Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGP 2021 : Oliveira déjoue les pronostics en Catalogne

Nouvelle victoire de KTM en MotoGP avec Miguel Oliveira.


Publié par le Dimanche 6 Juin 2021 à 20:00



Surprise, KTM s'impose en Catalogne (	Rob Gray - Polarity Photo)
Surprise, KTM s'impose en Catalogne ( Rob Gray - Polarity Photo)
Après une nouvelle démonstration de Fabio Quartararo en qualification, le français était favori face aux Miller, Zarco et Vinales. C'est un outsider qui a finalement déjoué tous les pronostics : Miguel Oliveira s'est imposé au guidon de sa KTM dans un final plus que dramatique.

Oliveira remporte sa 3e victoire en MotoGp et KTM renoue enfin le succès après un début de saison très moyen. Le français Quartararo aura connu un incident en course peu banal et ne termine que 6eme après avoir pris 2 pénalités. Il conserve toutefois la tête du championnat du monde devant Johann Zarco 2e en Catalogne et pas loin de pouvoir espérer sa première victoire.

Jack Miller n'a pas été en mesure de viser la victoire à Barcelone mais obtient un presque inespéré podium après quelques soucis avec ses pneus.

Quartararo, roi de la pole

5e pole successive pour Quartararo (Photo Yamaha)
5e pole successive pour Quartararo (Photo Yamaha)
Leader du championnat après sa victoire au Mugello, Fabio Quartararo dominait les qualifications en Catalogne sur le circuit de Barcelone. Le pilote Yamaha semblait même au dessus du lot sur ce circuit qu'il maîtrise bien. Une nouvelle fois, il devançait les pilotes Ducati Jack Miller et Johann Zarco.

Fabio obtient donc la pole pour la 5e fois consécutivement et espérait donc en profiter pour mener la course tout en optant pour les pneus durs plus constants. Un avantage sur ses adversaires qui doivent choisir du Medium pour être dans un bon rythme.

Dès lors, Quartararo semblait favoris pour aller chercher la victoire d'autant plus motivé par la présence d'un public venu l'acclamer.
Fabio Quartararo : "La qualification était super ! J'ai fait un excellent premier run, mais en fait mon meilleur tour n'était pas parfait. Je pensais que je pouvais m'améliorer un peu plus. Lors de mon deuxième run, j'avais très bien préparé le pneu arrière, mais ensuite je roulais sous drapeaux jaunes dans le secteur 3. Pourtant, le plus important est que nous soyons en première ligne en P1. Je suis tellement content de revoir les fans sur le circuit. Je pense que cela donne un coup de pouce à tout le monde."

Oliveira en tête au début

Quatrième sur la grille de départ, c'est Miguel Oliveira qui était auteur d'un bon départ tout comme Jack Miller. Parti pour 24 tours, la course s'anime dès le début avec le pilote KTM qui s'empare du commandement au 2e tour.

Un scénario que n'avait peut-être pas prévu Quartararo qui se retrouve 3e mais qui avec des pneus durs attend son heure pour la fin de course.

Le perdant semble plus du côté d'un autre tricolore car Johann Zarco a reculé au 6e rang. Mir replace sa Suzuki en 4e position.

Fabio fait une petite erreur qui le repousse à la 5e place. Johann Zarco le double si bien que la hiérarchie s'établie désormais avec Oliveira en tête devant Miller, Mir, Aleix Espargaro, Zarco et Quartararo.

Miguel Oliveira a l'air de tenir son rang et prend même une petite avance qui approche les 5 dixièmes de secondes. Aleix Espargaro exploite très bien son Aprilia en début de course mais rétrograde ensuite rapidement.

Le premier à chuter est Pol Espargaro sur la Honda lors du 5e tour. Dans le même temps, l'avance d'Oliveira est maintenant de 8 dixièmes.

Zarco se replace en 5e place derrière Quartararo et Miller. C'est ensuite Petrucci qui chute, une première alerte dans le clan KTM mais Oliveira poursuit sa route.

Au 7e tour, Quartararo repositionne sa Yamaha à la seconde place.

Marc Marquez toujours en difficulté

Le champion espagnol ne s'en cache pas, son retour dans la catégorie reine est laborieux et retrouver son meilleur niveau sur une Honda difficile à piloter prendra un certain temps.

Barcelone n'aura pas échappé à la règle avec un nouveau résultat blanc pour Marc Marquez. Qualifié 13e après avoir raté Q2, Marc avait décidé d'être très agressif dès le début de la course et ne pas laisser les leaders s'échapper.

Au troisième tour, la RC213V de Marquez était sixième et semblait solide pour viser un top 5. Son coéquipier Pol Espargaro avait pourtant chuté laissant craindre des difficultés à venir pour le pilote Honda.

C'est au 8e tour que Marc Marquez a finalement perdu l'avant de sa machine et a chuté à son tour. Il a dû abandonner pour la 3e fois consécutivement.

Une fois de plus, le plus important est que la chute n'a pas donné lieu à des blessures permettant ainsi de participer à un test ce lundi sur cette même piste et de pouvoir trouver de nouvelles solutions pour le  GP d'Allemagne qui aura lieu le  20 juin prochain.
 
Marc Marquez, 3e abandon de suite : « Mon intention aujourd'hui était de bien démarrer et d'attaquer car je pensais que peut-être les autres essaieraient de gérer leurs pneus. J'ai tout donné au début parce que si je ne l'avais pas fait, je n'aurais pas bien dormi aujourd'hui. Ok, j'ai chuté mais je me suis montré que je pouvais le faire, donc c'était un point positif. Au lieu de finir 12e ou 13e, c'était aujourd'hui le jour de prendre des risques. Demain, nous avons un test, c'est un jour important – plus important qu'aujourd'hui. Nous continuons à travailler et n'abandonnons jamais.

Fin de course inattendue !

La mi-course approche et Aleix Espargaro vient de chuter avec son Aprilia. Oliveira semble un peu faiblir tout comme son avance sur Quartararo. On pense alors que la course va basculer en faveur du français notamment quand celui-ci reprend la tête de l'épreuve au 12e tour.

Le Portugais ne va pourtant pas se laisser impressionner et après 2 tours il repasse en tête. C'est à peu près à ce moment là que Johann Zarco augmente son rythme à son tour. Après un moment derrière Miller, il le double mais difficilement.

Une fois lancé, Zarco double maintenant la Suzuki de Mir. Il reste 9 tours.

2 nouvelles chutes avec Valentino Rossi et Iker Lecuona.  

Oliveira mène toujours avec 3 dixièmes d'avance sur Quartararo. Suivent Zarco, Miller, Mir et Vinalès.

Les français finissent par s'expliquer et Johann s'impose à Fabio dans la ligne droite. Le pilote Yamaha rate le premier virage mais la suite ne va pas lui être favorable.

Alors qu'on atteint la fin de course, sa combinaison est grandement ouverte et il perd sa protection. Le pilote Yamaha va devoir gérer l'incident tout en évitant de tomber et de se faire mal. 

Zarco remonte sur le leader mais en réalité il manquera 1 ou 2 tours pour vraiment inquiéter un Oliveira une nouvelle fois impérial sur une KTM redevenue performante.

Zarco s'offre toutefois une seconde place excellente dans l'optique du championnat. Lui qui a officialisé sa poursuite avec Pramac pour la saison prochaine est plus que jamais en lice pour un titre mondial.

Résistant jusqu'à l'arrivée à Miller, Quartararo perd sa 3e place par décision de la direction de course. Relégué à la 4e place il prendra 3 secondes de pénalité supplémentaire pour l'incident avec la combinaison. C'est à la sixième place qu'il sera finalement classé.

Au championnat, Quartararo mène toujours avec 115 points. Zarco est à 14 longueurs et Miller à 25 soit ce que rapporte une victoire.


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
stéphane GAUTHIER | 27/07/2021
Stéphane GAUTHIER | 27/07/2021
Stéphane GAUTHIER | 20/07/2021