Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp : Grand prix du Portugal

Victoire et leader du championnat pour Fabio Quartararo


Publié par stéphane GAUTHIER le Dimanche 18 Avril 2021 à 20:16



Parfaite maîtrise pour Quartararo au Portugal (Photo Yamaha)
Parfaite maîtrise pour Quartararo au Portugal (Photo Yamaha)
Fabio Quartararo (Yamaha) a réalisé un grand prix du Portugal parfait ce week-end pour la 3e manche du championnat du monde MotoGP. Le Français réalise la pole et remporte la course et devient le nouveau leader du classement général.

A Portimao, Bagnaia (Ducati) et Mir(Suzuki) complètent le podium. Le français Johann Zarco a chuté et perd de gros points alors qu'il pouvait viser un podium à nouveau.

Pole et victoire pour Fabio Quartararo

Avec 2 victoires pour le clan Yamaha depuis le début de la saison, les pilotes de la marque sont aux anges et sont favoris pour le grand prix du Portugal malgré des Ducati toujours aussi rapides. Fabio Quartararo a décroché la pole après que la Ducati de Bagnaia a été déclassée pour avoir fait son meilleur chrono sous drapeaux jaunes.

Au départ, Zarco profite des qualités de sa Ducati pour se porter en tête. Il mène alors devant Rins, Marc Marquez et Miller. Fabio Quartararo n'est pas bien parti et se retrouve 6e.

Marc Marquez touche Rins et perdra ensuite un peu de rythme.

Si Zarco mène devant Rins, Quartararo ne met pas longtemps à se repositionner au 3e rang devant Mir, Miller et l'Aprilia d'Aleix Espargaro rapide en ce début d 'épreuve.

En revanche, Vinales n'est que 20e ! Rossi tente de se rapprocher du top 10 mais pointe seulement 13e après 4 tours.

Pol Espargaro rentre aux stands pour abandonner. Au 5e passage Zarco doit céder la première place aux assauts de Rins et de sa Suzuki. Quartararo embraye le pas et se retrouve alors second en position idéale.

Vient alors 2 chutes de premier choix : Jack Miller et sa Ducati qui fait décidemment un mauvais début de saison puis la KTM de Oliveira pourtant vainqueur l'an passé.

C'est au tour 9 que Fabio Quartararo met sa Yamaha en première place du classement.

Au 14e tour Quartararo et Rins ont 2 secondes d'avance sur Mir et Zarco qui s'expliquent de leur côté. Morbidelli, Bagnaia, Binder, A.Espargaro et Marc Marquez suivent.

La course de Valentino Rossi se termine alors par une chute. Weekend à oublier pour l'italien jamais dans le haut du tableau.

Au 19e tour, Quartararo n'a plus Rins en chasse puisque l'Espagnol est parti à la faute. Le français va alors géré la course comme il aime : seul en tête.

Alors qu'il reste 7 tours et que le leader a plus de 4 secondes d'avance, Bagnaia exploite mieux sa Ducati que Johann Zarco. Il passe alors second. En voulant suivre le rythme, Zarco part à la faute à cause d'un problème technique à 6 tours de la fin.

L'écart fait par Fabio Quartararo est suffisant pour imposer pour la 3e fois une Yamaha cette année. Francesco Bagnaia termine à une excellente 2eme place. Mir venge Rins et prend la 3eme place. Morbidelli  et Binder complètent le top 5.

Quartararo prend le commandement du championnat MotoGp. C'est la 5e victoire de sa jeune carrière. 

Marquez, un retour sous les projecteurs

Le retour de Marc Marquez était très attendu après plus de 9 mois à se remettre d'une blessure à l'épaule. Cette fois, le champion Espagnol avait le feu vert pour reprendre le guidon de sa Honda. Scruté de toute part, Marc a répondu présent et a réalisé un bon week-end de course. Son résultat en course est prometteur pour le reste de la saison.

Aux essais, Marc fait sensation dès FP1 en signant un 3e temps prometteur. Si au fil des séances c'est de plus en plus dur pour l'espagnol, c'est surtout la FP3 qui l'envoie en Q1 avec le 15e chrono. Il va se sortir magnifiquement de cette préqualif avec le meilleur temps alors que son propre coéquipier ne fait que 4e.

Sa qualification à la 6eme place confirme que le champion n'a rien perdu de sa performance même s'il se plaint un peu plus de son bras remis à forte épreuve. Mais le plus dur est à venir

La course de Marc Marquez est admirable. Bien parti, Marquez a pointé à la 3e place avant de rétrograder. Pourtant, il a devancé Vinales vainqueur du premier grand prix ou n'est pas tombé comme Rossi, Miller ou encore Zarco. Marc est rentré aux stands avec une forte émotion. Le champion est bien vivant et sera encore plus compétitif très vite ! 
Marc Marquez : "«Il y avait beaucoup d'émotions ce week-end et quand je suis arrivé dans mon stand, j'ai juste explosé, pas pour la douleur mais il y avait quelque chose à l'intérieur qui devait sortir. J'ai ressenti tellement de soutien de tout le monde et en particulier de ma famille et de mes amis.

Se sentir à nouveau comme un pilote de MotoGP était la chose la plus importante et c'était une sensation formidable. Je n'ai pas apprécié la course d'aujourd'hui, j'ai beaucoup souffert, mais c'était l'étape la plus importante de ma récupération jusqu'à présent.

Nous avons pu terminer la course, c'était notre objectif principal - la position n'avait pas d'importance mais terminer 13 secondes derrière le premier était un rêve impossible.

Je pense que je me sentais mieux quand je roulais seul au milieu de la course, le départ de la course a été un peu un choc après si longtemps !  Maintenant, nous nous tournons vers Jerez."

Brad Binder l'arbre qui cache la forêt chez KTM

Binder sauve KTM du naufrage (KTM Images/Polarity Photo)
Binder sauve KTM du naufrage (KTM Images/Polarity Photo)
L'an passé, avait atteint un nouveau cap avec 3 victoires pour la marque et le Portugais Miguel Oliveira s'était imposé en course à domicile.

Cette année, il aura fallu compter jusqu'à la 10e place pour voir la première KTM sur la grille. En course Oliveira va chuter dans les premiers tours. 

C'est finalement Brad Binder qui représentera le mieux la marque en terminant à une honorable 5e place mais loin des objectifs auxquels on pouvait s'attendre après 2020. c'est par contre mieux qu'au Qatar.
Mike Leitner, Red Bull KTM Race Manager: "Après la victoire de l'an dernier ici, nous nous attendions à faire une bonne course et Brad en a réalisé une belle. Il a bien géré les pneus et s'est retrouvé près des positions du podium.

Miguel n'a pas eu le meilleur départ et a été pris dans le trafic. Dans ces premiers tours, vous pouvez gagner et perdre des positions parce que tout le monde se bat très fort et il est facile d'aller loin ou de faire une erreur. Alors qu'il commençait tout juste à pousser, il a perdu le devant. C'était vraiment dommage.

Avec Tech3, nous sommes heureux que les deux pilotes puissent marquer des points car c'est une piste difficile et la concurrence est élevée.

Après le Qatar, nous pouvons voir que nous avons fait un pas en avant et nous essaierons d'améliorer la configuration de nos motos à Jerez."

Classements





Notre page Facebook



Nos videos