Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp : Dovisiozo bat Marquez au Qatar

Un premier grand prix très disputé !


Publié par le Dimanche 10 Mars 2019 à 20:43



Victoire sur le fil pour Dovizioso
Victoire sur le fil pour Dovizioso
Après une longue attente et pleins de questions sur les nouvelles performances durant l'intersaison, les grands prix Motos ont repris officiellement la piste pour la première manche du championnat disputé à Losail au Qatar. Comme un grand prix moto3, la victoire s'est jouée au finish et Andréa Dovisiozo (Ducati) a remporté un nouveau duel face à Marc Marquez (Honda).

Cette course aura pu faire quelques heureux avec la bonne forme des pilotes Suzuki, la 5e place finale de Rossi (Yamaha) malgré une mauvaise qualification, mais aussi quelques déçus comme Vinalès pourtant parti de la pole position. Quartararo bien qualifié a été  obligé de partir des stands ou encore Jorge Lorenzo en difficulté sur le circuit Qatar.

Quant à Johann Zarco, le début de saison s'annonce également difficile et le point récolté à l'issue de la course reste encourageant. IL va falloir du temps au nouveau pilote officiel KTM.

Nouveau duel Dovizioso / Marquez

Qualifié 2e devant Marquez, Andrea Dovizioso a imprimé la plupart du rythme durant cette première course de la saison. Mais le pilote Ducati a dû faire preuve de sa ruse habituelle pour battre le champion Espagnol qui fut redoutable jusqu'à la fin de la course qui comportait 22 tours. 

Au départ, Vinales ne parvenait à profiter de la pole position et rétrogradait rapidement. Le pilote Yamaha ne sera jamais en mesure de se battre pour la victoire.

Les pilotes Suzuki se sont montrés capable de suivre le rythme en début de course tout comme l'anglais Cal Crutchlow. Dovizioso a mené les 7 premiers tours puis a mené 3 tours avant de céder à nouveau la place de leader au vice champion 2018. 

Dovizioso a ensuite mené la course jusqu'à la fin mais le final a été très resserré car Marc Marquez a attendu son heure avant d'essayer de gagner la course dans les derniers tours. Malgré ses attaques, Andréa Dovizioso s'est servi des qualités de sa Ducati pour s'imposer pour seulement 0.023s d'avance sur la ligne d'arrivée.

Crutchlow complète le podium et signe un bon retour après sa blessure de l'an dernier.
Andrea Dovizioso (# 04 Mission Winnow Ducati) - 1er
"Je suis super content de cette victoire, surtout parce qu'après les essais, je ne m'attendais pas à être aussi rapide. Nous sommes restés concentrés et nous avons progressé à chaque session.

Notre stratégie dans la course consistait simplement à préserver le pneu. Cela a fait la différence, mais ce n’était pas facile, car j’ai mené pendant presque toute la course et je ne pouvais pas vraiment étudier mes adversaires.

Marquez a tout donné, comme d’habitude, et m'a poussé à la limite. Cette année, il y aura beaucoup de pilotes rapides et il sera crucial de ne pas perdre trop de points sur des pistes moins favorables. garder les pieds sur terre et continuer à travailler dans cette direction ".
Marc Marquez : "C'était exactement la même chose que l'année dernière! J'ai essayé d'attaquer fort mais ici, quand vous doublez, vous allez loin et vous ne pouvez pas garder la ligne. J'ai essayé d'être là, d'attaquer un peu et d'être là jusqu'au bout.

Je suis très content de ces 20 points, nous avons beaucoup travaillé pour ça. Nous avons modifié certaines choses qui empêchaient d'attaquer comme je le fais normalement au freinage. Mais nous avons terminé la course et pris de bons points."

Vinales de la pole à un résultat non satisfaisant

La pole position de Vinales est une maigre récompense pour Yamaha
La pole position de Vinales est une maigre récompense pour Yamaha
Jusqu'au qualification, il nous a semblé retrouver le Maverick Vinales des grands jours. Il gérait largement mieux sa Yamaha sur la chasse aux chronos par rapport à son coéquipier Valentino Rossi. Maverick obtiendra la pole position avec de gros espoirs pour Yamaha de jouer la victoire ou le podium.

Hélas pour Vinales, la course  a été complètement différente. Départ raté, incapable de pouvoir s'imposer pour remonter au classement, Vinales aura même la désagréable surprise de voir Valentino Rossi terminer 5e alors que lui se contentera de la 7e place.
Maverick Vinales : "Au départ, j’ai eu beaucoup de patinage, je n'ai pas pu garder le gaz complètement ouvert et j’ai manqué un peu l’intérieur et je ne pouvais donc pas garder une bonne ligne. Quand je suis seul, je peux faire de très bons chronos, mais dès que je suis derrière un autre pilote, je souffre de ce manque d’adhérence à l’arrière et je ne pouvais pas attaquer et doubler. Nous devons continuer à travailler. Le point positif, c’est que nous savons maintenant où nous devons nous améliorer, et c’est très important."

Suzuki très près de la victoire

Suzuki et Rins ont mené la course
Suzuki et Rins ont mené la course
Les pilotes Suzuki peuvent être assez content de leur course car ils ont plutôt bien réussi ce premier rendez-vous de l'année. Rins et Mir terminent les qualifications aux 10e et 11e rangs ce qui ne reflétaient pas tout à fait le potentiel vu jusque là.

En revanche en course, Joan Mir a été impressionnant de maîtrise pour sa première saison à ce niveau et il finira finalement à la 8e position. Alex Rins, lui a fait un début assez prudent avant de mener 3 tours la course. Il se battra un long moment pour une place sur le podium pour finalement échoué à son pied.

Une 4e place qui reste encourageante même s'il semble manqué un manque de vitesse de pointe par rapport à la concurrence.
 

Lorenzo, Zarco, Quartararo les déçus du Qatar

Un seul point pour récompenser les efforts de Zarco (Photo Gold & Goose)
Un seul point pour récompenser les efforts de Zarco (Photo Gold & Goose)
Outre Vinales, d'autres pilotes repartent de Losail sans avoir fait grande fortune. Jorge Lorenzo a été très vite confronté à des difficultés avec 2 grosses chutes. Le pilote Espagnol n'a jamais pu trouvé le bon rythme. Déjà handicapé par une intersaison où il fut blessé, Lorenzo fonctionne à la confiance. Ici au Qatar, il n'était pas en communion avec sa Honda et il n'a pas fait d'étincelles en qualification avec le 15e chrono.

En course, le départ fut très moyen voir décevant. Sorti des points, Lorenzo a tout de même fait le job pour finalement remonté à la 13e place et a marqué 3 points. Vu le contexte c'est déjà bien mais bien loin de ses ambitions.

Pour Johann Zarco, sa nouvelle vie sous les couleurs de KTM ne vire pas encore au rose. Zarco a été en difficulté avec sa machine et n'a pas pu exploité son potentiel. Souvent dépassé par Oliveira et Pol Espargaro, Zarco devra se contenter du 21e temps en qualif. Le français se dit patient car pas encore à l'aise mais espérait tout de même entrer dans les points. En terminant 15e, l'objectif était rempli mais Pol Espargaro, son coéquipier fait 12.

Le plus déçu des pilotes sera surement le français Fabio Quartarato. Lui qui brille par ses performances au guidon de la Yamaha Petronas, le niçois se montrait très rapide et signait le 5e temps des essais. Il devançait son coéquipier Morbidelli. La course fut un cauchemar, puisque sa moto calait au départ du tour de formation.

Obligé de partir des stands, Quartararo ne pourra pas remonter ce handicap et devra se contenter d'une 16e place sans marquer le moindre point. Mais la vitesse est là puisqu'il signe le meilleur chrono en piste.

Classements et championnat


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 20/09/2019
Stéphane GAUTHIER | 19/09/2019
stéphane GAUTHIER | 19/09/2019
Olivier Jennequin | 19/09/2019

Nous vous recommandons :