Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

FFSA GT : 2019 : Magny-Cours, course 2

Razzia Mercedes et première victoire du duo Drouet/Ricci.


Publié par stéphane GAUTHIER le Dimanche 15 Septembre 2019 à 23:29



Mercedes-Amg à l'honneur dimanche
Mercedes-Amg à l'honneur dimanche
Au sortir du week-end de Magny-Cours, il s'est avéré que l'ancienne piste qui a accueilli le grand prix de France F1, a délivré de terribles batailles au sein du FFSA GT. Après la victoire de BMW hier, c'est une razzia sur le podium réalisé par Mercedes-AMG avec les 3 places sur le podium général. Tout en haut et pour la première fois, le duo Thomas Drouet et Benjamin Ricci (AKKA ASP) ont remporté leurs premières victoires après une course sans erreurs.

Derrière eux, la jeunesse fait le doublé avec la 2e place de la Mercedes -AMG conduite par Rougier et Cauhaupé (CD Sport) Enfin, Mike Parisy associé à l'ancien footballeur Fabien Barthez ont terminé à la 3e place complétant ainsi une bonne performance pour la marque allemande qui ne s'était pas encore imposée cette année.

En catégorie AM, Valentin Simonet / Pascal Huteau (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) ont doubler la mise après la course 1 et reste plus que jamais dans la course au titre de la catégorie.

C'est Jim Pla (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team) qui a signé le meilleur chrono et qui part depuis la pole position de cette seconde course.

Le début de course est fatal à l'un des duos favoris pour le titre. 2e hier, Grégory Guilvert du Saintéloc Racing voit son Audi en panne dès le départ et une crevaison vient finalement achever ses espoirs de résultats laissant le champs libre à l'Alpine de Pierre Alexandre Jean qui n'en demandait pas tant pour se refaire de la course du samedi.

Chez Akka-ASP on s'en fiche royalement et le team du sudd ouest mène avec Pla devant Drouet et Parisy, suivi par Palette et PA Jean.

 Shahan Sarkissian (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) a un accident et provoque la première neutralisation. Hamon et Courroye sont aussi impliqué dans l'incident.

La course est relancé mais vient rapidement le temps des relais entre équipages. Pla passe la main à Beaubelique, Drouet à Ricci, Parisy à Barthez.

Mais il faut surtout surveiller la remontée de Cauhaupé diablement rapide. Les Mercedes dominent toujours avec Beaubelique en leader suivi par Ricci.

Nouvel incident important dans la course au titre. Blanchemain est accroché par Pierre Alexandre Jean. Ce dernier sera sanctionné de 30 secondes de pénalité après l'arrivée et perd une grande occasion de faire la différence avant la finale du Paul Ricard.

On pense alors la victoire jouée mais en réalité BenJamin Ricci relâche un peu la pression sur le leader avant de remettre les gaz et finir par provoquer à 2 tours de la fin la faute chez le leader. Beaubelique laisse filer la victoire, Drouet et Ricci exultent en remportant leur premier succès alors qu'ils avaient déjà une belle moisson de places d'honneurs.

Édouard Cauhaupé signe la seconde place devant Fabien Barthez

Avec leur pénalité, Stéphane Lémeret et ¨PA Jean terminent finalement à la 10e place générale.

Au classement général, Fabien Michal et Grégory Guilvert sont leaders avec 18 points d’avance sur Pierre-Alexandre Jean et Stéphane Lémeret. 

Simonet et Huteau doublent la mise et retardent les échéances.

Le champagne pour récompenser tous les efforts était bienvenue.
Le champagne pour récompenser tous les efforts était bienvenue.
Dans la catégorie Am, Cazalbon (Ginetta G55 GT4 / CMR) part de la pole position. Le titre peut se jouer mais là encore rien ne va se passer comme prévu pour Lambert/Gomar.

Au début, Lambert suit le poleman. Du remus-ménage dans le peloton va modifier un peu la donne. Cazalbon abandonne après un accrochage avec Théo Nouet.

Nicolas Gomar prend le relais de Lambert et passe en tête, mais le leader du classement général écope d’un stop-and-go pour non-respect du temps minimal de l’arrêt. Pascal Huteau hérite ainsi des commandes devant Bruno Miot (Alpine A110 GT4 / Zentech Sport) et Sylvain Caroff (Ginetta G55 GT4 / Schatz-Lestienne Racing). 

Pascal Huteau conserve sa place de leader jusqu'à l'arrivée et avec Valentin Simonet repousse encore les échéances au classement général.

Le Circuit Paul Ricard accueillera la finale du 11 au 13 octobre et ca promet d'être chaud !

Paroles de vainqueurs

Benjamin Ricci et Thomas Drouet
Benjamin Ricci et Thomas Drouet
Thomas Drouet (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team) – 1er : « Même si l’Audi de Guilvert n’a pas démarré, le départ s’est passé comme je le prévoyais avec Jim en tête, une à deux secondes devant moi pour ne pas faire surchauffer la voiture. J’essayais de maintenir cet écart et cela nous a permis de nous échapper avant la neutralisation. En reprenant un peu d’air avant la fin du relais, je savais que Benjamin avait une carte à jouer tant il est monté en puissance ce week-end. La pression était un peu intenable sur la fin, mais cette première victoire fait vraiment plaisir ! »
Benjamin Ricci (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team) –  1er : « Ce matin, j’avais ciblé un bon tour de sortie comme le point le plus important de la course. Je pense que j’ai réussi à mettre le rythme d’entrée avec Jean-Luc en visuel. Comme nous avions fait le trou et que les pneus sont montés en température, j’ai un peu levé le pied avant de capitaliser sur les erreurs de Jean-Luc pour revenir, me décaler en ligne droite et l’inquiéter. J’étais dans la meilleure position, celle du chasseur, et j’aurais aimé qu’il puisse offrir un beau doublé à l’équipe. »
Valentin Simonet (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) – 1er Am : « J’ai tout d’abord une grosse pensée pour Shahan et j’espère qu’il va bien après son accident. De notre côté, l’objectif est à nouveau atteint. Nous avions deux cases à cocher et c’est exactement ce que nous avons fait ce week-end alors que nos adversaires ont manqué de réussite. Je suis extrêmement satisfait du travail de toute l’équipe et de Pascal et nous savons qu’il faudra faire exactement la même chose au Castellet ! »
Pascal Huteau (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) – 1er Am : « Nous avons validé nos deux objectifs du week-end et cela nous relance au championnat. C’est encore loin d’être gagné, mais nous ne comptons pas nous arrêter là. Le combat n’est pas terminé et il faudra continuer de tout donner jusqu’aux drapeaux à damier des deux courses du Castellet. Nous n’avons pas d’autre choix si nous voulons remporter le titre ! » 

Classement

Une course à oublier pour les leaders du championnat
Une course à oublier pour les leaders du championnat




Notre page Facebook


Nous vous recommandons :