Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever

MotoGp 2023 : Jorge Martin fait la loi à Misano

Double victoire pour Jorge Martin au Grand prix de San Marino


Publié par le Dimanche 10 Septembre 2023 à 23:36



Martin rafle tout à Misano
Martin rafle tout à Misano
Une semaine seulement après le grand Prix de Catalogne, la MotoGp a enchaîné avec le circuit de Misano pour le Grand prix de San Marino. L'espagnol Jorge Martin (Pramac Ducati) a complètement dominé son sujet en réalisant la pole et en s'imposant dans le sprint comme dans le Grand prix.

Il remonte ainsi au championnat sur Bagnaia qui était présent en piste malgré sa lourde chute à Barcelone où il s'est fait rouler sur la jambe. L'italien a fait mieux que bien à Misano avec 2 podiums supplémentaires limitant la casse après sa frayeur catalane.

Marco Bezzecchi a fait également bonne figure avec 2 podiums aussi et a repris également du terrain au leader du championnat.

Le pigiste Dani Pedrosa a mené le nouveau châssis KTM au pied du podium. L'espagnol de 38 ans a ébloui tous les observateurs et été le chef de file des pilotes de la marque alors qu'il ne court quasiment plus en compétition.

Malgré les rumeurs d'un transfert vers Ducati, Marc Marquez a fini 2 fois dans le top 10 avec sa Honda.

Chez les français, ce fut un week-end difficile encore avec Quartararo 13e seulement. Face au week-end exceptionnel de son coéquipier, Johann Zarco n'a pas réussi mieux que 10e lors du grand prix après une qualif qui l'a mis en fond de grille.

Jorge Martin, du sprint...

Jorge Martin est un pilote Ducati qui prétend au titre mondial. Déclaré haut et fort, challenger numéro 1 de Bagnaia, il est dans une situation idéale pour refaire son retard à Misano. Bagnaia blessé mais présent n'est pas à 100 % ce qui est aussi le cas de Marco Bezzecchi, autre  concurrent dangereux sur la même machine.

Jorge Martin est le plus rapide des essais et prend la pole position. Il fera toute la course en tête. Bagnaia tient son rang mais se fait déborder rapidement par Bezzecchi. Le podium est ainsi dessiné avec la victoire de Martin devant Bezzecchi et Bagnaia, triplé pour Ducati.

...au grand Prix !

Jorge Martin impérial en Italie !
Jorge Martin impérial en Italie !
Vainqueur au sprint, Martin est favoris pour le grand prix et ainsi reprendre encore quelques points au championnat.

Jorge va de nouveau dominer la course du début jusqu'à la fin.

Avec cette nouvelle victoire devant les mêmes adversaires que la veille, le pilote Pramac est revenu à 36 points du leader.

Le miracle Bagnaia

Francesco Bagnaia revient de loin !
Francesco Bagnaia revient de loin !
A Barcelone, Bagnaia a connu le pire en se faisant éjecté de sa moto et rouler dessus. Le miracle a pourtant eu lieu et 1 semaine plus tard, l'italien champion en titre et de nouveau leader du championnat est au départ du grand prix suivant en Italie.

Revétù d'une livrée jaune, sa Ducati ne lui fait cette fois pas de mauvaise surprise. A chaque fois, 3e, Bagnaia perd des points sur ses 2 principaux adversaires mais ca aurait pu être pire en cas d'absence.

La dynamique n'est plus dans le clan du champion italien mais il occupe le terrain et c'est le principal.
Francesco Bagnaia (équipe Ducati Lenovo n°1) : "C'était un week-end difficile, mais nous avons réussi à atteindre notre objectif, qui était de terminer dans le top 5 des deux courses.

Il y a une semaine, nous étions en difficulté et c'était difficile d'envisager un week-end de course comme celui-ci, alors ce week-end, c'était le maximum que nous pouvions faire.

J'ai essayé de rester avec Martin le plus longtemps possible, mais ma jambe, le fait que je roulais uniquement avec mes bras et la pression du pneu avant ne me permettaient pas de le suivre.

J'ai dû laisser un peu d'écart à Bezzecchi, et j'ai juste essayé de respirer un peu et d'avoir un bonus de performance dans les deux ou trois derniers tours pour ne pas laisser une chance à Pedrosa de me dépasser.

Mais je suis incroyablement heureux et fier du travail que nous avons accompli et je n'ai perdu que 14 points au lieu de 37 possibles. Maintenant, nous partons en Inde pour une course où physiquement je serai en meilleure forme,et nous essaierons de marquer plus de points pour le championnat."

Pedrosa, le pigiste de luxe

De retour en course, Pedrosa a fait 2 belles courses
De retour en course, Pedrosa a fait 2 belles courses
Il faut bien inspiré le retraité espagnol de venir faire une pige de luxe à Misano. Pedrosa a réussi complètement son grand prix que ce soit en sprint ou en Grand prix.

Avec un nouveau châssis en carbone qu'il développe en coulisse pour KTM, Pedrosa est arrivé au pied du podium et surtout en tête des pilotes KTM. Un exploit quand on sait qu'une saison est difficile à prendre en cours de route.
Dani Pedrosa  :" J'ai eu quelques soucis  car le pneu arrière ne chauffait pas assez vite pour moi, notamment sur le côté gauche et j'ai eu quelques frayeurs.

J'ai dû être patient et j'ai commencé à prendre le rythme après trois ou quatre tours. Après la chute de Brad, j'ai vu que le groupe qui me précédait ne s'échappait pas, alors je me suis dit : « donnons tout et essayons de les rattraper ».

L'écart grandissait et diminuait jusqu'à ce que Pecco soit en difficulté dans les derniers tours. J'ai poussé parce que la moto fonctionnait très bien.

Au final, je suis à nouveau proche du podium mais je tiens à remercier l'équipe pour tout son travail. Je suis heureux. C'était génial d'être ici et d'avoir l'opportunité de viser le podium. Je ne pense pas avoir été aussi satisfait d'une 4ème place !"

Marc Marquez entre rêves et réalité

Marc Marquez mange toujours son pain noir chez Honda dont il n'arrive toujours pas à obtenir une bonne moto. A Misano, il arrive sous fond de rumeur de transfert vers le team Gresini qui roule en Ducati. Honda met en avant son contrat avec l'espagnol pour 2024.

C'est donc dans ce contexte que Marquez lance son week-end de course. 10e mais hors des points en course sprint, Marc se reprend en grand prix avec la 7e place finale. Un résultat mieux pour Honda mais loin de ce que souhaite le champion espagnol.

Un divorce en vue ? 

Les français aux abonnés absents

Une fois encore, les pilotes français en MotoGp ont été en difficultés vis à vis de la concurrence. Johann Zarco a été loin des performances de son  coéquipier qui gagne 2 fois.

Mal qualifié en 16e place, sa tâche s'annonçait donc difficile avec une remontée obligatoire vers le top 10. En sprint, Zarco n'a pas vraiment brillé et termine 14e. Heureusement il se reprend en GP avec l'objectif atteint du top 10. Mais c'est loin du vainqueur du jour, un week-end à oublier pour le français.

Fabio Quartararo n'est guère mieux en Yamaha. Le français ne peut faire mieux que 13e à chaque fois. Les essais pour l'année 2024 seront donc très importants pour Fabio qui espère de nouvelles évolutions qui fonctionnent.

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur






Notre page Facebook


Racing Forever, 19 ans de photos de sports-mécaniques


Notre équipe - Notre charte d'utilisation du site - Mentions légales