Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp 2022 : Grand prix d'Angleterre

Puissance Ducati !


Publié par le Dimanche 7 Août 2022 à 16:18



Nouveau succès pour Bagnaia
Nouveau succès pour Bagnaia
Ce week-end, c'était la reprise du MotoGp pour le grand prix d'Angleterre sur le circuit de Silverstone. Sur ce circuit de vitesse, Ducati a été particulièrement forte s'adjugeant la pole avec Johann Zarco (Prima Pramac) et la victoire avec  Bagnaia (Equipe usine).

Les français ont semblé être dans une bonne dynamique mais des mauvais choix de pneus auront annihilé leurs chances en course. Johann Zarco a chuté et Fabio Quartararo n'a pu faire mieux que 8e au final.

Si Bagnaia refait une partie de son retard au championnat, la 9e place d'Aleix Espargaro (blessé aux essais) laisse Fabio Quartararo toujours confortable leader du classement général.

Zarco en pole

Zarco a encore le sourire avec sa pole position
Zarco a encore le sourire avec sa pole position
L'optimiste était de rigueur autour du français Johann Zarco. A l'aise sur le circuit de Silverstone il connaissait pourtant une petite chute dans la FP1 dont il signait déjà pourtant le meilleur chrono.

Le pilote Pramac Ducati visait ensuite la pole position qu'il obtenait avec le record de la piste. Un tour en 1'57.7670. Il devançait Vinales et Miller sur la première ligne.

Mais le sort du français en course allait malheureusement mal se ficeler en raison d'un choix de pneus qui n'aura pas fonctionné avec un pneu medium avant.

Pourtant le français avait fait un bon départ prenant le commandement de la course devant Fabio Quartararo et sa Yamaha. Zarco a mené les 4 premiers tours avant de perdre l'avant de sa machine et tout espoirs de résultats. Il rentrera aux stands un peu plus tard à la demande de son équipe.

Chute de Zarco


Suzuki se rebelle

Rins a mené la course (Photo www.suzuki-racing.com)
Rins a mené la course (Photo www.suzuki-racing.com)
La marque japonaise stoppera son activité en MotoGp à l'issue de la saison. Ses pilotes, Alex Rins et Joan Mir doivent donc se montrer pour finir la saison en beauté.

Si Jack Miller a repris la tête au 5e tour. Alex Rins et sa Suzuki est performante en ce début d'épreuve. L'espagnol remonte alors vers l'avant et prend même le commandement au 6e passage.

Rins est impressionnant en vitesse. Il mène 6 tours avant que la concurrence augmente la cadence. Rins est alors déclinant. Il finira seulement 7e. Joan Mir n'aura pas vu l'arrivée avec une chute à 6 tours de la fin.

Bagnaia s'impose

Francesco Bagnaia était seulement 5e sur la grille de départ. Il est devant sans forcer durant les premiers tours. Ce n'est seulement qu'au 12e tour que l'italien a pris la tête du classement. 

Pour cela, il aura fallu attaquer Rins qui commençait à avoir des difficultés avec ses pneus. Bagnaia ne lâchera plus la première place et pourtant il lui faudra résister au retour de l'Aprilia de Maverick Vinales.

Il en faudra de peu mais à l'arrivée c'est bien Bagnaia qui l'emporte pour la 4e fois cette saison et la 8e fois dans sa carrière. Une bonne opération aussi pour le championnat.

Ducati aura aussi la satisfaction de voir Jack Miller finir en 3e position. 

Aprilia et Vinales deuxièmes

Vinales obtient une belle 2e place
Vinales obtient une belle 2e place
Stupeur dans le camp Aprilia quand Aleix Espargaro, son pilote star qui vise le titre, a chuté lourdement lors de la journée de samedi. Heureusement il ne s'est rien cassé malgré de grosses douleurs dans les jambes.

Il sera quand même au départ de la course en serrant les dents. L'espagnol termine à la 9e place perdant le minimum de points sur Fabio Quartararo.

Mais Aprilia est performante. C'est l'une des seules équipes à pouvoir améliorer sa moto. Maverick Vinales est habituellement moins fort que son coéquipier mais il progresse.

Et à Silverstone, la victoire n'était pas si loin pour Maverick. Après un départ compliqué depuis la 2e place, Vinales n'est que 6e dans les premiers tours.

C'est en fin de course qu'il va être assez redoutable. Dans les 3 derniers tours, il peut remonter sur les Ducati officielles. Il passe Miller pour la 2e place et s'attaque ensuite au leader.

Mais un peu court sur ses pneus, Vinales devra se contenter d'une seconde place. Un excellent résultat, bon pour son moral, d'autant que c'était son 2e podium consécutif.

Match pour un guidon officiel entre Bastianini et Martin

Bastianini a marqué encore les esprits en remportant son match face à Jorge Martin
Bastianini a marqué encore les esprits en remportant son match face à Jorge Martin
Chez Ducati, il y a aussi un combat interne entre 2 jeunes pilotes au grand talent. Jorge Martin (Pramac) et Enea Bastianini (Grésini) se battent pour un guidon officiel l'an prochain.

Si le début de la course a semblé à l'avantage de Martin, son adversaire italien a été très rapide sur la fin de course. Au départ, il a perdu un aileron à l'avant après un contact avec un concurrent.

Jorge Martin est remonté à la 4e place en fin de course et vise même le podium. Mais c'est sans compter le retour de Bastianini. Seulement 7e à 5 tours de la fin, il finit comme un boulet de canon pour prendre la 4e place à son tour. Meilleur pilote indépendant aussi.

Pour Ducati, entre Bastianini et Martin le choix sera rude !

Quartararo passe à côté !


Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur




Notre page Facebook



Nos videos
Communiqué | 27/09/2022
Stéphane GAUTHIER | 25/09/2022
stéphane GAUTHIER | 25/09/2022
Communiqué | 19/09/2022
stéphane GAUTHIER | 19/09/2022