Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Formule Renault Eurocup : Monaco

Martins parmis les vainqueurs.


Publié par le Lundi 27 Mai 2019 à 00:29



Epreuve de prestige pour la Formule Renault (Photo DPPI/F.Gooden)
Epreuve de prestige pour la Formule Renault (Photo DPPI/F.Gooden)
Rendez-vous de prestige durant cette fin mai pour les concurrents de la Formule Renault Eurocup 2019. L'atypique circuit de Monaco, disputé dans le cadre de la Formule 1 a permis aux pilotes de montrer leurs talents.

Il est donc appréciable de voir le français Victor Martins (MP Motorsport) s'imposer dans la course 1 et repartir du meeting monégasque en tête du championnat.

Lors de la course 2, c'est le russe  Alexander Smolyar (R-ace GP) qui s'est imposé.

Course 1 : Victoire française avec Victor Martins

Beau trophée pour Victor Martins (Photo DPPI/Florent Gooden)
Beau trophée pour Victor Martins (Photo DPPI/Florent Gooden)
Parti de la pole position et auteur d’un envol parfait, Victor Martins imprimait d’entrée son rythme face à Alexander Smolyar et Caio Collet. Quatrième à  l’extinction des feux, João Vieira glissait derrière Xavier Lloveras et Lorenzo Colombo (MP Motorsport) dans un premier tour fatal aux espoirs de Sebastián Fernández (Arden Motorsport) et du résident monégasque Lucas Alecco Roy (M2 Competition).

Dans le peloton, les débats s’animaient sous l’impulsion d’Oscar Piastri (Race GP). Après avoir perdu deux positions au premier virage, le leader du classement général dépassait Leonardo Lorandi (JD Motorsport) à l’intérieur de la Rascasse dans un duel sifflant la fin de course du Pilote Affilié Renault Sport. L’Australien exploitait ensuite une erreur de João Vieira dans le virage de la Piscine pour se hisser au sixième rang avant de mettre Lorenzo Colombo sous pression pour le gain de la quatrième place après le problème technique rencontré par Xavier Lloveras. 

Imperturbable en tête malgré les abandons d’Amaury Cordeel (MP Motorsport) et Yves Baltas (M2 Competition) dans les derniers tours, Victor Martins scellait sa première victoire de la saison devant Alexander Smolyar et Caio Collet, vainqueur du Trophée Hankook réservé au rookie le mieux classé.

Malgré sa résistance face à Oscar Piastri, Lorenzo Colombo écopait de deux places de pénalité après l’arrivée pour ne pas avoir rendu toutes les positions gagnées en quittant la piste au départ. Oscar Piastri et João Vieira étaient donc promus quatrième et cinquième devant l’Italien tandis que Patrik Pasma (Arden Motorsport), Callan O’Keeffe (FA Racing by Drivex), Ugo de Wilde (JD Motorsport) et Kush Maini (M2 Competition) complétaient le top dix.
Victor Martins (MP Motorsport) : « C’est juste incroyable ! Une victoire à Monaco figurait parmi mes objectifs du début de saison et nous l’avons fait. Mon but était de faire le nécessaire pour prendre un bon départ et cela s’est encore mieux passé que prévu finalement. Une fois devant, je n’avais plus qu’à me focaliser sur mon travail en creusant l’écart et en le gérant lorsqu’Alex commençait à revenir. C’était donc une course assez calme de mon côté. Nous réalisons jusqu’ici un excellent week-end et je suis vraiment content des progrès que nous accomplissons avec l’équipe. »

Course 2 : Accent russe à Monaco

Accent russe pour la 2e course monégasque (Photo DPPI/De Mattia)
Accent russe pour la 2e course monégasque (Photo DPPI/De Mattia)
Auteur du temps de référence en qualifications vendredi, Alexander Smolyar s’installait en pole position devant Victor Martins. João Vieira prenait place au troisième rang, suivi par Caio Collet (R-ace GP) et Oscar Piastri (R-ace GP).

À l’extinction des feux, Alexander Smolyar conservait les commandes face à Victor Martins et les premiers passages se déroulaient sans encombre, sauf pour Patrick Schott (FA Racing by Drivex) et Yves Baltas (M2 Competition), rentrés aux stands pour changer leur aileron avant.

Dans le sillage d’Alexander Smolyar, Victor Martins alignait les meilleurs tours en course pour se maintenir à moins d’une seconde du Russe. Derrière, João Vieira voyait le volet gauche de son aileron avant se détacher. Relégué à plus de dix secondes après cinq boucles, le Brésilien devait dès lors contenir les attaques de Caio Collet et d’Oscar Piastri dans un peloton groupé.

Au quatorzième tour, la voiture de sécurité faisait son apparition après l’arrêt de Sebastián Fernández (Arden Motorsport) dans la montée de Beau Rivage. Alexander Smolyar gardait toutefois la tête et la hiérarchie restait identique lorsque la course reprenait ses droits.

Composant sous la pression jusqu’au drapeau à damier brandi par le pilote Renault F1 Team Daniel Ricciardo, Alexander Smolyar s’imposait avec huit dixièmes de seconde d’avance sur Victor Martins, le nouveau leader du classement général. Harcelé par Caio Collet et Oscar Piastri, João Vieira tenait bon pour compléter le podium pour remporter le Trophée Hankook, réservé au rookie le mieux classé.

Sixième, Xavier Lloveras inscrivait les premiers points de l’équipe Global Racing Services en Formule Renault Eurocup. L’Espagnol devançait Lorenzo Colombo (MP Motorsport), qui avait pris l’avantage sur le Pilote Affilié Renault Sport Leonardo Lorandi (JD Motorsport) à la relance. Callan O’Keeffe (FA Racing by Drivex) et Patrik Pasma (Arden Motorsport) complétaient le top dix.

La Formule Renault Eurocup se rend dès la semaine prochaine sur le Circuit Paul Ricard (31 mai - 2 juin) pour le quatrième rendez-vous de la saison 2019.
Alexander Smolyar (R-ace GP) : « C’est probablement la plus belle course de ma vie. Après les qualifications, j’avais dit que j’étais en passe d’accomplir l’un de mes rêves… Maintenant que c’est fait, c’est juste incroyable ! Je m’attendais à être plus lent que Victor Martins qui avait quatre pneus neufs contre deux de mon côté, mais la voiture était plus rapide qu’hier et tout s’est bien passé... Même si l’intervention de la voiture de sécurité m’a rendu un peu nerveux ! Heureusement, grâce à mon ingénieur, j’ai vite su où je perdais du temps et j’ai réussi à corriger toutes mes petites erreurs pour reprendre le même rythme que Victor et contrôler la course. »

Classement


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook




Nous vous recommandons :