Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
Racing Forever

MotoGp : Grand prix d'Argentine 2018

Une incroyable grand prix et victoire de Crutchlow devant Zarco


Publié par le Dimanche 8 Avril 2018 à 22:10


3e victoire pour Cal Crutchlow dans une course folle (Photo Honda Pro Racing)
3e victoire pour Cal Crutchlow dans une course folle (Photo Honda Pro Racing)
En Argentine, sur le circuit de Termas de Rio Hondo, rien de s'est vraiment passé dans les conditions habituelles de la MotoGp. D'abord les qualifications avec la pluie ont permis aux outsiders de prendre leur chance comme en témoigne la pole surprise du pilote Ducati Jack Miller. Mais aussi avec tous les faits de courses qui se sont passés durant l'épreuve de dimanche à commencer par une procédure de départ totalement inédite et à la limite "à la carte".

Marc Marquez s'est mis en évidence durant la course. Visiblement, le plus rapide, il a calé au départ, puis sanctionné par une pénalité et enfin il a provoqué plusieurs incidents en piste qui ne seront pas sans conséquences pour la suite de la saison. Il repart du circuit avec zéro point alors qu'il pouvait gagner.

Cal Crutchlow a bien exploité tous les faits de course pour s'imposer à un incroyable Johann Zarco de nouveau compétitif pour viser la victoire mais aussi à un Alex Rins, requinqué au guidon de sa Suzuki et qui termine 3e. L'anglais fait coup double en prenant la tête du championnat du monde.

Pedrosa, Rossi, Marquez et Lorenzo sont les grands perdants de cette course en Amérique du sud.

La pole position audacieuse de Jack Miller

Jack Miller n'a pas eu froid aux yeux en qualifications
Jack Miller n'a pas eu froid aux yeux en qualifications
Comme souvent, la chance sourit aux audacieux. L'australien fait parti de ceux-là puisque en choisissant de faire ses chronos en pneus slicks en fin de séance, il a réussit à décrocher une très belle pole position au nez et à la barbe des ténors de la discipline.

Jack Miller a pu faire plusieurs tours en pneus slicks alors que la piste était encore partiellement mouillée. Prenant également beaucoup de risques dans ses conditions cela a fini par payer dans le dernier tour lancé malgré quelques frayeurs. il a devancé Dani Pedrosa et le français Johann Zarco.
 

Le départ ubuesque de Termas de Rio Hondo

Il faut remonter à loin pour voir un cafouillage pareil en MotoGP. La pluie a joué un rôle tout au long du weekend argentin. Comme en Moto3 et Moto2, le choix du type de gomme par rapport aux conditions mixtes de la piste argentine a été primordial. Et bien, si Jack Miller optait une nouvelle fois pour les slicks, ce ne fut pas le cas de ses adversaires qui ont fini par opter un après l'autre pour cette solution les obligeant à partir des stands.

Sauf que tout seul sur la grille de départ, Jack Miller n'a pas accepté que la direction de course retarde le départ pour éviter un incident si la plupart des pilotes partaient des stands. Au bout d'une longue discussion, finalement Miller a pu partir de sa pole et le reste des concurrents à une dizaine de mètres derrière, procédure plutôt inédite dans l'histoire de la MotoGp.

Comme si cela ne suffisait pas, Marc Marquez a calé avant ce nouveau départ et au lieu de dégager sa moto vers la voie des stands, il a repris sa place du fond de grille en la redémarrant. 

Les mauvais coups de Marc Marquez

un accrochage qui fera de nouveau couler beaucoup d'encre
un accrochage qui fera de nouveau couler beaucoup d'encre
Sous pression, alors que manifestement, Marc Marquez était le plus rapide de tous les pilotes aujourd'hui dans ces conditions comme en attestait ses temps au tour une fois la course lancée. Marc Marquez a fait ce qu'il sait faire de mieux dans le pire : Trop attaquer au lieu de prendre son temps pour dépasser ses adversaires. Pour son départ, il a eu une pénalité de passage par les stands, puis on lui a demandé de rétrocédé une position après un dépassement houleux.

Puis, il est  remonté jusqu'à Rossi alors dans le top 10. Et il a encore commis une erreur en forçant le passage mais cette fois, en mettant Rossi à terre rappelant les mauvaises heures de leurs duels.

Il sera bien entendu sanctionné par la direction de course qui lui mettra 30 secondes de pénalité l'empêchant ainsi de marquer le moindre point alors qu'il aurait pu gagner cette course en étant plus sage.

Sa tentative d'excuses auprès du clan Rossi, après la course a été vite avortée alors que pleuvaient les insultes du public et que le clan Rossi a demandé de faire demi-tour à Marc Marquez. Les spéculations sur un futur houleux entre l'espagnol et le champion italien sont relancées.

Victoire de Crutchlow et Honda

Crutchlow vainqueur (Photo Honda Pro Racing)
Crutchlow vainqueur (Photo Honda Pro Racing)
La Honda fut surement la machine le plus performante en Argentine mais ni Pedrosa, qui a chuté après un dépassement de Zarco, ni Marquez n'auront pu l 'exploiter pour la victoire. Dès lors le 3e larron s'appelle souvent Cal Crutchlow. Le pilote de l'équipe satellite LCR Honda a su attendre le bon moment pour prendre le commandement et ensuite régler son compte à Zarco et Rins. 

En début de course, Jack Miller a tenté de garder son avantage de la pole mais, rapidement, il fut écarté de la course au podium quand Crutchlow, Rins et Zarco le dépassèrent. 

Zarco fut le plus redoutable adversaire jusqu'au dernier virage mais l'expérience de l'anglais à ce niveau et les performances de sa machine ont fait la différence pour faire pencher la victoire en leur faveur.

Johann Zarco de nouveau proche de la victoire

Ces 2 là nous ont encore régalés ! (Photo Tech3)
Ces 2 là nous ont encore régalés ! (Photo Tech3)
Une fois encore, le français Johann Zarco nous a régaler de son talent en visant la victoire jusqu'au bout de la course. Même si au final, il doit se contenter de la seconde place, le pilote Tech3 prouve qu'il va gagner bientôt tout en étant le meilleur représentant de la marque Yamaha en piste.
Johann Zarco, 2e: "C'était une course assez difficile, Au commencement quand nous devions choisir puis le départ a été différé ce qui était bien pour tous les pilotes. Seulement Jack (Miller) a choisi le slick. Dès le début, il n'y avait pas beaucoup d'options pour la meilleure ligne, mais derrière Dani (Pedrosa), j'ai senti que j'étais coincé, donc finalement j'ai fait la manœuvre, j'ai essayé de le dépasser. A cause des conditions je suis allé un peu large, mais c'était le moyen de le dépasser. Je suis désolé qu'il soit tombé.

Dans l'ensemble, c'était une course très difficile aujourd'hui, j'étais à la limite de chuter. J'ai fait mon maximum du début à la fin. En combattant avec Cal (Crutchlow), je ne voulais pas faire une erreur, d’un autre côté, il méritait cette victoire aujourd'hui. Je suis vraiment heureux, que j'ai pu attraper cette deuxième place !" source Tech3

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Mars 2018 - 05:36 MotoGp : Grand prix du Qatar 2018

Mardi 6 Mars 2018 - 19:15 MotoGp : Quel avenir pour Johann Zarco ?