Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp : Grand prix république Tchèque

Première victoire historique pour KTM et Brad Binder, Zarco 3e.


Publié par stéphane GAUTHIER le Dimanche 9 Août 2020 à 23:33



Brad Binder réalise un exploit à Brno (Polarity Photo)
Brad Binder réalise un exploit à Brno (Polarity Photo)
C'est un sacré grand prix de République Tchèque que nous avons vécu cette année. Johann Zarco a été époustouflant en qualifications,  mais à vrai dire, la hiérarchie habituelle a été bousculée tout au long de l'épreuve.

Ainsi, KTM a crée la sensation en s'octroyant un premier succès en MotoGp, non pas grâce à Pol Espargaro mais au sud Africain Brad Binder. Débutant dans la catégorie reine cette année, Binder a été impressionnant et a mené  sa moto jusqu'à la victoire devançant Morbidelli (Yamaha) et Zarco (Ducati) qui aura fait également une belle prestation en course avec sa moto satellite du team Avintia.

Ce fut plus dur pour Fabio Quartararo qui n'aura pas réussi ce week-end a dominé comme à Jerez. Mais le français, arrivé 7e, reste en tête du championnat du monde car ni Vinales (Yamaha) ni Dovisiozo (Ducati) ne terminent dans le top 10. Rappelons également l'absence de Marc Marquez blessé et forfait pour plusieurs courses. 

Zarco en pole devant Quartararo

Les fans français étaient déjà très ravies des exploits de Fabio Quartararo en tête du championnat et vainqueur des 2 premières épreuves mais en République Tchèque, Johann Zarco est venu renforcer la joie tricolore en signant une extraordinaire pole position au guidon de sa Ducati version 2019.

Qualifié directement en Q2, Zarco a réalisé une fin de qualification intelligente en se mettant dans un bon groupe à l'aspiration et en faisant tomber le chrono qui s'avérera être le celui de la pole position. Fabio Quartararo n'arrivera pas à le contrer en toute fin de séance et partira même à la faute sans gravité. Mails il avait signé avant le 2e temps. Un doublé inédit qui laissait espérer de bons résultats en course pour les français.

Première victoire historique pour KTM et Brad Binder

A Brno, finalement, les seuls pilotes "usines" qui auront brillé seront ceux du constructeur KTM. Brad Binder a crée la sensation en se montrant incisif dans ses dépassements et en allant chercher une victoire inédite.

Pol Espargaro, leader du team, espérait sans doute lui aussi un beau résultat à Brno. Mais trop fougueux, il aura croisé la trajectoire de Zarco et sera parti à la faute après un contact avec lui.
Brad Binder : «Honnêtement, en ce moment, je suis perdu dans mes mots. J'en rêve depuis que je suis petit garçon et aujourd'hui c'est devenu réalité. C'est incroyable de remporter mon premier GP [en MotoGP]. Merci à tous ceux qui m'ont soutenu, et à toute l'équipe: ils ont mis une moto folle sous moi aujourd'hui! Je ne savais pas si nous pouvions gagner mais je savais que nous allions tenter le coup. Ce furent les dix tours les plus fous de ma vie à la fin. J'étais aussi doux que possible. C'était incroyable. Incroyable !"

Morbidelli 2e, Quartararo subit

Morbidelli sur le podium
Morbidelli sur le podium
Les premiers tours ont été favorables à Morbidelli, le coéquipier de Quartararo chez Yamaha Petronas.  L'italien a mené la course durant les 12 premiers tours. On a cru alors qu'il pourrait prendre le relais du français dans la course à la victoire mais sa Yamaha Petronas était finalement moins performante que la KTM de Binder qui a passé tour à tour Pol Espargaro, Quartararo, Aleix Espargaro puis le leader dans le 12e passage.

Cette fois, Fabio Quartararo a vraiment subit la course. Il aura été rarement dans la possibilité de chasser la victoire même si dans le début de course il sera capable de suivre Morbidelli. Il cédera ensuite face au retour de Binder, Zarco , Rins, Rossi et même Oliveira. Mais ce résultat en demi-teinte n'est pas bien grave puisque ses adversaires directs ont été inexistants. Marc Marquez ne marque pas de points car blessé et forfait, Dovizioso est 11e et Vinales est hors du coup avec une 14e place très décevante. 

Quartararo reste leader du classement général avec 17 points d'avance sur Vinales. 
Fabio Quartararo : Nous avons beaucoup souffert en course aujourd'hui du premier au dernier tour, nous devons donc analyser cela pour voir ce que nous pouvons améliorer pour nous assurer que cela ne se reproduira plus. Nous avons eu du mal avec l'usure des pneus vendredi, mais nous l'avons amélioré pendant le FP4, donc je ne m'attendais pas à ce que les pneus soient aussi mauvais qu'aujourd'hui.

Je ne suis pas vraiment content de la septième aujourd'hui mais nous avons quand même gagné neuf points pour le championnat et en fait nous avons augmenté notre avance.

Bien que je ne pense pas au championnat, je prends juste chaque course une à la fois. Bien sûr, je veux toujours être sur le podium, mais c'était agréable de voir Franco là-bas aujourd'hui - félicitations Franco! - et nous verrons ce que nous pouvons faire en Autriche.

Excellente prestation de Zarco

C'est la grande satisfaction du week-end. Johann Zarco n'a rien perdu de son pilotage et apprend vite et même très vite. Chez son team Avintia on doit être très heureux de l'avoir comme pilote. Si sa pole position était sans doute un bon coup du français, il n'en restait pas moins qu'il fallait encore au pilote Ducati de pouvoir le transformer en gros points pendant la course.

Et le départ ne fut pas bon. Zarco sera rapidement dépassé par 5 adversaires. L'Aprilia d'Aleix Espargaro sera même second. Johann devra lutter également avec les KTM. Si Binder s'échappait rapidement, Pol Espargaro sera à sa portée d'autant que l'espagnol dans sa fougue habituelle fera quelques erreurs jusqu'à une fatale où il se rabattra sur Zarco. Les 2 pilotes se sont touchés et Pol restera sur le carreau.

Sur cet incident de course discutable, les commissaires infligeront tout de même une pénalité long lap à Johann. On pensait alors la course au podium terminé pour lui. Effectuant sa pénalité sans perdre de place, Johann a vite repris le rythme. Il défenra la 3e place en fin d'épreuve face à Alex Rins et sa Suzuki.
Johann Zarco :  «Journée fantastique aujourd'hui, encore meilleure que la pole position d'hier, car un podium signifie que la course était bonne. La course a été très dure, je n'ai pas pris un bon départ et c'est dommage car les cinq premiers tours j'ai pu aller plus vite que Morbidelli mais j'ai dû me battre avec le groupe et c'était un peu difficile pour moi.

Ensuite, j'ai eu quelques contacts mais après j'ai pu dépasser Fabio et il était bien en troisième position et puis j'ai eu la pénalité pour ce contact et le «long tour». Quand j'ai reçu l'information j'ai voulu le faire immédiatement pour ne pas perdre de concentration et quand j'ai vu que personne n'était devant moi dans le 'long tour' j'ai eu comme une seconde respiration pour monter sur le podium et j'ai pensé "si je pousse bien je peux être troisième" et je me suis concentré sur peut-être atteindre Morbidelli.

En fin de compte, Rins m'a fait peur car il revenait en force mais dans le dernier secteur, j'ai bien géré les virages pour le garder derrière. Je suis incroyablement heureux pour l'équipe, merci à Ducati pour le travail qu'ils font et heureux d'offrir ce podium à mon équipe ».

 

Classements

classement_motogp_2.pdf classement Motogp.pdf  (84.45 Ko)
championnat__motogp_1.pdf championnat Motogp.pdf  (79.81 Ko)




Notre page Facebook

Nos videos
stéphane GAUTHIER | 20/09/2020
stéphane GAUTHIER | 20/09/2020
Stéphane GAUTHIER | 20/09/2020
Stéphane GAUTHIER | 18/09/2020