Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Clio Cup : TB2S champion avec Guldenfels

Titres équipes et pilote, une saison de tous les succès !


Publié par le Samedi 26 Octobre 2019 à 08:30



Le résultat de tous les efforts pour le Team TB2S
Le résultat de tous les efforts pour le Team TB2S
Mi-octobre, c'est au bout d'un long suspense et de fortes émotions que le double titre Pilote et Teams est revenu à l'équipe TB2S lors de la dernière épreuve de la coupe de France Clio Cup au Paul Ricard.

Dominateur toute la saison, vainqueur de l'avant-dernière course au Castellet, Dorian Guldenfels a vécu un cauchemar lors de l'ultime rendez-vous avec un crash causé par des concurrents ruinant son avance au championnat.

Au final, l'abandon de son principal adversaire alors en tête a rectifié par un coup du sort le titre en la faveur de Dorian. Il vient récompenser une saison formidable où le team TB2S a visé régulièrement la victoire ou le podium.

Un double titre où tous les pilotes ont mis leur pierre à l'édifice, bien aidé également par une équipe de mécanos motivé et un staff familial toujours aux petits soins des uns et des autres.

Paul Ricard, ultime rendez-vous d'une saison réussie

Dernier round difficile mais dénouement heureux pour TB2S
Dernier round difficile mais dénouement heureux pour TB2S
A l'arrivée sur le circuit F1 du Paul Ricard, la tension est bien présente au sein du team qui veut finir en beauté sa saison et concrétiser tous les efforts effectués depuis leur arrivée en Clio Cup en 2016.

Seul Dorian Guldenfels semble à l'aise comme son avance au championnat sur David Pouget (GPA Racing) et Nicolas Milan (Milan Compétition) 2 grands spécialistes des coupes de marques.

Au programme du week-end, une course à la tombée de la nuit pour le samedi et une finale le dimanche avec une qualification à chaque fois. La météo a été capricieuse le samedi matin seulement. 

Les qualifications ont été très moyennes. Le samedi, Dorian part depuis la 6e place alors que Milan a signé la pole devant Pouget. Thibaut Bossy part 8e, Lionel Viguier 25e et enfin Antoine Prenveille qui roule en Junior est 23e sur la grille et 4e de sa catégorie.

Après une longue attente, le départ est donné alors que le soleil se couche sur le circuit. Milan rétrograde, Pouget passe en tête et s'échappe. En bataille avec Jurado, Guldenfels voit le leader s'échapper à plus de 3 secondes. Une fois revenu à la seconde place, Dorian passe le turbo et revient comme un boulet de canon sur Pouget. Le duel est sans merci mais au bout c'est la victoire ! 

Une des plus belles victoires de la saison car il fallait le faire. Prenveille monte également sur le podium Junior avec la 3e place. Lionel Viguier finit 16e et Thibaut termine la course 23e à cause d'un problème électrique. 

Dimanche, Pouget part devant. Dorian est de nouveau 6e sur la grille. La stratégie est simple : Être dans le top 10 pour Dorian et Thibaut.

La course 2 est très nerveuse dès le début. Les contacts sont nombreux. Pouget est même percuté dans le dernier virage et décolle sur 2 roues avant de reprendre sa marche en avant.

Dorian est dans le trafic après un départ raté. Au 3e tour, il se faufile dans le peloton et lutte avec Kévin Jimenez (GPA Racing) pour la 5e place. Malheureusement un contact de ce concurrent envoi plusieurs pilotes dans un terrible crash. Dorian est sur le carreau ! 

Dès lors, les espoirs de titre semblent partir en fumée, la course est simplement neutralisée le temps de sortir les Clio de Dorian et Tierce.

Mais il était surement écrit quelque part que l'injustice ne triompherait pas cette année en Clio Cup. A quelques tours de la fin, David Pouget alors en tête est au ralenti. Sa jante a cassé. Le titre revient à Dorian Guldenfels : gros soulagement pour tous les membres de TB2S.

Thibaut Bossy termine la course 10e, Viguier fait un de ses meilleurs résultats avec la 12e place. Prenveille finit 19e.

Dorian Guldenfels, champion 2019 : "Pour la dernière manche du championnat de France Clio Cup 2019, la pression était présente. Après 2 séances d'essais libres plutôt dures nous n'étions pas dans le tempo, et nous avons travaillé les acquis et vidéos avec Pierre Momanex.

Après une qualif 1 sous la pluie et un dernier tour compliqué, je limite la casse en faisant un 6eme temps.

Je me prépare pour la course et je me dis que tout est possible malgré la réussite des pilotes concurrents du Team GPA devant moi.

Le départ est donné et je me faufile entre les concurrents pour ressortir très rapidement 3e du premier tour. Je suis en bagarre avec Jurado. Nous avons eu de sacrés passes d'armes avec mon concurrent et la tête de course est partie à plus de 3,5 secondes devant nous.

Une fois débarrassé de la pression de Jurado, je peux me concentrer sur les leaders et  je remonte petit à petit pour revenir au contact des 2 premiers.  Je double le second et je continue à un haut rythme. 

Au dernier tour de course, je décide d'attaquer le leader et je gagne la victoire ! Je suis très satisfait  car je prends encore des points sur David Pouget. Le défi est désormais simple, il me faut assurer un top 10 au général dans la course 2 pour être champion.

Le dimanche, la qualification se déroule très tôt le matin et les chronos se feront dans les derniers tours. J'obtiens de  nouveau la 6 e place. 

Je rate un peu mon départ et je me retrouve en 9eme place. Je ne m'affole pas et je commence ma remontée. A un moment, dans le dernier virage,  je double Kevin Jimenez pour le gain de la 5 ème place mais un contact me propulse dans le mur et anéantit tous mes espoirs de titre.

Quelques tours plus tard mon concurrent direct casse une jante, le titre me revient ! Nous sommes passés de la tristesse à la joie en quelques minutes....

Cette saison était la première année avec le team TB2S.  Un travail magnifique de toute l'équipe nous a mené  jusqu'aux 2 titres. Je les remercies pour leur confiance et leur soutien.
Thibaut Bossy, manager heureux : " Avec déjà 5 victoires , Dorian avait toutes les chances de son côté. Nous avons été aux avant-postes toute la saison et avons visé le podium partout sauf à Barcelone. Mais la finale du Paul Ricard a été très tendue.

Finalement, nous obtenons les 2 titres, pilotes et Teams et cela récompense tous les efforts fournis.

Pour moi, la saison avait bien débuté et la seconde place du championnat était également possible mais une succession de moins bons résultats m'ont définitivement écarté de la course au titre ou du 1-2 au général.

Je veux féliciter aussi Guillaume régulièrement dans le top 10, Antoine qui est récompensé de la 3e place au junior au Paul Ricard et Lionel qui a bien progressé.

Nous avons tenté de mettre nos pilotes dans de bonnes conditions. L'an prochain nous continuerons avec la Clio 5  et on va aussi sûrement rouler en TTE. "
Lionel Viguier : "J’ai beaucoup apprécié ce dernier week-end. J’ai voulu profiter de tous les moments avec ma famille TB2S pour la dernière de l’année. Hélas, peut-être l'ai-je trop pris à la rigolade car moi je ne jouais rien mais ma course 2 restera ma meilleure.
 
J'étais dans le paquet du top 10 avec un bon rythme et l’accident de Dorian m’a complètement déstabilisé étant donné qu’il perdait le championnat. La suite je n’ai pas trop compris, ne voyant pas Pouget perdre sa roue.
 
Dans le dernier tour, quand j’ai vu Thibault dans mon rétro faire de grands gestes, je ne savais plus trop ce qu’il fallait faire et j'ai perdu 2 places ! Mais bon à l’arrivée j’ai compris que Dorian était champion et le team aussi !

C’était fabuleux et rigolo vu le stress que j'ai eu dans la voiture .. du grand Thibaut quoi !!

L’année prochaine je résigne 10 fois avec ce Team formidable et avec la nouvelle Clio et je compte encore progresser vers le haut du classement."

Classements

Lionel Viguier
Lionel Viguier

Un podium Junior pour Antoine Prenveille
Un podium Junior pour Antoine Prenveille

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 03/11/2019
Olivier Jennequin | 03/11/2019
Olivier Jennequin | 03/11/2019
Olivier Jennequin | 03/11/2019
Olivier Jennequin | 01/11/2019

Nous vous recommandons :