Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever

MotoGp 2023 : Bagnaia champion à Valencia

Bagnaia remporte le titre mondial par KO.


Publié par le Dimanche 26 Novembre 2023 à 18:28



Le scénario parfait pour un 2e titre mondial
Le scénario parfait pour un 2e titre mondial
Victoire et titre, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo) est sortie grand vainqueur du grand prix de Valencia ce dimanche. L'italien a fait la course parfaite. Depuis la pole position qu'il a récupéré après une sanction contre Vinales (Aprilia), Bagnaia a fait la course en tête.

Jorge Martin (Pramac), son adversaire, a pris son sillage en début de course avant de perdre complètement les pédales et le fil de la course. Après une erreur dans le virage 1 qui le fit rétrograder, Martin a dû cravacher pour remonter au classement.

Il a pris des risques et s'est accroché avec Marc Marquez. Les 2 pilotes ont chuté. Le championnat du monde a basculé alors dans le clan Bagnaia.

Francesco s'est alors détendu mais n'a pas abdiqué pour aller chercher une belle victoire face aux pilotes KTM. Brad Binder et Jack Miller ont fait des erreurs et sont sortis de la course à la victoire. Bagnaia a tenu bon pour franchir la ligne d'arrivée devant Di Giannantonio (Gresini) et Johann Zarco (Pramac).

Maverick Vinales pénalisé, Bagnaia en pole

C'est au warm-up du dimanche matin qu'un élément important est venu changer la donne pour la grille de départ. Vinales, meilleur chrono des qualifications ne partira plus de la pole position.

Il a eu un comportement inadapté lors du warm-up continuant sa session alors que son Aprilia fumait et devenait dangereuse pour les autres pilotes. De ce fait il écopait de 3 places de pénalités donnant sa pole position à Bagnaia qui joue le titre.

Zarco se retrouvait 2e et Jack Miller faisait grimper sa KTM en première ligne.

Jorge Martin, too much !

Tempête sous un casque pour Jorge Martin
Tempête sous un casque pour Jorge Martin
Pour Jorge Martin qui part depuis la 6e place de la grille, l'état d'esprit ne change pas : il faut attaquer et gagner la course en espérant que Bagnaia ne soit pas dans le top 5.

Bagnaia et Martin font un très bon départ et se retrouvent en tête dès les premiers virages. Martin suit de trop près le leader et manque de le percuter en bout de ligne droite des stands au virage 1. 

Cette première erreur va le placer en fâcheuse posture. Il revient en piste comme il peut à la 8e position désormais.

Obligé de remonter, il doit ne pas perdre de temps derrière les concurrents Aprlia, Honda et Ducati Gresini.

Il se bataille avec Maverick Vinales qu'il a du mal à se débarrasser. Il y parvient finalement et se bataille ensuite avec la Honda de Marc Marquez. Cette fois c'est Martin qui touche son concurrent et le fait violemment chuter. Martin doit filer tout droit dans les graviers.

Sa course au titre se termine là. Bagnaia sera champion. Enorme déception dans le clan Pramac, son team.

Marc Marquez, une fin en eau de boudin

Il espérait finir sa collaboration avec Honda de la meilleure façon. Troisième en sprint, Marc Marquez refait alors un bon départ pour le grand prix. il gagne 2 places puis se retrouve rapidement dans le top 5 où il lutte avec Zarco et Vinales.

Ensuite Jorge Martin remonte au classement et tente un dépassement osé sur Marc Marquez. Marquez part dans un highside impressionnant et les 2 pilotes abandonnent.

On attend des nouvelles de Marc Marquez qui s'est relevé. Des essais avec son nouveau team Gresini et sa Ducati sont prévus mardi.

KTM passe à côté de la victoire

Les KTM mal récompensées (Photo Gold & Goose Red Bull Content)
Les KTM mal récompensées (Photo Gold & Goose Red Bull Content)
Brad Binder et Jack Miller ont été en positions de pouvoir gagner la course. Brad Binder a de nouveau fait un début de course flamboyant.

Au 6e tour alors que Bagnaia sait qu'il ne pourra plus être battu au championnat, Brad Binder s'empare de la tête de course. Bagnaia sera ensuite doublé par Jack Miller dans le tour suivant.

Brad Binder va mener 8 tours avant de commettre une erreur de trajectoire et redescendre à la 6e place. Il va ensuite toucher Alex Marquez et devoir rendre une position. La course au podium est alors compromise.

Jack Miller prend alors le relais en tête et mène 5 tours avant de chuter et perdre à son tour la possibilité de gagner.

Augusto Fernandez a également chuté. Brad Binder finit 4e au drapeau à damier.

Di Giannantonio et Zarco ont pu y croire

Di Giannantonio aurait pu encore gagner
Di Giannantonio aurait pu encore gagner
Bagnaia récupère la première place à partir du 19e tour et va ensuite gérer les envies de Zarco et Di GIannantonio de lui contester la victoire.

Di Giannantonio qui fait une fin de saison remarquable, passe Zarco à 2 tours de la fin mais ce sera un peu juste pour battre Bagnaia qui réalise qu'il vient de gagner un deuxième titre mondial MotoGp d'affilé.
Francesco Bagnaia (#1, Ducati Lenovo Team)
"Je suis super content, plus que cela est impossible, aussi parce que nous avons gagné la course ainsi. C'est fantastique. Je veux dire un grand merci à toute l'équipe, ils ont fait un travail incroyable, depuis Barcelone, c'était assez dur pour nous, mais nous méritions ce titre plus que quiconque.

Je n'ai rien vu derrière moi, je Je pensais que Jorge était toujours dans la course, et j'en avais assez peur. Je pensais juste gagner la course parce que c'était la meilleure façon de terminer la saison."

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur




Notre page Facebook

Nos videos
Olivier Jennequin | 06/02/2024
Olivier Jennequin | 05/02/2024
Stéphane GAUTHIER | 28/01/2024
Racing Forever, 19 ans de photos de sports-mécaniques


Notre équipe - Notre charte d'utilisation du site - Mentions légales