Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

WRC : Victoire Ogier et Citroën au Mexique

2e victoire de la saison pour Ogier, Ingrassia et Citroën


Publié par le Lundi 11 Mars 2019 à 07:45


Épatants d’aisance et de lucidité, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont remporté ce dimanche leur deuxième victoire de la saison en trois épreuves, à bord d’une C3 WRC omniprésente sur les podiums depuis l’ouverture de la saison au Monte-Carlo ! Avec huit succès désormais sur ces terres, Citroën Racing est plus que jamais le recordman de trophées au Mexique.

Ott Tanak conserve la tête du championnat grâce à la 2e place obtenu sur sa Toyota. L'Estonien permet également à Toyota de garder la tête du championnat constructeur.

Evans place un 3e constructeur différent sur le podium avec sa Ford Fiesta. Thierry Neuville n'est que 4e à plus d'1.27 du vainqueur. 
Sébastien Ogier, Pilote du Citroën Total WRT : 

" Le Mexique est décidément un endroit à part pour moi et je suis particulièrement heureux d’accrocher cette cinquième victoire ici, en faisant en plus le plein de points au championnat !

On était venus pour ça, et si ce n’était pas un week-end de tout repos, nous l’avons bien géré du début à la fin. Le potentiel que j’avais décelé dans la C3 WRC continue à se vérifier, elle nous a permis d’être meilleurs performers ce week-end, à nous désormais de continuer à travailler d’arrache-pied, car le championnat s’annonce plus serré que jamais.

En attendant, je tiens à remercier toute l’équipe pour le beau travail effectué ! Nous irons désormais aller en Corse avec un objectif similaire. "

Etape 1

Le rallye du Mexique c'est avant tout une ferveur autour des sports mécaniques. Le Shakedown en était la preuve avec beaucoup de monde venu voir le spectacle. 

Programmée le jeudi soir dans les rues de Guanajuato, célèbre ancienne citée minière classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, l’entame de course était prématurément interrompue après que la rampe de décollage d’un jump artificiel ait bougé de son emplacement initial.

On a eu craint un moment qu'un des concurrents se réceptionne mal et aille dans le public.

Meilleurs performers de cette étape inaugurale, avec quatre meilleurs temps, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont hissé C3 WRC aux commandes d’une course déjà marquée par de très fortes chaleurs et des passages à près de 3000 mètres d’altitude.

Et c’est la journée du vendredi qui voyait le véritable début des hostilités. Avec en point d’orgue notamment, deux passages dans l’ES d’El Chocolate (31,57 km), connue pour être particulièrement technique (80 km/h de moyenne).

C’est justement au deuxième passage dans ce chrono, au plus fort du pic de chaleur, que Sébastien Ogier et Julien Ingrassia frappaient fort et se portaient en tête à la faveur de leur deuxième scratch de la journée.

En signant aussitôt un troisième meilleur temps dans Ortega 2, au point culminant du rallye (2756 mètres), l’équipage de C3 WRC numéro 1 confirmait son indéniable compétitivité dans les conditions pourtant extrêmes de cette manche atypique.

Et s’ils étaient ensuite ralentis par une crevaison (ES 7), ils n’en ralliaient pas moins le terme de cette première étape aux commandes, nantis de 14’’8 d’avance sur le deuxième, Evans sur Ford. Kris Meeke était le premier pilote Toyota à la 3e position avec 21.1 s de retard. Tanak pointait déjà à 37 secondes et Thierry Neuville plus loin à 1 minute.

Chez Hyundai ont faisait grise mine. Neuville était victime d'une crevaison lente sur la première étape de vendredi et reculait au 9e rang. Pire, Mikkelsen heurtait une pierre en plein milieu du passage. Fini pour lui.

1.Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) 1h18’33’’8
2.Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) +14’’8
3.Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) +21’’1

Etape 2

Difficile rallye pour les pilotes Hyundai
Difficile rallye pour les pilotes Hyundai
Plus longue étape au programme du week-end (138,37 km chronométrés), cette deuxième journée de course était redoutée, notamment pour ses deux passages dans les longues spéciales techniques de Guanajuatito (25,90 km) et Otates (32,27 km). 

La première citée allait hélas être fatale d’entrée à Esapekka Lappi et Janne Ferm : partis avec l’intention de continuer à se familiariser avec les particularités de cette manche, ils figuraient sur le bon tempo, en attestent leurs temps intermédiaires équivalents à ceux du leader du championnat du monde. Mais les Finlandais se faisaient malheureusement surprendre à quelques centaines de mètres de l’arrivée par le faible niveau d’adhérence et sortaient pour le compte. Ils repartiront demain, avec l’objectif d’accumuler des kilomètres supplémentaires sur terre au volant de C3 WRC. 

Le chrono étant aussitôt neutralisé, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia se voyaient attribués un temps forfaitaire tenant compte de la crevaison lente alors contractée, et les Français perdaient leur leadership. 

Avec encore près de quarante kilomètres à parcourir sans roue de secours, leur boucle matinale s’annonçait difficile, tant le risque d’être confrontés à des pierres ramenées en pleine trajectoire était élevé depuis leur septième position en piste. Mais ils faisaient une nouvelle fois l’étalage de leur classe et de leur maîtrise, en reprenant la tête dès l’ES suivante d’Otates, à la faveur d’un deuxième temps à seulement 1’’2 du premier ! Avant carrément de porter leur capital à 19’’2 avec un scratch juste avant la pause de mi-journée.  

Impressionnants de lucidité, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia porteront leur avance à 27’’0 à la fin de la journée.

1.Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) 1h18’33’’8
2.Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) +27’’0
3.Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) +29’’2

Etape 3

2e Tanak évite les ennuis (Photo Toyota)
2e Tanak évite les ennuis (Photo Toyota)
Forts de leur avance  Ogier et Ingrassia ne tremblaient pas malgré la pression exercée par leurs poursuivants, confirmant leur mainmise sur l’épreuve, pour s’imposer avec une marge encore augmentée au terme des quelque soixante derniers kilomètres chronométrés.

Avec cinq points bonus également remportés dans la Power Stage à l’issue d’un septième scratch, lequel faisait d’eux les meilleurs performers du week-end, ils réalisaient du même coup une excellente opération comptable pour se hisser à la deuxième place du championnat du monde, à seulement quatre unités du premier. 

Onze ans après leurs débuts en championnat du monde sur cette même épreuve en Citroën C2 Super 1600, Sébastien et Julien signent leur cinquième victoire au Mexique, après celles déjà glanées en 2013, 2014, 2015 et 2018. C’est également leur deuxième succès de la saison, après le Monte-Carlo, et la troisième fois en autant d’épreuves en 2019 que Citroën Total World Rally Team figure sur l’une des deux premières marches du podium, confirmation de sa compétitivité certaine. 
Ott Tänak (voiture pilote 8) 2e :

«Ce fut un bon week-end. Cela a été une épreuve très exigeante: difficile pour la voiture, difficile pour les pneus et difficile pour les pilotes à l’intérieur de la voiture. Je crois que nous avons bien réussi et je suis vraiment heureux de le faire sans erreurs ni problèmes.

Cela montre vraiment à quel point nous sommes forts. J'ai eu une crevaison sur la Power Stage, alors je ne pouvais rien y faire, mais les deux premières étapes ont été bonnes et nous avons réussi à obtenir la deuxième place. Ce fut un bon début de championnat avec trois podiums sur trois rallyes et ce serait formidable si nous pouvions continuer comme ça. »
Thierry Neuville, Hyundai 4e : "Ce n'était pas le week-end que nous voulions. De la crevaison tôt vendredi matin et de notre position sur la route, cela a été une épreuve vraiment difficile du début à la fin. Nous devons mettre ce rallye de côté et nous reconcentrer pour la Corse. "
Source Citroën Racing

Classements

Le Mexique réussit bien à Ogier, Ingrassia et Citroën
Le Mexique réussit bien à Ogier, Ingrassia et Citroën
Rallye du Mexique :

1.Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) 3h37’08’’0
2.Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) +30’’2
3.Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) +49’’9
4.Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +1’27’’0
5.Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) +6’06’’2
6.Guerra / Zapata (Skoda Fabia R5) +15’35’’5
7.Bulacia Wilkinson / Cretu (Skoda Fabia R5) +18’51’’5
8.Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +18’55’’9
9.Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) + 22’44’’1...

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES

1.Ott Tänak – 65 points
2.Sébastien Ogier – 61 points
3.Thierry Neuville – 55 points
4.Kris Meeke – 35 points
5.Elfyn Evans – 28 points
6.Esapekka Lappi – 20 points
7.Sébastien Loeb – 18 points
8.Jari-Matti Latvala – 14 points
9.Andreas Mikkelsen – 12 points 

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS

1.Toyota Gazoo Racing – 86 points
2.Citroën Total WRT – 78 points
3.Hyundai WRT – 77 points
4.M-Sport Ford WRT – 45 points

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Olivier Jennequin | 17/03/2019
Olivier Jennequin | 14/03/2019
Stéphane GAUTHIER | 11/03/2019