Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
Racing Forever

WRC : En Catalogne, Loeb et Elena font gagner Citroën !

Des champions qui n'ont rien perdus de leur superbe.


Publié par le Dimanche 28 Octobre 2018 à 18:36


Victoire pour le duo Loeb - Elena (Photo Citroën Racing)
Victoire pour le duo Loeb - Elena (Photo Citroën Racing)
Auteurs d’un coup de poker pneumatique magistral dimanche matin, Sébastien Loeb et Daniel Elena se montraient impériaux pour remporter la 79e victoire de leur incroyable carrière en WRC.

Ils permettaient du même coup à Citroën Total Abu Dhabi WRT de signer son premier succès de l’année, son 99e aussi en WRC et rester ainsi invaincu en Catalogne pour la deuxième année consécutive !

Sébastien Ogier (2e) remporte, quant à lui, le match face à Neuville (4e) et Tanak (6e).
 
Sébastien Loeb : 

" Ça a été une grosse bagarre jusqu’au bout et quand j’ai découvert que j’avais gagné à l’arrivée de la dernière ES, c’était une sensation incroyable !

Ça fait vraiment plaisir d’avoir réussi à être de nouveau dans le coup après toutes ces années, car mes concurrents ne m’ont pas attendu en chemin et roulent vraiment sur le fil du premier au dernier mètre. Il n’a pas fallu traîner pour reprendre mes marques aussi bien sur la terre vendredi, que sur le bitume détrempé d’hier.

Aujourd’hui, on a fait un bon coup avec les pneus et ensuite on a tenu bon, malgré une petite erreur. Sur le moment, vu le déroulement de la course, j’aurais tendance à dire que c’est peut-être ma plus belle victoire, et je suis ravi de l’offrir à l’équipe qui la mérite vraiment ! "

Jour 1

Peu représentatif des difficultés au programme ce week-end, le shakedown du jour (2,00 km), couru à la fois sur terre et sur asphalte, permettait surtout de procéder aux dernières vérifications d’usage sur les voitures, tout en donnant une ultime occasion aux équipages de prendre leurs marques.

Avec Sébastien Loeb et Daniel Elena au départ de ce rallye, la course n'allait pas manquer de piment même si les regards se portent également sur les leaders du championnat qui doivent prendre un avantage significatif. 

Le rallye voit cette année le retour de la super spéciale d’ouverture (3,20 km) dans les rues de Barcelone. Sebastien Ogier sort vainqueur de ce premier affrontement alors que Neuville partait déjà à la faute en tonneau avec les conséquences que cela donne pour la suite. Si Tanak est resté compétitif, c'est Latvala qui était pourtant le plus rapide des pilotes Toyota en lice.

1.Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) 1’34’’9
2.Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) 1’35’’2
3.Suninen / Markkula (Ford Fiesta WRC) 1’35’’7

Jour 2

Ott Tanak commence bien
Ott Tanak commence bien
Habituel juge de paix de cette première étape sur terre, l’ex ES de Terra Alta, désormais rebaptisée La Fatarella – Vilalba (38,85 km), promettait d’être encore plus indécise cette année en raison d’un tracé sérieusement revu (sens inversé et portions nouvelles).

C’est justement là que Sébastien Loeb faisait parler son talent et frappait fort ! Pointé 27e ce matin après avoir calé dans la super spéciale d’ouverture, il allait remonter jusqu’au quatrième rang à la fin de la journée.

Devant Ott Tanak reprenait son destin en main et finissait la journée en leader avec 26 secondes d'avance sur Sordo et 29 sur Evans. Latvala reculait à la 5e place derrière Loeb à plus de 37 secondes néanmoins. 9e, Thierry Neuville naviguait à presque une minute du leader.

Après une assistance exceptionnelle le soir, qui a vu les mécaniciens transformer leurs montures respectives de la version terre à la configuration asphalte en à peine plus d’une heure, les équipages débuteront le lendemain une autre course sur du bitume. La météo pourrait également jouer un rôle important.

1.Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) 1h34’27’’4
2.Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) +26’’8
3.Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) +29’’7

Jour 3

Jari Matti Latvala
Jari Matti Latvala
Si les écarts sont d’ordinaire infimes sur l’asphalte catalan, l’apparition programmée de la pluie sur cette deuxième étape (121,80 km en 7 ES) laissait présager d’une journée particulièrement animée et de choix de pneus déterminants.

N’ayant plus roulé sous la pluie en rallye depuis cinq ans, Sébastien Loeb faisait d’abord parler son immense expérience le matin pour retrouver ses marques, malgré une monte pneumatique pas complètement optimale (cinq slicks Michelin tendres).

Une fois ses repères pris, le nonuple champion du monde des rallyes choisissait de conserver ces gommes l’après-midi, en dépit de routes allant de l’humide gras au détrempé, et allait une nouvelle fois faire preuve de son incroyable faculté d’adaptation ! À la faveur d’un scratch dans l’ES 12 (21,26 km) au plus fort de la bagarre pour le titre, il se hissait au troisième rang, si bien qu’il ne pointe qu’à 3’’3 du deuxième et 8’’0 du premier à l’orée de l’ultime journée de course.

Au classement, cela bougeait encore avec Latvala nouveau leader devant Ogier et Loeb, tout çà en moins de 10 secondes. Neuville était également de retour en lice pour la gagne avec seulement 12.7 secondes de retard sur le premier. Le grand perdant du jour sera Tanak qui pointait à 1 minute en 8e position.

1.Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) 2h35’01’’8
2.Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +4’’7
3.Loeb / Elena (Citroën C3 WRC) +8’’0

Jour 4

Une Citroën qui reprends des couleurs
Une Citroën qui reprends des couleurs
Avec la pluie qui s’abattait sans discontinuer dimanche matin sur le parc d’assistance, la tentation était grande de faire le choix de la sécurité et d’opter pour les pneus slicks Michelin tendres pour la première boucle de cette ultime journée de course (61,70 km en 4 ES). 

Mais Citroën Total Abu Dhabi WRT démontrait une nouvelle fois son savoir-faire en matière d’analyse de la météo, en anticipant, à l’inverse de la concurrence, l’assèchement du terrain : en collaboration avec le technicien Michelin dépêché auprès de l’équipe,

Sébastien Loeb était en effet le seul à chausser quatre slicks à gomme dure. L’Alscacien faisait ensuite parler son talent pour en faire bon usage, signer deux scratches consécutifs et rallier l’assistance de mi-étape en tête avec 7’’1 d’avance sur le deuxième !

Un calage moteur de Loeb au passage du célèbre rond-point de Riudecanyes (ES 17) permettait toutefois à Sébastien Ogier de revenir à 3’’6 au départ de la dernière ES. Mais le nonuple champion du monde tenait bon pour signer la soixante-dix-neuvième victoire de sa carrière en WRC, plus de cinq ans après la dernière (Argentine 2013), avec 2’’9 d’avance.

C’est également la première victoire de la saison pour le team, après trois podiums (2een Suède, 3eau Mexique, 2een Finlande).

Résultats

Ogier fait la meilleure opération en Espagne
Ogier fait la meilleure opération en Espagne
Classements Top 10

1.Loeb / Elena (Citroën C3 WRC) 3h12’08’’0
2.Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +2’’9
3.Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) +16’’5
4.Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +17’’0
5.Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) +18’’6
6.Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) +1’03’’9
7.Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) +1’16’’6
8.Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +1’26’’4
9.Breen / Martin (Citroën C3 WRC) +2’07’’0
10.Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) +2’48’’2

Championnat : 

1.Sébastien Ogier – 204 points
2.Thierry Neuville – 201 points
3.Ott Tänak – 181 points
4.Esapekka Lappi – 110 points
5.Jari-Matti Latvala – 102 points
6.Andreas Mikkelsen – 84 points
7.Dani Sordo – 71 points
8.Elfyn Evans – 70 points
9.Craig Breen – 61 points
10.Hayden Paddon – 55 points

Equipes :

1.Toyota Gazoo Racing – 331 points
2.Hyundai WRT – 319 points
3.M-Sport Ford WRT – 306 points
4.Citroën Total Abu Dhabi WRT – 216 points

Source Citroën

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook