Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp : Argentine 2019, Marquez en conquistador

Marc Marquez était imbattable à Termas de Rio Hondo


Publié par le Lundi 1 Avril 2019 à 06:57



Marc Marquez n'a fait aucune erreur
Marc Marquez n'a fait aucune erreur
Pole, course en tête et victoire, l'espagnol Marc Marquez n'a laissé aucun espoirs de conquête à ses adversaires et s'impose en Argentine devant Valentino Rossi et Andréa Dovizioso. Fabio Quartararo réalise une bonne prestation en terminant 8e.

Toujours dans la difficulté pour ses débuts chez KTM, Johann Zarco rentre une nouvelle fois dans les points avec la 15e place.  Toutefois, l'accrochage dans les derniers instants entre Vinales et Morbidelli aura laissé 2 places libres à leurs adversaires.

Marc Marquez avait déjà montré sa rapidité sur ce tracé mais il avait surement à coeur de faire oublier le grand prix 2018 où il avait été trop fougueux et impatient.

Cette année, Marquez est serein et malgré une défaite face à la Ducati lors du grand prix d'ouverture au Qatar, le circuit argentin, théâtre de la 2e manche du championnat, semblait plus à son avantage.

Il y signait d'ailleurs la pole position de façon autoritaire alors que les écarts entre les motos sont toutefois assez faible. 7 dixièmes seulement entre les 10 premiers.

Marc Marquez a pris les reines de la course dès les premiers mètres et n'a plus lâché la tête. Sa stratégie d'attaque a été payante puisqu'il a rapidement fait le trou sur ses poursuivants malgré les appels de son team manager à ralentir un peu le rythme.

De tour en tour, le pilote Honda a agrandi son avance et a pu gérer la fin de course avec des pneus moins fringants. 
Marc Marquez : "C'était un jour parfait. Je suis tellement concentré depuis les premiers essais et tout a bien fonctionné, juste à part un peu le FP4. Mais nous avons continué à travailler, et en course, je savais que mon point le plus fort serait les cinq premiers tours.

J'ai tout misé dessus et ensuite j'ai observé l'écart, une seconde, deux secondes, trois secondes, puis je me suis installé dans mon rythme et j'ai attaqué un peu moins. Je gérais les pneus et la moto, la sensation était vraiment agréable."

Rossi en forme

Cela fait un moment que Rossi n'a plus gagné et au Qatar pour le début de la saison le champion italien n'avait pas pu faire mieux que 5e en course.

Valentino a mieux géré sa qualification en accédant à Q2 d'entrée. Il partait de la 4e position sur la grille de départ.

Si Marc Marquez s'est échappé rapidement, Valentino a senti le danger et a lui aussi haussé le rythme en début de course. Au final il s'est battu pour la seconde place jusqu'à l'arrivée avec Andréa Doviziozo. Le pilote Yamaha a eu le dernier mot dans un dépassement dont il a toujours le talent pour les réaliser.

Avec cette 2e place, Valentino se rassure sur son potentiel même si la domination de Honda fut réelle. Sur la longueur du championnat, Rossi pourrait être à nouveau dans le coup pour jouer le titre. Il occupe la 3e place du championnat derrière Marquez et Dovizioso.
Valentino Rossi : "Cela fait depuis le Sachsenring l'année dernière que je n'étais pas monté sur le podium. 

Terminer le championnat 2018 comme ça a été très difficile à accepter, donc aussi pour cette raison, ce résultat est si important pour moi, mon équipe et Yamaha, après une période difficile.

Aujourd'hui, avec la hausse des températures, j'ai eu un peu plus de mal.

Dovi est resté devant moi et a fait une très bonne course avec un bon rythme. Nous avons réussi à nous détacher des pilotes derrière nous. Je savais que je devais être très précis sur le freinage pour prendre la deuxième place, sans commettre la moindre erreur de 1 cm, sinon Dovi me doublerait à nouveau.

À ce moment-là, je roulais bien, j’entrais très vite en virage, je suis content parce que, tout d’abord, dépasser dans le dernier tour est toujours spécial, et aussi parce que j'ai très bien freiné. "

Andréa Dovizioso se sera donc contenté de la 3e place en Argentine sur un circuit moins favorable à la Ducati qu'au Qatar. 4e, Jack Miller prouve qu'il s'en sort mieux avec sa Ducati que Petrucci classé 6e.

Entre les deux, on retrouve Alex Rins à la 5e place. Un résultat miraculeux pour le pilote Suzuki dont la moto a été en difficulté longtemps durant ce week-end.

Nakagami, sur Honda, réalise une bonne prestation en terminant 7e de la course et en se qualifiant aussi pour la Q2. Au contraire d'un Jorge Lorenzo qui a raté son départ et qui obtient péniblement la 12e place.

Fabio Quartararo a obtenu le fruit de ses efforts. Parti depuis la 10e place il finit à la 8e marquant les points pour son équipe alors que Morbidelli s'est accroché avec Vinales. 

Vainqueur l'an passé, Cal Crutchlow a été sanctionné pour un départ anticipé. L'anglais se contente de la 13e place. Difficile course aussi pour Zarco qui ramène toutefois un point de plus en attendant mieux. 

Prochaine course , mi-avril, à Austin aux Etats-unis dans le Texas.

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 17/11/2019
Stéphane GAUTHIER | 13/11/2019
Stéphane GAUTHIER | 03/11/2019

Nous vous recommandons :