Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp : KTM et Zarco, un fiasco !

Finalement Johann Zarco ne terminera pas la saison chez KTM


Publié par le Mercredi 18 Septembre 2019 à 18:27



Zarco n'enfourchera plus sa KTM en MotoGP (Photo Lukas Leitner)
Zarco n'enfourchera plus sa KTM en MotoGP (Photo Lukas Leitner)
Ainsi donc, après l'annonce de KTM et de Zarco de se quitter en bon terme à la fin de la saison, un nouvel épisode est venu ternir encore un peu plus le tableau de cette union qui n'aura finalement jamais fonctionné comme il le devrait.

On pensait que Johann Zarco finirait au moins la saison en attendant de trouver une solution pour son avenir. Une légère amélioration des résultats laissait au moins quelques espoirs à Johann de finir l'année dans le top 10.

KTM a mis fin définitivement à sa collaboration avec le français en le mettant à pied et en annonçant son remplacement par Mika Kallio, 3e pilote du team qui réalise avec Pedrosa le développement de la machine.

Zarco n'aura pas le droit d'aller rouler ailleurs. Il faut espérer que ce nouvel rebondissement ne mette fin à ses ambitions de revenir au sommet de la catégorie reine de la Moto.

L'échec sportif

Jamais Johann n'aura trouvé le mode d'emploi chez KTM (Photo Lukas Leitner)
Jamais Johann n'aura trouvé le mode d'emploi chez KTM (Photo Lukas Leitner)
Beaucoup de monde avait eu à redire lors de l'annonce de l'arrivée de Johann Zarco chez KTM. Le pari sportif était risqué tant la marque autrichienne restait tout de même en retrait par rapport aux équipes d'usines telle que Yamaha.

En forme ascendante, Johann Zarco prenait l'affaire avec optimisme et compte-tenu de l'annonce prématurée début 2018, il restait encore du temps pour KTM de combler son retard alors que la marque avait également affiché les moyens pour développer sa machine.

Entre les lignes, il fallait lire dans les premières déclarations des essais de Johann sur sa KTM qu'il y avait du boulot pour être compétitif. Passer les premières difficultés où était identifié une machine assez rétive à passer les virages, Zarco a surtout travaillé sur son style après avoir essayé beaucoup de choses sur sa nouvelle moto.

Dès le Qatar, les difficultés s'enchaînaient et le compte n'y était pas. Jamais Johann n'aura été en mesure de viser la pole alors qu'il avait fini la saison 2018 en trombe.

Sa "séparation" avec Laurent Fellon, son ami de longue date, son nouvel entourage, l'arrivée de Jean Michel Bayle en conseiller spécial n'auront pas changé grand chose et au fil des courses, Johann a sombré dans le désarroi d'une probable impasse. Pendant ce temps, son coéquipier, Pol Espargaro, était plus rapide et enchaînait de meilleurs résultats.

Les mauvais résultats ou tout au moins des résultats modestes ont fini par se traduire sur le visage du français. L'inévitable a fini par arriver et Johann a demandé à partir à la fin de la saison pour mettre fin à son calvaire. Ni le résultat de la qualification du grand prix de République Tchèque (3e), ni la dernière course à Misano où la KTM a été performante (11e) n'auront fait réfléchir les 2 parties à collaborer intelligemment. 

Après réflexion, KTM a décidé de préparer 2020 dès maintenant et donc à annoncer l'arrivée de Kallio en remplacement de Zarco dès le grand prix d'Aragon ce week-end. Fin de l'histoire ! 
Pit Beirer, Directeur – KTM Motorsport : « Nous devons prendre des décisions de telle sorte à utiliser au mieux nos ressources et notre structure avance actuellement dans la bonne direction. Nous sommes convaincus que Mika peut nous aider à ce stade, grâce à son expérience.

Il est primordial pour nous de vérifier les résultats - obtenus en tests - dans des conditions de course, de telle sorte à débuter 2020 de la meilleure des manières. Mika a prouvé ses capacités au guidon de la RC16 et nous sommes contents qu’ils nous rejoignent en tant que titulaire. Il se concentrera sur le développement, tout en essayant de décrocher quelques points.

Nous souhaitons également exprimer notre gratitude envers Johann, pour les efforts qu’il a fait depuis son arrivée dans cet ambitieux projet. Nous devons désormais penser au futur, raison pour laquelle nous avons pris cette décision. KTM continuera de le soutenir jusqu’à la fin de son contrat. Nous lui souhaitons sincèrement le meilleur pour l’avenir. »

Une place médiatique déjà occupée

Johann Zarco a été souvent pensif dans son box (Photo Lukas Leitner)
Johann Zarco a été souvent pensif dans son box (Photo Lukas Leitner)
En 2018, Johann Zarco, fort de ses résultats en MotoGP, avait une côte très bonne auprès des équipes. Son choix d'aller chez KTM était respectable mais sans doute pas le meilleur à court terme. Dans les médias français, Johann a tout de même pu surfer sur ses précédents résultats doublé en plus d'une personnalité assez sympathique.

Mais les résultats sportifs avec KTM l'ont fait sombrer dans les ténèbres. Sportivement comme annoncé plus haut mais aussi dans les médias car un autre français a pris sa place avec des résultats fantastiques pour ses débuts en Moto GP : Fabio Quartararo.

Sa jeunesse, sa progression fulgurante éclipse les déboires de Zarco. Et sans doute les rares sponsors a vouloir investir sur des pilotes français en moto, vont miser sur la jeunesse plutôt que sur un Johann fatigué mentalement de cette histoire ratée avec une équipe usine.

Un rebond difficile

Mais si un bon pilote reste toujours avec ses qualités, il faut pourtant qu'il ait entre les mains la machine qui lui convient pour faire le résultat. On le sait en moto, le mental a toute son importance pour emmener des machines à leurs limites que le commun des mortels a du mal à cerner. 

Et c'est bien là tout le problème de Johann Zarco : Toutes les places dans les autres équipes sont quasis prises, il ne reste que des opportunités pire que sa situation actuelle.

Pilote d'essais semble être le choix le plus adapté mais il ne laisse entrevoir aucune possibilité de retour en grâce. Le remplacement d'un pilote blessé ou mettant fin à sa carrière sur blessures est hypothétique. 

Dans la mesure où il ne veut ni revenir en Moto2, ni envisager le Superbike, on ne voit pas, pour l'instant, de solutions se profiler pour Johann Zarco.

Une déchéance sportive qui fait mal à voir tant on connait le potentiel du pilote dans un contexte favorable. Pourra t'il se sortir de cet épisode où tous les voyants sont au rouge ?  On lui souhaite mais ça ne sera pas facile.
Johan Zarco : "J'ai la chance de faire le meilleur travail au monde et je veux le faire avec le sourire, en courant pour monter sur le podium ! "

Le monde de Johann Zarco

2 titres en Moto 2 avec 15 victoires
3e saison en MotoGp
4 poles position
6 podiums

27 points seulement en 2019, meilleur résultat en course : 10e à Barcelone

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
stéphane GAUTHIER | 15/10/2019
Stéphane GAUTHIER | 15/10/2019
stéphane GAUTHIER | 14/10/2019
stéphane GAUTHIER | 14/10/2019

Nous vous recommandons :