoja (Hyundai i20 N Rally1) + 0.7s
3 Pierre-Louis Loubet / Vincent Landais (Ford Puma Rally1) + 15.1s

Samedi : Tänak/Järveoja prennent la tête

Tänak a dominé malgré les nombreux pièges (Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)
Tänak a dominé malgré les nombreux pièges (Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)
Samedi, c'était une étape marathon dans la région de Monte Acuto sans assistance. Après 10,4 km seulement, Lappi a rebondi après une forte compression de sa Toyota et a taper dans un rocher qui a arraché la roue arrière gauche et les composants de la suspension. Il a abandonné. 

Tänak était alors seul en haut du classement. Le pilote estonien entamera la dernière étape de dimanche avec un gros avantage de 46,0 secondes sur Craig Breen (M-Sport Ford).

Breen était le seul autre pilote à avoir remporté une étape ce samedi. L'Irlandais a commencé troisième avant de s'emparer de la deuxième place lorsque son coéquipier Pierre-Louis Loubet a crevé lors de l'essai d'ouverture.

Il a subi la pression de Dani Sordo et sa Hyundai dans la matinée, mais a réussi à se constituer une avance confortable alors que Sordo avait du mal à trouver le rythme plus tard dans la journée. 20,8 secondes séparaient les 2 à la fin de la journée.

Loubet a livré une conduite mature pour ramener sa Puma à la quatrième place. Il a devancé Sordo de 25,0 secondes, mais avait 51,4 secondes d'avance sur Kalle Rovanperä, cinquième, qui a commencé la journée huitième après avoir ouvert la route vendredi.

Rovanperä a fait irruption dans le top cinq en fin de journée lorsqu'Adrien Fourmaux a connu un crash avec sa Ford lors du final sur Monte Lerno Di Pattada et l'étape a ensuite été stoppée au drapeau rouge.

Classement de samedi  :
1 Ott Tänak/Martin Järveoja (Hyundai i20 N Rally1) 2h43m35.6s
2 Craig Breen/Paul Nagle (Ford Puma Rally1) +46.0s
3 Dani Sordo/Cándido Carrera (Hyundai i20 N Rally1) +1m06.8s

Dimanche : Statut quo

Les équipages se dirigent vers le nord d'Alghero le long de la côte dimanche pour s'attaquer à Monte Baranta (14,51 km) et Sassari-Argentiera (7,10 km). Les deux étapes sont courues deux fois le dernier jour, cette dernière étant le lieu de la Wolf Power Stage.

La victoire de Tänak lors de la cinquième manche du championnat était certainement attendue depuis longtemps. La dernière fois qu'il est monté sur la plus haute marche du podium, c'était à l'Arctic Rally Finland en 2021, il y a 462 jours. L'Estonien a parfaitement conduit jusqu'à l'arrivée finale. Le classement des 3 premiers de samedi restant figé ce dimanche.

Thierry Neuville et sa Hyundai ont réussi à sauver cinq points avec la victoire dans la Wolf Power Stage.
Ott Tänak : "Cela a été très difficile, surtout depuis le début de cette génération hybride. Nous sommes vraiment très heureux, surtout pour les mécaniciens - ils ont fourni un effort incroyable toute l'année dernière et le début de cette année. Ce rallye n'a pas été facile et ils ont fait du bon travail pour maintenir la voiture en marche.

Nous avons fait de bons progrès. Au Portugal, nous étions vraiment en difficulté et nous avons réussi à nous améliorer. Sans aucun doute, si la confiance est là, nous pouvons faire du bon travail. Nous devons juste continuer à travailler."
Kalle Rovanperä (chauffeur voiture 69)
"Nous savions qu'aujourd'hui, notre seul objectif était d'atteindre la fin et d'essayer de marquer des points supplémentaires dans la Power Stage.

Les sensations n'étaient pas aussi bonnes que je l'aurais souhaité et c'était assez difficile, mais nous avons quand même réussi à être deuxièmes plus rapides. , donc quatre points de plus, ainsi qu'une cinquième place sur le rallye. Ce fut un week-end difficile.

Nous savions simplement que nous devions être intelligents car des résultats comme celui-ci peuvent être importants lorsque nous comptons les points à la fin de l'année. Nous avons marqué plus que notre rival le plus proche au championnat, nous pouvons donc en être très satisfaits."

Classements

Une victoire libératrice (Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)
Une victoire libératrice (Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)
1 Ott Tänak/Martin Järveoja (Hyundai i20 N Rally1) 3h10m59.1s
2 Craig Breen/Paul Nagle (Ford Puma Rally1) +1m03.2s
3 Dani Sordo/Cándido Carrera (Hyundai i20 N Rally1) +1m33.0s
4 Pierre-Louis Loubet/Vincent Landais (Ford Puma Rally1) +2m09.4s
5 Kalle Rovanperä/Jonne Halttunen (Toyota GR YARIS Rally1) +3m02.8s
6 Takamoto Katsuta/Aaron Johnston (Toyota GR YARIS Rally1) +4m02.6s
7 Gus Greensmith/Jonas Andersson (Ford Puma Rally1) +5m23.6s
8 Nikolay Gryazin/Konstantin Alexandrov (Škoda Fabia Rally2 evo) +7m37.7s
9 Jan Solans/Rodrigo Sanjuan (Citroën C3 Rally2) +8m05.7s
10 Jari Huttunen/Mikko Lukka (Ford Fiesta Rally2) +8m10.8s

Championnat Top 3 pilotes : 

1. K Rovanperä 120pts
2. T Neuville 65pts
3. O Tänak 62pts

Rovenpera fait une bonne opération (Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)
Rovenpera fait une bonne opération (Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 07/08/2022
Stéphane GAUTHIER | 07/08/2022
Stéphane GAUTHIER | 04/08/2022
Stéphane GAUTHIER | 04/08/2022
Stéphane GAUTHIER | 01/08/2022