Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp : Fabio Quartararo s'impose à Assen

Doublé Yamaha à Assen


Publié par le Dimanche 27 Juin 2021 à 17:42



4e victoire pour Fabio Quartararo (Photo Yamaha)
4e victoire pour Fabio Quartararo (Photo Yamaha)
Avant de partir en vacances pour la trêve estivale, Yamaha factory a pu compter sur ses 2 pilotes pour assurer un beau doublé et une domination sans faille sur le circuit TT d'Assen.

Fabio Quartararo a assuré une 4e victoire cette saison et conforte sa place de leader du championnat du monde. Maverick VInales a connu la résurrection après plusieurs grand prix très difficiles en signant la pole position et en terminant second de la course hollandaise.

Le podium a été complété par la Suzuki de Joan Mir. Johann Zarco, 4eme, termine premier des pilotes Ducati.

Fabio augmente son avance

Fabio Quartararo se voyait pour la première fois depuis longtemps concurrencé par son coéquipier Maverick Vinales enfin compétitif au guidon de sa Yamaha. L'espagnol signait les meilleurs chronos des essais libres et finissait aussi par prendre la pole position devant le Français. Bagnaia complétait la première ligne avec sa Ducati.

La course s'est jouée dès le départ car Vinales s'est plaint d'un problème d'embrayage et n'a pas pu virer en tête. Il a perdu plusieurs positions alors que  Bagnaia se positionnait en leader devant Quartararo et Nakagami (Honda).

Descendu à la 4e position il a mis trop longtemps à passer les pilotes Honda et Ducati, ce qui a laissé le temps à Fabio Quarataro de prendre le commandement de la course au 5e tour et de faire un écart suffisant pour ne plus être rejoint en fin d'épreuve.

Vinales ne prendra la seconde place qu'au 15e tour. Il accusait alors un retard de 4 secondes décisif sur son coéquipier. Fabio n'avait plus qu'à rejoindre l'arrivée et signer une 4e victoire qui consolide sa place de leader du championnat du monde. En effet, ses principaux adversaires, Jack Miller (Ducati) a abandonné, Zarco (Ducati Pramac) n'est pas sur le podium et Bagnaia ne termine la course qu'à la 6e place car pénalisé par un long-Lap pour limite de la piste dépassée.

Les résultats d'aujourd'hui permet à Quartararo d'augmenter son avance au classement du championnat avec un avantage de 34 points et un total de 156 points. 

Vinales se réveille

La semaine dernière en Allemagne, Vinales était au fond du trou en terminant dernier de la course. Un résultat inquiétant alors que son équipier chez Yamaha ne connait pas du tout les mêmes problèmes et domine le championnat MotoGp.

Lui-même déclarait que la source du problème n'était pas identifiée et un certain agacement monte chez le pilote qui est loin de sa victoire au Qatar à l'ouverture de la saison.

A Assen, c'est un Vinales transformé qu'on a vu sur la piste puisqu'il signait de très bon temps dans toutes les séances du week-end.

Alors que des rumeurs l'annonce partir chez Aprilia, Vinales a fait sa course et enfin ré-obtenu un bon résultat en signant un doublé pour Yamaha. Pour la marque japonaise, c'est un doublé qu'elle n'avait plus connue depuis le GP d'Argentine 2017.

Toutefois, il se traduit dans la gestuelle et le comportement de Vinales, un certain agacement et une déception car la victoire aurait pu être à sa portée ce week-end. Les vacances vont lui faire surement le plus grand bien.
Maverick Vinales : " Pour moi aussi c'était un super dimanche ! Cela faisait longtemps que je n'étais pas monté sur le podium. C'était bon. Honnêtement, je suis très heureux. En fait, la deuxième partie de la course était rapide. J'ai pu faire des tours rapides, mais je m'attendais à un peu plus dès le début. J'ai tout de suite su quand j'étais derrière Nakagami pendant dix tours que j'avais perdu la course, car aussi les pneus en souffraient. Zarco m'attaquait, et je contrôlais l'écart entre moi et Nakagami pour être sûr de ne pas surchauffer les pneus, donc c'était une course très compliquée, mais au final, ça s'est bien terminé." 

Mir de retour sur le podium

Joan Mir (Photo www.suzuki-racing.com)
Joan Mir (Photo www.suzuki-racing.com)
C'est Joan Mir qui a pris la troisième place du podium. Le pilote Suzuki était qualifié en 10e place seulement alors que son équipier Rins faisait le 7e temps.

Mais Joan s'est maintenu dans le top 6 après le départ et a profité ensuite de la pénalité de Bagnaia pour gagner une position. C'est après le 15e tour qu'il a construit sa place sur le podium en se défaisant de Zarco au 19e tour notamment.

Le champion du monde 2020 est 4e du championnat avec 101 points.
Joan Mir :  "J'ai fait tout ce que j'ai pu pour obtenir un bon résultat pour l'équipe et pour moi-même avant les vacances d'été; Ce podium est vraiment important et nous ne pouvions pas demander beaucoup plus aujourd'hui. Ce n'était pas facile de remonter jusqu'à la troisième place, surtout contre les Ducati, mais j'ai pris un bon départ et j'ai essayé de faire des dépassements propres.

J'ai eu un ou deux moments qui étaient un peu près de la limite et je suis désolé si j'étais trop près parfois. Nous avons eu plus de difficultés que prévu dans la première moitié de la saison, et il est crucial d'entrer dans la pause aussi près que possible des meilleurs.

Il reste encore beaucoup de courses cette année et nous souhaitons devenir plus compétitifs, en apportant de nouvelles pièces pour nous rapprocher encore plus du sommet. Dans l'ensemble, nous sommes satisfaits de la façon dont la saison s'est déroulée, et ce résultat nous procure à tous un sentiment agréable."

Zarco 4e en attendant mieux

Johann Zarco peut repartir d'Assen avec de la satisfaction car s'il n'est pas en mesure de gagner, il aligne quand même des résultats assez régulier et une fois de plus il a été le meilleur pilote Ducati en course.

Johann s'est qualifié seulement 5e en étant passé par la Q1 en plus. Mais il a fait un assez bon départ pour se maintenir dans le groupe de tête et viser une place sur le podium. Si Bagnaia a été plus vite que lui en début d'épreuve, Zarco n'a pas commis d'erreur et est repassé devant quand l'italien faisait sa pénalité de long lap.

Il a ensuite bataillé avec Mir pour la 3e place du podium. il cède de peu face à l'espagnol. 

En revanche, ce résultat le positionne à la seconde place du championnat. 34 points d'écart séparent les 2 français en tête de la MotoGp.

La cabriole de Marc Marquez

Renouant avec le succès lors de la dernière course en Allemagne, Marc Marquez savait que Assen serait surement une autre histoire. La Honda du champion espagnol n'est pas facile à cerner et Marquez pense que sa moto doit encore évoluer car trop dangereuse.

Il a malheureusement pu l'expérimenter en essais libres avec une sacrée cabriole en FP2 vendredi après-midi. Sa Honda glisse dans le virage 10 et reprenant le grip éjecte très haut Marc Marquez. On craint alors beaucoup pour le pilote mais celui-ci s'en sort en boitant. Un moindre mal mais rien de rassurant pour la suite du week-end.

Finalement, Marc Marquez est bien à l'arrivée du grand prix avec une 7e place à la clé. Un résultat moyen mais Nakagami et Pol Espargaro sont finalement derrière-lui. ce qui est certain c'est que l'espagnol est très content de partir en vacances !

Valentino Rossi vers la sortie ?

Valentino Rossi en pleine reflexion (photo Yamaha SRT)
Valentino Rossi en pleine reflexion (photo Yamaha SRT)
Depuis 2017, la légende Valentino Rossi est en déclin sur le plan sportif. Cette année chez Yamaha Petronas est encore difficile et l'Italien ne vise jamais le podium.

Sa chute en course est l'illustration de ses difficultés au guidon des motos modernes. Le grand Rossi n'est plus mais en coulisse son avenir se dessine.

Son team VR46 s'engagera officiellement en MotoGP en 2022 et pour au minimum 5 ans. Mais la plus grosse annonce est que les motos utilisées ne seront pas des Yamaha mais des Ducati. L'accord a été finalisé entre les parties et Pablo Nieto sera le team manager.

Le team VR46 sera sponsorisé par Aramco. Les pilotes en vue seront Marini et peut-être Bezzecchi à moins que Valentino, lui-même ne décide de faire une saison de plus dans la catégorie reine.

On en saura plus durant la pause estivale de cinq semaines ou lors du GP de Styrie qui se tiendra du 6 au 8 août.

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
stéphane GAUTHIER | 27/07/2021
Stéphane GAUTHIER | 27/07/2021
Stéphane GAUTHIER | 20/07/2021