Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp : Jorge Lorenzo n'a pas raté son début de saison au Qatar

Le champion 2015 reste au sommet


Publié par le Vendredi 25 Mars 2016 à 06:43



La joie dans le camp Lorenzo/Yamaha (Copyrights 2016 Yamaha Motor Racing Srl)
La joie dans le camp Lorenzo/Yamaha (Copyrights 2016 Yamaha Motor Racing Srl)
Pour bon nombre de raisons, on attendait le début de la compétition MotoGp 2016. Après une fin de saison à polémique et un titre de champion contesté pour Jorge Lorenzo, tous les protagonistes se sont retrouvés sur le circuit de Losail au Qatar pour la première manche du championnat.

Jorge Lorenzo a frappé fort en signant la pole et la victoire et en rappelant donc à tout le monde que c'est lui le patron. Marc Marquez accède péniblement au podium à la 3e place après avoir dû batailler avec les pilotes Ducati particulièrement rapides en ce début de saison. Enfin, Valentino Rossi n'a pas démérité mais il échoue au pied du podium sans avoir pu rivaliser avec son coéquipier en course.

Lorenzo, Marquez, Rossi.....et les Ducati !

D'entrée de grand prix, le poleman Lorenzo se fait attaquer par les pilotes Ducati. Iannone et Dovizioso profitent de la performance de leurs machines surtout en vitesse de pointe. Mais la rivalité chez Ducati a mal tourné puisque Iannone a chuté juste après avoir été doublé par Dovizioso au 6e tour. 

Jorge Lorenzo a patiemment attendu la mi-course pour repasser en tête et tenter de prendre un avantage définitif avec son choix de pneu arrière qui s'est démontré être le bon. Lorenzo a été particulièrement vite en fin de course et a fait la différence tout en signant le meilleur chrono au tour.

Derrière la bagarre pour les 2 autres places du podium a fait rage entre Dovizioso et Marquez. Valentino Rossi a tenté de suivre mais finalement il ne pourra leur contester leurs positions. Finalement c'est Dovizioso qui impose sa Ducati devant la Honda de Marquez qui a semblée encore un peu à la peine face à la concurrence.
Jorge Lorenzo : " Nous avons remporté cette course sans grandes difficultés et la moto s'est bien comportée. Cette course a été l'une des meilleures de toute ma carrière et avec la confiance je pouvais faire la différence dans les 3 derniers tours pour aller chercher la victoire.

Nous avons pris la décision de mettre un pneu arrière tendre, car même si le pneu dur devait être plus constant  c'est le contraire qui s'est passé. Le pneu tendre devait se dégrader, mais il était plus rapide et donc j'ai pu faire la différence avec Dovizioso et Marquez.

Je fus surpris de mon rythme vers la fin de la course. Je glissais beaucoup, mais en même temps, j'étais propre et concentré et je n'ai pas  fait d'erreurs et c'est pourquoi, même avec la pression de Dovizioso, j'ai pu garder une marge.

Je suis très heureux de ma course et aussi du travail de l'équipe, parce que nous avons bien gérer l'électronique et les réglages de la moto de la bonne façon."
motogpqatar_1.pdf MotogpQatar.pdf  (53.87 Ko)

Moto 2 : Zarco pas chanceux !

Mauvais envol pour Zarco
Mauvais envol pour Zarco
Comme l'an passé le français Johann Zarco repartira de Losail déçu. La faute à un départ raté. Mais le français a au moins l'excuse de n'être pas tout seul dans ce cas, puisque Lowes et Rins, entre autres, ont eux aussi été pénalisés pour la même raison.

Reparti de la 22e place après son passage par les stands, Zarco a commencé sa remontée pour atteindre finalement la 12e position et marquer 4 points. C'est mieux que rien et cela pourrait compter lors de la fin de championnat.

En attendant c'est le suisse Thomas Lüthi qui s'impose et fait carton plein au championnat. Il s'est imposé avec 9.6 d'avance sur Salom et Corsi.
Johann Zarco : "« Je ne sais pas trop ce qui s’est passé sur la grille… J’ai été surpris de bouger, j’ai hésité… Finalement je vole le départ mais je n’en tire aucun bénéfice. C’est pour cela que j’ai pensé que la direction de course n’allait pas me pénaliser. Ça n’a pas été le cas. Je suis donc repassé par la voie des stands, perdant ainsi une bonne vingtaine de secondes.

Quand je suis ressorti, j’ai été surpris de voir que Rins et Lowes avaient eux aussi été pénalisés. On a vraiment eu une course curieuse. J’ai essayé de garder le rythme, mais il me manquait deux ou trois dixièmes pour rester avec Lowes et Rins. Je ne suis pas inquiet, je sais que je n’exploite pas encore très bien le potentiel de notre nouvelle moto. Il faut que j’améliore mes sensations, ça va venir.

Au final, je ne suis que douzième, mais la bonne nouvelle c’est que les autres têtes d’affiche ne font pas beaucoup mieux. Folger est tombé, Lowes et Rins ne marquent que quelques points… Il n’y a que Lüthi qui s’en sort très bien. Il ne faut pas s’affoler, la saison ne fait que commencer. L’an dernier non plus, elle n’avait pas bien démarré. » 
moto2qatar_1.pdf Moto2Qatar.pdf  (55.71 Ko)

Moto 3 : le bon jour d'Antonelli

MotoGp : Jorge Lorenzo n'a pas raté son début de saison au Qatar
Parti de la 7e position sur la grille et malgré quelques chutes durant les essais, Antonelli est allé chercher la victoire à Losail à la photo Finish. Dans le bon groupe dès le départ, il a fallu batailler ferme pour se faire une place en tête de la course.

Brad Binder a pu croire en ses chances mais au terme des 18 tours de compétitions, c'est bien et bien Antonelli qui lui coiffe la victoire poru 7 petits millièmes.
moto3qatar_1.pdf Moto3Qatar.pdf  (60.62 Ko)

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur




Notre page Facebook



Nos videos
Communiqué | 27/09/2022
Stéphane GAUTHIER | 25/09/2022
stéphane GAUTHIER | 25/09/2022
Communiqué | 19/09/2022
stéphane GAUTHIER | 19/09/2022