Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp 2022 : Grand prix d'Autriche

Nouvelle victoire de Bagnaia.


Publié par le Dimanche 21 Août 2022 à 17:58



Tout va mieux pour Bagnaia
Tout va mieux pour Bagnaia
Pour le 13e grand prix de la saison 2022, Ducati était archi favorite pour cette course en Autriche. La prévision a été confirmée avec Enea Bastianini (Grésini) signant la pole position et Francesco Bagnaia qui a imposé sa Ducati officielle rouge pour la 3e fois d'affilée. Petit à petit il refait son retard  au championnat.

Toutefois, Fabio Quartararo a placé sa Yamaha à la 2e place limitant largement les effets de la victoire de son concurrent. Il devance également l'Aprilia d'Aleix Espargaro arrivé seulement 6e. Le français reste en tête du championnat avec une avance de 32 points.

La 3e place a été obtenue par l'Australien Jack Miller (Ducati usine).

Auteur d'une course assez difficile, Johann Zarco (Prima Pramac) obtient tout de même une 5e place qui le maintient à la 4e place du classement général.

Enea Bastianini pour la première fois en pole

Une place de titulaire ca booste pour Bastianini
Une place de titulaire ca booste pour Bastianini
Enea Bastianini a un objectif, celui de prendre le 2e volant chez Ducati usine en 2023. Pour cela, il lutte avec l'Espagnol Jorge Martin. Ce sera l'un des 2 qui sera retenu.

L'italien a lancé le premier sa banderille en signant la pole position. C'était sa première en MotoGp. Malheureusement, il n'en a pas beaucoup profité en course débordé dès le départ par Bagnaia.

Ensuite Enea a dû se défendre face à Miller. Il perdait sa 2e place dès le 4e tour.

C'est quand son adversaire direct, Jorge Martin, qui l'a attaqué que tout s'est emballé négativement pour Bastianini. Au 6e tour, il perdait encore une place au profit de Quartararo. Zarco essayait aussi de doubler mais Enea a gêné le français avant de tirer tout droit quelques virages plus loin.

Dès lors, cela en était finit pour le pilote Gresini. Pire, il laissait filer Jorge Martin jouer une place de podium.

Bagnaia continue sur sa lancée

Les Ducati étaient bien au rendez-vous
Les Ducati étaient bien au rendez-vous
Francesco Bagnaia a été solide. Placé 2e sur la grille, "Peco" a pris en main la course dès le début et n'a laissé aucun adversaire lui prendre la première place jusqu'à l'arrivée. 

Pourtant son coéquipier, Jack Miller est resté pas loin de lui pendant une grande partie de la course. Les 2 se sont opposés notamment au 7e tour mais jamais Bagnaia était en position de faiblesse.

Après, Miller, Bagnaia a dû cpntrôler le retour de Quartararo. Malgré une moto difficile à piloter en fin de course, l'italien s'offre un 3e succès d'affilé.

Mieux, depuis le grand prix d'Espagne, Bagnaia a gagné à chaque fois qu'il est arrivé. Un bon présage pour la fin du championnat. Il accuse encore 44 points de retard sur Quartararo.

Quartararo pas loin de l'exploit

Fabio Quartararo était bien conscient qu'il était en terrain conquis par Ducati en arrivant en Autriche. Pourtant le français a fait un meeting excellent. A quelques tours près, il aurait pu aussi jouer la victoire puisqu'il finit tout près du vainqueur.

Qualifié 5e sur la grille, le pilote Yamaha est d'abord en dehors du top 5 au départ. Il y reviendra au 5e tour. Puis, ensuite, il passe Bastianini pour la 4e position avant de s'attaquer à Jorge Martin au 17e tour. Le pilote espagnol part à la faute à la chicane et lui offre sa 3e position.

Sur le podium, Quartararo aurait pu déjà se contenter de cela d'autant qu'il était averti assez vite pour les limites de piste. Mais plutôt bien en fin de course par rapport aux pilotes Ducati, il va faire un très beau dépassement à la nouvelle chicane du circuit. Il fond ensuite sur Bagnaia. Mais c'est trop tard pour faire mieux que 2e.

Cela reste un excellent résultat et même si Bagnaia prend des points à chaque course depuis le début de l'été, il en prend peu ici.

Jorge Martin un peu trop gourmand ?

Jorge Martin trop optimiste
Jorge Martin trop optimiste
Débarrassé de Bastianini, Jorge Martin visait le podium voir mieux. 3e au 4e tour, il conserve cette position jusqu'au 16e passage où il coupe la chicane.

Au 25e tour, il s'attaque à Jack Miller mais prend un avertissement pour les limites de pistes. A l'approche du dernier tour alors qu'il peut encore viser la 3e place il chute en tentant de doubler une nouvelle fois Miller. Finalement, Jorge Martin termine 10e. 

Au championnat, Bastianini est placé devant avec 118 points contre 87 à l'espagnol.

Le meilleur résultat de Luca Marini

Excellent résultat pour Marini
Excellent résultat pour Marini
Bénéficiaire du remue ménage devant lui, un autre pilote Ducati a fait parler de lui en signant son meilleur résultat de la saison. Luca Marini a hérité de la 4e place mais il l'a mérité amplement.

13e sur la grille, il est remonté au classement petit à petit profitant des opportunités qui s'offraient à lui avec une Ducati performante. Il est auteur aussi d'un bon départ qui le fait accéder très vite à la 7e place.

Il a occupé longtemps cette position jusqu'a à la mi-course avant de gravir le haut du classement jusqu'au pied du podium.

Zarco dans le top 5

Johann Zarco pouvait espérer mieux
Johann Zarco pouvait espérer mieux
Après une opportunité de victoire gâchée en Angleterre, Johann Zarco poursuivait toutefois ses bonnes performances sur le tracé autrichien. Meilleur chrono de FP2 et FP3, le français décevait un peu en qualification avec une plus modeste 6e place sur la grille de départ.

Changeant son choix de pneu avant le départ de course, le français va une nouvelle fois être très moyen au départ perdant des positions. 9e, il revient à la 7e place avant de tenter un dépassement et rater de peu de toucher Bastianini. Il perd des places dans la manoeuvre.

Il referra une petite erreur à 12 tours de la fin face à Maverick Vinales. Tout cela lui fait perdre du temps et l'éloigne de la possibilité de viser le podium.

Pourtant, Johann va faire une bonne fin de course. Il remonte jusqu'à la 5e place finale devançant l'Aprilia d'Aleix Espargaro.

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur





Notre page Facebook

Nos videos
Olivier Jennequin | 04/12/2022
Olivier Jennequin | 20/11/2022
Stéphane GAUTHIER | 13/11/2022
Stéphane GAUTHIER | 12/11/2022