Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp : Doublé Yamaha en Argentine

Nouvelle victoire de Vinales, Rossi 2e, Marquez, Pedrosa et Lorenzo out !


Publié par le Mardi 11 Avril 2017 à 21:10



Un doublé Yamaha marquant !
Un doublé Yamaha marquant !
L'an passé, c'était plutôt Honda et Marc Marquez qui étaient satisfaits de leurs débuts de saison. Cette année, il faut croire que la tendance est inversée puisque Vinales vient d'enchaîner un second succès au guidon de sa Yamaha. Rossi profite une nouvelle fois des événements de courses pour marquez de gros points alors que plusieurs ténors sont allés au tapis comme Marquez, Pedrosa et Lorenzo.

Yamaha aux anges

La joie sur le podium
La joie sur le podium
Cela ne semblait pas si évident que ça pour Yamaha de s'imposer aussi bien en Argentine comme elle l'avait pu le faire avec Vinales au Qatar. Si l'espagnol dominait les 2 premières séances d'essais, les pilotes Honda montaient ensuite au créneau pour le talonner. Finalement en séance qualificative, c'est bel et bien Marquez qui signait la pole dans des conditions de pistes humides. 

Vinales était relégué à la 6e place et Rossi 7e. Autant dire que tout est à faire en course d'autant que Marquez profitait de sa position pour prendre la poudre d'escampette d'entrée de jeu.

Mais le scénario a rapidement tourné en la faveur de Yamaha avec l'abandon de Marquez et le retour aux avants postes de Vinales. Installé en leader, Vinales a pu prendre la mesure de la piste et aller chercher la victoire. Pour Rossi, le doublé s'est finalisé au 19e tour quand il a pu doubler Crutchlow et sa Honda.

Honda HRC en berne !

Au soir du grand prix d'Argentine, on fait grise mise du côté de l'équipe d'usine HONDA HRC. Marc Marquez avait réalisé un très bon départ depuis la pole position et semblait filer vers une victoire. En tout cas, l'espagnol s'employait à prendre les devants dès le début de course et à faire cavalier seul.

Après seulement 3 tours il est parti à la faute sans pouvoir repartir. C'était le premier coup dur pour le HRC. Mais à 12 tours de la fin, c'était également le tour de Pedrosa de rejoindre la liste des abandons sur chute. Un zéro pointé pour l'équipe officielle quand leur adversaires principaux réalisaient le doublé et que Crutchlow parvenait à de bonnes performances avec la Honda du LCR en préservant une belle 3e place.

Lorenzo à la rue, Ducati sauve les meubles avec les équipes satellites

Beaucoup de travail encore chez Ducati
Beaucoup de travail encore chez Ducati
Après la bonne prestation de Dovizioso au Qatar et les débuts hésitants de Jorge Lorenzo sous ses nouvelles couleurs rouges, on attendait Ducati au tournant de cette 2e épreuve. Ce ne fut pas aussi simple que lors du premier rendez-vous car Lorenzo a connu les pires difficultés pour trouver la performance aux essais et les 2 pilotes officiels ont été éliminés en courses par des accrochages.

Les meilleurs représentants de la marque étaient du coté des équipes clientes comme  l'équipe Pramac. Danilo Petrucci étaient aux portes du podium en début de course. Finalement, l'italien finira à la 7e place devant son coéquipier Scott Redding. Le meilleur en Ducati restera Alvaro Bautista qui amènera sa machine à la une excellente 4e place.
Jorge Lorenzo (Team Ducati # 99) - abandon
" J'avais pris un bon départ et j'avais réussi à doubler quatre ou cinq pilotes, mais en entrant dans le premier virage, cela a été assez chaotique, avec beaucoup de pilotes qui tentent de se dépasser au freinage. J'étais à l'intérieur et tout à coup je me suis retrouvé à venir sur Iannone. Malheureusement, j'ai touché sa roue arrière et c'était la chute. Nous devons regarder vers l'avenir et continuer à travailler d'une manière positive."

Top 5 pour Zarco

Prestation convaincante pour Zarco, 5e
Prestation convaincante pour Zarco, 5e
Johann Zarco n'en finit pas de nous étonner pour ses débuts en MotoGP. Celui qui a obtenu 2 titres en catégorie intermédiaire met vraiment bien a profit son expérience pour bien réussir son apprentissage à l'échelon supérieur. Alors, bien entendu, après le bon début du grand prix du Qatar, on attendait véritablement Johann sur le circuit argentin. 

Le français apprend vite et ne brûle pas du tout les étapes. Bon feeling dès le début des essais libres, ca se gâte en revanche en qualifications puisque Johann doit passer par le Q1 dont il ne signe que le 4e chrono avec des conditions climatiques changeantes par rapport à la veille. C'est donc de la 14e place qu'il devra s'élancer pour son 2e grand prix MGP. 

Plus en confiance sur le sec, Zarco a fait une course remarquable se battant avec des pilotes comme Dovizioso, Pedrosa et Bautista. Et avec l'intelligence de course qu'on lui connait puisque cette fois il n'a pas tenté le diable et a marqué les points d'une belle 5e place. Une fois de plus on a hâte de voir la suite. 
Johann Zarco – 5e à 15.504 – Chpt : 11e avec 11 points

« Dans le tour de formation, j’ai eu un mauvais feeling avec le frein avant. J’en ai parlé à Guy sur la grille et il a vu un petit quelque chose. A partir de là, nous avons décidé de changer les disques et les étriers. L’équipe a fait du bon boulot car je n’ai eu aucun problème en course. Je pense que cette décision a certainement sauvé ma course. J’ai pris un bon départ et j’ai pu doubler pas mal de pilotes qui se trouvaient de moi. Je me sentais en confiance sur la moto.

Quand je me suis retrouvé avec Pedrosa, j’étais mieux que lui sur les freinages et il était obligé de forcer pour garder de la vitesse de passage en courbe. Il a insisté et il est tombé… Je pense que je lui ai quand même mis un peu de pression. En tout cas, ça a été pour moi une place de gagnée.

Dans les derniers tours, avec Bautista, j’ai essayé de rester dans sa roue mais il était plus à l’aise. J’ai lâché, j’ai quand même pensé à ma chute du Qatar. Je me disais : « Fais attention, tu ne connais pas encore très bien les Michelin… » Franchement, ça fait du bien de passer sous le drapeau à damier, surtout en décrochant un bon résultat.

Les six tours en tête au Qatar m’avaient mis en confiance, ma remontée en Argentine va elle aussi compter pour la suite. Comme je l’ai dit, je savais que ma place sur la grille ne reflétait pas les bonnes sensations que j’avais eues aux essais, le vendredi.

Je les ai retrouvées en course. Je suis soulagé et heureux d’avoir pu finir le week-end sur une note positive. »

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Olivier Jennequin | 26/05/2019
Olivier Jennequin | 21/05/2019
Stéphane GAUTHIER | 20/05/2019
Stéphane GAUTHIER | 19/05/2019
Stéphane GAUTHIER | 14/05/2019

Nous vous recommandons :