Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGP 2021 : Doublé Ducati au Grand prix d'Espagne

Miller enfin !


Publié par le Dimanche 2 Mai 2021 à 20:54



Jack Miller remporte une seconde victoire en MotoGp depuis 2016
Jack Miller remporte une seconde victoire en MotoGp depuis 2016
Malgré un circuit plus favorable à Yamaha ou Honda, les pilotes Ducati, Jack Miller et Francesco Bagnaia, ont obtenu un doublé à Jerez pour le grand prix d'Espagne MotoGp. Jack Miller a enfin pu concrétiser un bon résultat depuis le départ de cette saison 2021 dont il était pourtant un des favoris.

L'Australien a pu bénéficier d'une défaillance physique de Fabio Quartararo (Yamaha) pour aller chercher une seconde victoire dans la catégorie. La dernière remontait à la saison 2016 ! 

Désormais, la Ducati est performante sur des tracés bien différents. Ici à Jerez, Bagnaia a pu prendre la seconde place pour un beau doublé pour la marque italienne.

La 3e place est revenue à Morbidelli (Yamaha Petronas) qui a été performant en qualifications comme en course.

Devant laisser filer la victoire et des gros points, Fabio Quartararo reste second du championnat avec seulement 2 points de retard sur Bagnaia. Mais l'inquiétude est bien réelle dans le clan français.

Quartararo de la pole à la 13e place

Il avait fait une démonstration l'an dernier en remportant ses 2 premières victoires. Fabio Quartararo semblait parti pour un triplé en ayant signé la pole position et en menant le début de la course.

Le départ ne fut pas évident mais il était prévenu que les Ducati seraient fortes dans cet exercice. Il ne faudra que 4 tours au français pour rétablir la situation alors que Miller menait devant Morbidelli. Alex Marquez, Brad Binder et Alex Rins partaient au tapis indiquant que la piste n'était pas facile.

Le tracé de Jerez est exigeant et ne laisse pas trop de répit aux pilotes. Bastiannini rejoignait le clan des pilotes à terre. 

Tout semblait rouler pour Fabio Quartararo. Mais soudain, à une dizaine de tour de la fin, le rythme de Fabio a baissé d'un coup. On pensait alors à un problème technique sur sa Yamaha. En réalité, le français était diminué par son bras. Son rythme ne lui a pas permis de rester devant. A chaque tour il a perdu des positions pour sauver finalement et héroïquement une 13e place finale qui le maintient encore dans le haut du classement du championnat du monde.
Fabio Quaratararo : " Pendant plus ou moins 10 tours, j'ai pu tenir Jack Miller à distance d'une seconde, mais je n'ai soudain plus eu de sensation dans mon bras droit. Nous étions bien placés pour gagner ici. J'aurais même pu aller un peu plus vite. Notre point fort de rouler sur le pneu usagé n'était finalement pas nécessaire, car je n'avais plus de puissance dans mon bras.

Je prendrai mon temps aujourd'hui pour réfléchir à la situation et essayer de prendre la meilleure décision sur la façon de gérer ce problème le plus tôt possible. Mon Grand Prix à domicile approche, et je veux être en forme là-bas, c'est important pour moi. Je sais que la moto fonctionne bien là-bas et que je vais bien performer. Je veux résoudre ce problème le plus rapidement possible, mais de la meilleure façon.

Jack Miller regagne enfin !

Dominant lors des essais d'intersaisons, Miller a raté son début de saison avec seulement deux 9eme places et un abandon bien loin des ambitions d'un pilote usine pour Ducati.

L'Australien qui souffrait également du syndrome des loges était donc à la recherche du podium voir mieux. La bévue qu'a rencontré son pote Quartararo a laisser l'opportunité de renverser la tendance et de prendre enfin un succès depuis sa première victoire en 2016. Une Ducati ne s'était pas imposée à Jerez depuis Capirossi en 2006.

Miller a donc pris le commandement de la course à 10 tours de la fin. Il a géré parfaitement sa fin de course en tenant à distance son coéquipier Francesco Bagnaia. L'écart de 1.2s à 3 tours de la fin n'était pas suffisant pour se relâcher mais l'Australien a de la bouteille et il n'a pas raté de l'ouvrir sur le podium avec une victoire. 
Jack Miller (# 43 Ducati Lenovo Team) - 1er :  "Les deux dernières semaines ont été difficiles pour moi : je ne pouvais pas faire confiance à moi-même et à ce que je pouvais faire sur la moto. Aujourd'hui, quand j'ai vu Quartararo se débattre, j'ai pensé que je pouvais essayer de prendre la tête, même si je n'étais pas si confiant que je pourrais rester en tête pendant tant de tours.

Mais finalement, je l'ai fait et j'ai remporté ma première victoire avec Ducati. Je ne remercierai jamais assez Ducati de m'avoir donné cette opportunité. Porter ces couleurs est un rêve devenu réalité pour moi, et cela signifie beaucoup. Merci, Gigi, Paolo, Davide, Claudio et toute l’équipe d’avoir toujours cru en moi ».

Bagnaia leader

Un pilote Ducati en chasse un autre
Un pilote Ducati en chasse un autre
En accompagnant Jack Miller et en offrant un beau doublé à Ducati, Bagnaia profite également des déboires du clan Yamaha pour être en tête du championnat du monde MotoGP. 

A un moment de la saison, où on pensait que peut-être ce serait bien plus dur pour lui, il a su comme Miller capitaliser des points. Maintenant il faudra au clan des rouges de pouvoir encore faire la course en tête alors que le grand prix de France se profile dès la prochaine course.
Francesco Bagnaia (# 63 Ducati Lenovo Team) - 2e : 
«Aujourd'hui, dans la course, je me sentais vraiment à l'aise sur la Desmosedici GP, grâce à l'excellent travail accompli avec mon équipe ce week-end. J'ai commencé à pousser après les quatre premiers tours pour ne pas trop stresser le pneu arrière d'entrée de jeu.

Mon rythme était bon et m'a permis de rattraper mes adversaires et de les dépasser. Au final, j'ai même rattrapé Jack, mais avec deux tours à faire, j'ai préféré défendre la deuxième place.

Le résultat d'aujourd'hui est vraiment incroyable, et j'espère que nous pouvons continuez ainsi dans les prochaines courses, qui se dérouleront sur des pistes favorables à notre moto. Demain, nous aurons une autre journée d'essais, nous devons donc rester concentrés ".

Morbidelli retrouve le podium

Morbidelli sur le podium
Morbidelli sur le podium
Morbidelli a été l'un des pilotes fort de la fin de saison 2020 remportant 3 belles victoires. Le début de la saison fut difficile pour l'équipe satellite de Yamaha. Mais l'italien va crescendo : 0 point pour la course 1, puis 4, 13 et maintenant les 16 de la troisième place obtenue à Jerez.

Dès les essais, Morbidelli était performant. Il signait la 2eme performance des qualifications. Il était donc potentiellement capable de faire enfin un coup. 

Il est resté dans le trio de tête en début de course. A 9 tours de la fin, il n'est plus sur le podium mais la défaillance de son ancien équipier va lui permettre de viser la 3e place derrière les 2 Ducati usine. Une belle performance d'autant que Vinales, lui, ne fera pas mieux que 7eme.

Un résultat qui contraste aussi avec les difficultés de Valentino Rossi, inexistant dans cette course et qui termine 17eme !

Honda dans le doute se rassure avec Nakagami

Avec le retour héroïque de son champion Marc Marquez, la réalité du terrain est vite apparu à Jerez : Le clan Honda souffre en silence. Marc Marquez a connu plusieurs chutes mettant le doute sur sa capacité à progresser ici.

L'Espagnol a pourtant encore ramené des points avec la 9eme place à 10 secondes du vainqueur. Il a pu au moins se rassurer sur son état physique puisque les chutes n'auront pas eu de conséquences sur son ancienne blessure. Il termine également devant son nouveau coéquipier Pol Espargaro. 

Finalement, Honda a pu compter sur Takaaki Nakagami qui ramène de Jerez une probante quatrième place. Le pilote LCR a fait une belle course battant la Suzuki de Mir (5e) ou l'Aprilla d'Aleix Espargaro (6e).

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos