Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever

MotoGp 2022 : Grand prix de Malaisie

7e victoire de Bagnaia, Quartararo repousse l'échéance !


Publié par le Dimanche 23 Octobre 2022 à 15:22



En se hissant sur le podium, Quartararo repousse l'échéance (Photo Yamaha)
En se hissant sur le podium, Quartararo repousse l'échéance (Photo Yamaha)
Fransesco Bagnaia (Ducati) a remporté une 7eme victoire cette saison pour le retour de la MotoGp en Malaisie après 3 ans d'absence. L'italien s'est imposé devant Enea Bastianini (Ducati Gresini) après l'abandon du poleman Jorge Martin (Ducati Pramac).

Fabio Quartararo (Yamaha) a terminé 3e et repousse in-extremis l'échéance du titre mondial à Valencia pour la clôture de la saison. En revanche avec désormais 23 points de retard, il sera compliqué d'empêcher Bagnaia de prendre la couronne 2022.

En revanche, en terminant seulement 10e, Aleix Espargaro (Aprilia) a perdu toute chance d'être sacrée et devra défendre sa 3e place au général face à Bastianini.

Johann Zarco était mal qualifié et a pu remonter à la 9e position.

Jorge Martin en pole mais à terre

Martinator frappe encore en qualif !
Martinator frappe encore en qualif !
Jorge Martin avait une nouvelle fois démontré son talent sur 1 tour en signant une très belle pole position sur sa Ducati Pramac. Avec plus de 4 dixièmes d'avance sur Bastianini 2e et 6 sur Marc Marquez qui arrivait à mettre sa Honda en première ligne.

Les favoris au titre se sont ratés dans cette qualification avec le 9e temps de Bagnaia et le 12e de Quartararo. Aleix Espargaro était entre les deux à la 10e place. Ils étaient donc dans l'obligation de faire un très bon départ.

Jorge Martin était donc attendu en début de course et il était bien au rendez-vous. Il prenait même de la distance dans les premiers tours. L'espagnol a superbement mené les 6 premiers tours avant malheureusement de partir à la faute et d'abandonner sur chute.

Bagnaia reprend son destin en main

Bagnaia devait réagir absolument au départ et il a très bien réussi ce premier objectif en se plaçant à la 2e place dans le premier tour. Il conservait cette place avec Bastianini dans son sillage mais ne parvenait toutefois pas à suivre le rythme du leader.

Finalement, Jorge Martin éliminé, Bagnaia prend le commandement au 7e tour pour mener 4 tours malgré la menace de Enea Bastianini lui aussi sur une Ducati et futur équipier de son compatriote. 

Bastianini montre les crocs et passe à l'attaque du leader et prend le meilleur au 11e tour. Bastianini conserve la première place durant 3 tours mais Bagnaia le redouble au 14e.

Cette fois le pilote usine réussira à repousser toute attaque et file vers une nouvelle victoire. Il est sur une très bonne série depuis la Thaïlande et renoue avec le succès à un moment clé de la saison. Toutefois, il lui faudra attendre Valencia pour être éventuellement titré.

Quartararo résiste

A l'inverse de Bagnaia, rien ne va plus pour Fabio Quartararo. Le pilote Yamaha est en difficulté depuis la rentrée de septembre. Aux essais il se blesse à un doigt mais reste apte à courir. Il obtient seulement le 12e chrono alors qu'il était en Q2.

La tâche était donc ardue pour Fabio qui ne peut pas trop compter sur ses coéquipiers pour l'aider (au contraire du clan Ducati). Quartararo devait se concentrer sur plusieurs objectifs : le premier était rempli au départ en se repositionnant aux avant-postes. Il replaçait sa Yamaha à la 5e place du classement provisoire.

Ensuite, il lui fallait imprimer un rythme pour viser le podium. Il faudra attendre le 4e tour pour qu'il double Marc Marquez. L'abandon de Martin lui fait gagner une place de plus.

Désormais en 3e place,  il doit résister au retour de Bezzecchi. Si le pilote Ducati lui prend la 3e place et que Bagnaia gagne, le titre est perdu définitivement.

Quartararo va bien géré sa course. Il finit à la 3e place finale. La victoire de Bagnaia le repousse à 23 points au classement général. Autant dire qu'il faudra impérativement s'imposer lors de la finale à Valencia et espérer un abandon chez l'italien. Mais le principal est fait : repousser l'échéance. 

Aleix Espargaro éliminé

Désormais Aleix Espargaro devra défendre sa 3e au championnat
Désormais Aleix Espargaro devra défendre sa 3e au championnat
Troisième larron à conserver une possible chance au championnat, Aleix Espargaro a manqué de performance pour se maintenir dans la course au titre.

Qualifié en milieu de peloton de la grille de départ, le pilote Aprilia n'a pas vraiment eu la possibilité de viser mieux avec un départ trop timide.

Aleix sort du top 10 puis en revient en fin de course. Il devra se battre avec Bastianini à Valencia pour conserver sa 3e place au championnat. 1 seul point les séparent désormais.

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Racing Forever, 19 ans de photos de sports-mécaniques


Notre équipe - Notre charte d'utilisation du site - Mentions légales