Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp : Bagnaia gagne pour la première fois à Aragon

Première victoire de Bagnaia (Ducati) après un duel avec Marc Marquez (Honda)


Publié par le Dimanche 12 Septembre 2021 à 16:31



Bagnaia s'est débrouillé comme un chef à Aragon
Bagnaia s'est débrouillé comme un chef à Aragon
L’Italien Francesco Bagnaia  (Ducati Lenovo Team) aura su résister à Marc Márquez pour remporter ce dimanche sa première victoire en MotoGp.

C'est un très beau duel qui s'est engagé entre les 2 hommes pour gagner la course d'Aragon en Espagne. Auteur de la pole position, Bagnaia a fait preuve d'autorité et de maîtrise pour empêcher Marc Marquez de renouer avec la victoire.

Joan Mir complète le podium. Comme l'an passé, Quartararo n'a pas été à son aise sur ce tracé mais il limite bien la casse avec une 8e place.

johann Zarco est passé à coté de l'épreuve et finit hors des points.

Pole record pour une Ducati

Ducati annonce la couleur dès les qualifs
Ducati annonce la couleur dès les qualifs
Sur un tracé d'Aragon qui n'a pas souri à une Ducati depuis 10 ans, Francesco Bagnaia a réussi à faire inverser les stats en signant une pole record lors des qualifications. C'est sa seconde cette année avec à la clé, le record du circuit (1’46’’322) qui était la propriété de Marc Marquez depuis 2015.

Un doublé pour Ducati avec le 2e temps de Jack Miller. Ducati qui signe également sa 50e pole en MotoGp. Un résultat qui laissait quelques espoirs pour la course. 

Duel Bagnaia Marquez

Bagnaia s'élance parfaitement au début de la course avec rapidement dans sa roue Marc Marquez et sa Honda. Miller, Aleix Espargararo suivent puis l'on retrouve Mir et Quartararo.

Johann Zarco semble déjà en difficulté après ses qualifications déjà un peu ratées. 

Aleix Marquez est le premier à terre et abandonne suivi pas longtemps après par Jack Dixon sur sa Yamaha.

Bagnaia et Marquez ne vont pas se lâcher. Miller tente de suivre le rythme mais fera une faute avant le 10e tour laissant passer Mir et Aleix Espargaro.

C'est à peu près à la mi-course que la victoire va se jouer entre 2 hommes. Bagnaia et Marc Marquez font la différence sur la Suzuki de Mir et l'Aprilia d'Espargaro.

Marc Marquez semble subir la pointe de vitesse de la Ducati de son adversaire. Mais l'espagnol semble à l'aise dans les enchainements et reste au contact du leader sans pouvoir le doubler.

Le rythme augmente dans les 10 derniers tours entre l'espagnol et l'italien. A 6 tours de la fin; Marc Marquez se rapproche tout près de Bagnaia. Il faudra attendre encore 3 tours pour que Marquez porte les premières attaques sérieuses.

S'engage alors un duel entre les 2 premiers. Bagnaia va repousser chaque dépassement de Marquez. Le pilote Honda tente plusieurs fois de passer mais semble un peu juste pour faire une différence définitive.

Finalement, Bagnaia devient le 8e vainqueur différent cette saison et remporte sa première course en MotoGp. Deuxième, Marc Marquez reste satisfait car il n'est toujours pas au top de sa forme.

Mir 3e mais déçu

Un podium décevant pour Joan Mir (photo Suzuki Racing)
Un podium décevant pour Joan Mir (photo Suzuki Racing)
Joan Mir va prendre la 3e place du grand prix mais se dira déçu lors des interviews d'après course. Sans doute espérait-il que sa Suzuki soit un peu plus compétitive pour se mêler à la victoire.

Joan s'est battu avec Miller et Aleix Espargaro pour cette dernière place sur le podium. Une fois qu'il a pu passer 3eme à 12 tours de l'arrivée, Mir a conservé sa place mais l'écart avec les leaders n'a fait que grandir. 

3.9s de retard au 13e passage, l 'écart est monté à 4.3s au 16e tour. L'affaire est entendue, il faudra se contenter de la dernière marche du podium. Une bonne opération toutefois au championnat, Mir comptera 157 points et 57 points de retard sur un Quartararo en relative difficulté sur ce tracé.

Quartararo en mode défense

Une course au point pour Fabio (photo Yamaha)
Une course au point pour Fabio (photo Yamaha)
Il en était bien conscient avant de venir à Motorland, le grand prix ne serait pas le plus facile pour Quartararo et sa Yamaha. Le français arrivait toutefois à tirer son épingle du jeu lors des qualifications avec le 3e chrono. De quoi essayer de limiter la course où sa moto souffre terriblement de la comparaison en ligne droite.

Quartararo a failli revivre la course de l'an passé où il fut en difficulté toute la course et où il était sorti du top 10 sans rien pouvoir y faire. On en était pas loin cette année encore

Quartararo était sous pression dès le départ, reculant au 6e rang dans les premiers tours. Il allait subir les attaques de pilotes KTM, Brad Binder et Iker Lecuona. Même Bastianini sera plus rapide que lui en fin de course. 

Finalement, Quartararo terminera la course à la 8e place. La victoire de Bagnaia ne l'arrange pas mais il a encore plusieurs jokers dans sa besace. Son avance au championnat est encore confortable avec 53 points de mieux que le vainqueur du jour. 

Bastianini 6e

Preuve que la Ducati a été bonne sur ce tracé espagnol. Enea Bastianini de la modeste équipe Avintia a réussi sa meilleure course de la saison et a obtenu son meilleur résultat avec la 6e place.

Parti depuis la 9e position sur la grille, Enea patiente quasiment toute la course avant de pouvoir monter dans le classement  à partir du 17e tour. Là il passe Quartararo, Jorge Martin, puis Brad Binder, excusez du peu ! 

La nouvelle vie de Maverick Vinales

Nouvelle vie chez Aprilia pour Maverick Vinales
Nouvelle vie chez Aprilia pour Maverick Vinales
Le divorce entre Maverick Vinales et Yamaha est consommé et l'espagnol s'est très vite tourné vers son avenir chez Aprilia. Après des tests pour la prise en main, le voilà déjà aligné comme titulaire aux côtés de Aleix Espargaro.

A un moment où son coéquipier est en pleine forme et aligne les bons résultats au guidon de l'Aprilia, Vinales part de zéro et prend donc le risque de la comparaison en sa défaveur.

Maverick se dit satisfait de ses débuts. 19e sur la grille devant 2 autres pilotes à la dérive (Rins et Rossi) Maverick roule sur une machine sans les dernières évolutions. Mais le principal pour lui est d'aligner des tours. On sait que la machine à progresser. C'est donc Maverick qui devra trouver les clés de sa nouvelle monture. Il termine sa course à la 18e place.

Résultats


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 19/09/2021
Stéphane GAUTHIER | 19/09/2021
Stéphane GAUTHIER | 13/09/2021