Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp : Aragon, Ducati champion avec un nouveau doublé

Bastianini s'impose devant Bagnaia, le scénario du pire pour Quartararo.


Publié par le Dimanche 18 Septembre 2022 à 19:28



Ducati remporte le titre constructeur après un doublé à Aragon
Ducati remporte le titre constructeur après un doublé à Aragon
Avec son implication importante en MotoGp (8 pilotes), la marque Ducati a remporté de nouveau le titre constructeur dans le championnat du monde grâce à un nouveau doublé réalisé par Enea Bastianini et Francesco Bagnaia sur le circuit d'Aragon Motorland.

On savait que cette course serait difficile pour le pilote Yamaha, Fabio Quartararo, et c'est bien le scénario du pire qui s'est réalisé avec un abandon prématuré en début de course.

Le classement général s'est resserré. Fabio est toujours leader avec désormais 10 points d'avance sur Bagnaia et et 17 sur Aleix Espargaro (Aprilia) arrivé 3e dans cette épreuve.

Le scénario du pire pour Quartararo

Avec un Bagnaia en pole position et une 6e place en qualification, Fabio s'en sortait pas trop mal alors que sa Yamaha a toujours son infériorité en ligne droite très handicapant à Motorland qui est munie d'une longue ligne droite.

Mais pourtant, les espoirs d'avoir un bon rythme et de limiter les dégâts étaient légitimes avant le départ de la course. Sous un beau soleil, la course s'élance.

Marc Marquez réalise un bon départ depuis la 13e position. Quartararo passe le premier et 2e virage mais ensuite il percute Marquez et part violemment au sol. C'est l'abandon direct alors que le premier tour n'est pas bouclé.

Heureusement, le français se relève et semble marcher. Il est toutefois touché sans sa chair avec de gros hématomes sur le torse notamment.

Après examen sa fin de saison n'est pas menacé alors que vont s'enchaîner les courses sur cette fin de saison. Quartararo n'avait plus qu'un joker face à Bagnaia, il vient d'être utilisé.

Heureusement dans sa malchance, un autre pilote Ducati est venue prendre 5 points à Bagnaia l'empêchant de gagner.

Nouveau duel Ducati

Cette fois, Enea s'impose dans un duel Ducati
Cette fois, Enea s'impose dans un duel Ducati
Ils feront équipes l'an prochain et se sont déjà affrontés lors de la dernière course pour la victoire. Cette fois, Aragon a été une revanche pour Enea Bastianini face à Bagnaia.

Bagnaia partait parfaitement depuis la pole position et prenait la course en main alors que se plaçait dans son sillage l'étonnant Brad Binder. L'abandon prématuré de Quartararo ouvrait le champ à une très bonne opération pour le pilote officiel Ducati.

Et cela démarrait parfaitement puisqu'il menait tous les tours de la course avant d'être rejoint sur la fin par un Enea Bastianini encombrant.

Plus à l'aise sur sa Ducati Grésini, Bastianini n'a pas eu peur de risquer l'accrochage et a attaqué son compatriote dans le dernier tour de façon osée mais efficace.

Abordant la dernière ligne droite en tête, il a conservé sa place de nouveau leader dans le dernier virage et malgré la bonne relance de Bagnaia, Bastianini s'imposait pour la 4e fois cette saison. Il reste un outsider au championnat avec 48 points de retard sur Quartararo.

Bagnaia prend la seconde place et l'italien est désormais à 10 points seulement du leader. Il reste 5 courses à faire.

Un titre récompense la marque Ducati

Ce doublé valide le titre constructeur de Ducati. avec 8 motos engagés et 10 victoires obtenues en 15 courses. Ducati s'impose plus que jamais comme une marque à l'aise sur tous les types de circuit tout en conservant une vitesse de pointe parmi les meilleures.

Bastianini (4) et Bagnaia (6) se sont répartis les victoires mais Zarco, Jorge Martin ont été 2 lieutenants capables d'assurer des points à la marque. Marini et Bezzecchi ont eu aussi de bons résultats.

Il s'impose nettement au classement face à Yamaha avec plus de 100 points d'écart et c'est même Aprilia qui est actuellement provisoirement classé 2e chez les constructeurs. Suzuki qui va se retirer et  Honda qui est à la peine sont beaucoup plus loin.

L'an prochain, il n'y aurait plus que 4 pilotes avec une moto d'usine alors pour la marque italienne, il faut profiter du moment présent et se concentrer maintenant sur le titre pilote.

Aleix Espargaro de retour sur le podium

Aleix Espargaro de retour sur le podium
Aleix Espargaro de retour sur le podium
Après un début de saison tonitruant et une première victoire en Argentine, Aleix Espargaro était moins fringant en raison d'une blessure. Mais chez lui, Aleix Espargaro a bien rebondit et a profité des qualités de son Aprilia pour monter une nouvelle fois sur le podium en prenant la 3e place.

Qualifié 4e, il était devancé par Bastianini et Brad Binder au départ. Cinquième, il est passé ensuite devant Jack Miller. Sur la fin de la course il est remonté sur Brad Binder et lui a pris la 3e position finale synonyme de podium.

Un excellent résultat qui le relance dans la course au titre. Il n'a que 17 points de retard sur le leader.

Brad Binder redore le blason de KTM

Brad Binder à la lutte pour un podium avec sa KTM (Rob Gray Polarity photo)
Brad Binder à la lutte pour un podium avec sa KTM (Rob Gray Polarity photo)
Miguel Oliveira avait montrer la voie aux essais avec de bons chronos. On sait que Brad Binder est une bête de course, il l'a encore prouvé en Aragon avec un départ canon le propulsant second pendant les 2 premiers tours.

Après ce fut plus dur de rester dans le rythme des 2 pilotes Ducati en tête de la course, Bastianini se portant à l'attaque du pilote KTM rapidement.

Brad Binder a fait une course solide ensuite pour tenter le podium mais il a dû céder sur la fin à Aleix Espargaro. Sa 4e place est toutefois encourageant pour KTM en recherche de résultats depuis plusieurs courses.

Marc Marquez, retour attendu

Marc Marquez était de retour sur la grille de départ
Marc Marquez était de retour sur la grille de départ
Marc Marquez avait choisi de se faire réopérer avant d'envisager de continuer à rouler à haut niveau en MotoGp. Comme souvent, le pilote espagnol de chez Honda aime à brûler les étapes.

Les médecins lui ont donner le feu vert pour reprendre la compétition et lors des tests de Misano, Marc Marquez a confirmé son retour en compétition et s'est donc présenté à Motorland pour faire la course et la fin de saison.

Ses premiers pas sur sa difficile Honda étaient donc scruter par beaucoup de monde obligeant même à créer une bulle autour du pilote pour qu'il se concentre sur son travail.

Marc Marquez a plutôt bien confirmé un bon état de forme malgré une qualification difficile qui le laissait en Q1 et à la 13e position sur la grille. Auteur d'un bon départ, sa course se terminait d'abord par un contact avec la Yamaha de Quartararo puis par un élément de carrosserie venant se glisser au mauvais endroit et l'obligeant à mettre fin à son engagement.

Le pire finalement pour Marc, c'est qu'il n'aura pas pu accumuler les kilomètres en vues des épreuves du Japon et de Thaïlande qui arrivent à grands pas. Mais le sourire est là et c'est déjà un bonus quand on sait les difficultés qu'il rencontrait avec se blessure.

Chez Honda, on a perdu aussi Nakagami qui a chuté sur l'incident avec Marquez et Quartararo. Alex Marquez est le meilleur représentant de la marque avec la 12e place.

La grille de 2023 est complète

Un Fernandez en chassera un autre chez Tech3
Un Fernandez en chassera un autre chez Tech3
Entre Misano et Aragon, les dernières annonces de transferts ont été faites. Ainsi, on apprenait que Nakagami poursuivrait chez LCR Honda. Ai Ogura préférant poursuivre son expérience en Moto2, Honda a fait le choix de la sagesse en confirmant son pilote chez LCR.

Il restait également une place chez GasGas Tech3. Dès le début du week-end l'annonce de l'arrivée d'Augusto Fernandez en provenance de la Moto2 se propageait et était confirmé ensuite par un communiqué. Rémy Gardner qui espérait peut-être rester est en partance pour le Superbike.

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur




Notre page Facebook



Nos videos
Communiqué | 27/09/2022
Stéphane GAUTHIER | 25/09/2022
stéphane GAUTHIER | 25/09/2022
Communiqué | 19/09/2022
stéphane GAUTHIER | 19/09/2022