Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp 2019 : Grand Prix du Japon, Honda aux anges

Marc Marquez offre le titre à Honda avec une belle victoire à Motegi


Publié par le Dimanche 20 Octobre 2019 à 09:12



Marc Marquez et Honda, un duo imbattable (Photo Honda Pro Racing)
Marc Marquez et Honda, un duo imbattable (Photo Honda Pro Racing)
Le champion du monde Marc Marquez avait à coeur d'aller vaincre sur le circuit de sa marque Honda. L'espagnol a signé à Motégi une pole qu'il manquait encore à son palmarès puis il a fait la course en tête se mettant à l'abris très vite de ses adversaires.

Cette nouvelle victoire de Marquez donne le titre mondial à Honda. Cal Crutchlow (Honda LCR) a lui aussi obtenu un bon résultat avec la 5e place.

Fabio Quartararo a été encore une fois capable de monter le podium. La victoire, cette fois-ci, il n'a pu la viser mais sa 2e place lui permet d'obtenir le titre honorifique de meilleur débutant de la saison.

Andréa Dovizioso a bataillé avec Vinalès pour la 3e place du podium. Sa Ducati a été particulièrement rapide en fin de course. L'italien a réussi à prendre la 3e place et a été menaçant pour la seconde mais il devra se contenter de la dernière positon du podium au drapeau à damier.

Marquez et Honda, le duo toujours gagnant !

Entre Marquez et la marque Honda, on peut dire que c'est une grande histoire d'amour. Alors que les concurrents en Yamaha espéraient pouvoir leur contester pole et victoire, Marquez a fait preuve de sa combativité qu'on lui connait pour ne rien lâcher et conquérir un succès synonyme de titre pour Honda.

Dès la qualification, le ton était donné avec un Marc Marquez déterminé à partir de la pole. Il signait le meilleur chrono devant Morbidelli et Quartararo. 

La stratégie de Marquez en début de course a été de creuser rapidement l'écart sur Quartararo. A 1 seconde pendant quelques tours, Quartararo qui avait un pneu soft à l'arrière contrairement à Marquez en Medium, a ensuite céder du terrain.

Cette avance de Marquez a été définitivement à son avantage. Marquez n'a alors plus qu'à aller chercher cette victoire et fêter le titre de sa marque nippone. Si Crutchlow (Honda LCR) n'avait pas fini 5e, on aurait pu croire que chez Honda, il n'y a que Marquez et rien que Marquez pour porter haut les couleurs de la marque.

Fabio Quartararo, 2e et meilleur rookie de l'année

Fabio encore une fois flamboyant et meilleur rookie (photo Yamaha)
Fabio encore une fois flamboyant et meilleur rookie (photo Yamaha)
L'objectif pour Fabio Quartararo est bien entendu de remporter sa première course en MotoGp. Mais c'est aussi de viser le titre de meilleur pilote débutant de l'année qu'il peut obtenir dès cette course japonaise.

Le Français a été le plus rapide sur la première journée de vendredi. En qualification, il s'incline devant le maître Marc Marquez et, pour une fois, face à son coéquipier Morbidelli plus vite que lui. Mais sa position sur la grille de départ, 3e, est idéale pour viser un très bon résultat.

Contrairement aux autres confrontations avec le pilote Honda, Quartararo n'a pas pu rester au contact du leader. Il est resté à 1 bonne seconde durant plusieurs tours avant de céder. Son pneu soft à l'arrière a été surement un handicap en fin de course. 

Si la victoire n'était pas possible, Fabio a dû, tout de même, lutter avec Dovizioso en fin d'épreuve pour conserver sa 2e position.

Après la ligne d'arrivée, Fabio peut exulter, bonne opération au championnat et titre de meilleur rookie de l'année. Une première étape qui vient valoriser sa très bonne première saison en MotoGp.

Dovizioso consolide sa seconde place au championnat

Andrea Dovizioso n'est plus dans la course au titre mondial mais la place de dauphin est un objectif qu'il peut défendre en cette fin de sa saison.

Qualifié seulement 7e, l'italien a fait une très bonne course. Un peu englué dans un groupe de chasse en début de course, il s'est ensuite libéré de Morbidelli et de Vinales pour remonter comme une fusée sur Quartararo.

Finalement, Dovizioso s'incline de peu face au français mais avec sa 3e place, il obtient son 100e podium et  il consolide sa 2e position au championnat. c'est toujours mieux que rien pour Dovizioso et Ducati. La marque italienne n'a pas pu espérer un autre résultat avec un Jack Miller plutôt bon en début de course mais qui dégringolera ensuite dans le classement passé la mi-course.

Et les autres ?

Chez Yamaha Factory, on peut continuer à faire grise mine. Dépassé par Honda et par leur team Satellite Petronas, seul Maverick Vinalès a été dans le tempo pour viser un podium. Finalement 4e, il y a quelque chose qui ne tourne toujours par rond dans la maison mère.

Valentino Rossi n'était pas bien qualifié. Partant de la 10e place, il n'a pas été en mesure de se battre à l'avant et l'italien a même terminé sa course dans le bac à gravier au 4 tours de la fin. Le pain noir continue d'être mangé par le champion italien.

Morbidelli a été performant en qualification. Mais en course, il s'est fait souffler la 5e place par Crutchlow sur la ligne d'arrivée. L'italien avait pourtant fait un bon début de course.

Chez Suzuki, Rins et Mir ont fait un tir groupé aux 7e et 8e place. Des positions en retrait de d'habitudes. A noter que Sylvain Guintoli était au guidon d'une 3e machine de la marque. Il termine malheureusement 20e et dernier du classement.

Chez KTM, toujours pas de quoi pavoiser avec leur moto. Pol Espargaro est le meilleur de la marque avec la 11e place devant un Oliveira pas très loin en 12e position.

Enfin, notons encore une fois, la mauvaise performance de Jorge Lorenzo seulement 17e à l'arrivée et une nouvelle fois en dehors des points. L'arrivée de Zarco chez Honda LCR pour la fin de saison pourrait rajouter une pression supplémentaire sur le moral de l' espagnol. 

Classements

classement_motegi.pdf Classement Motegi.pdf  (43.85 Ko)
championnat_motogp_5.pdf Championnat MotoGP.pdf  (44.35 Ko)

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 17/11/2019
Stéphane GAUTHIER | 13/11/2019
Stéphane GAUTHIER | 03/11/2019

Nous vous recommandons :