Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

WRC : Rallye de Monza, 7e titre pour Ogier et Ingrassia

Ogier et Ingrassia champion du monde pour la 7e fois.


Publié par le Dimanche 6 Décembre 2020 à 21:52



Une issue de championnat heureuse pour les français (Photo Toyota)
Une issue de championnat heureuse pour les français (Photo Toyota)
Dans une saison pas comme les autres suite aux perturbations causées par la pandémie de coronavirus, Ogier et son coéquipier chez Toyoya, Evans,  se sont affrontés pour le titre des pilotes lors de la dernière manche à Monza, qui s'est avérée être un rallye exigeant à cause d'une météo des plus exécrable.

En plus des spéciales techniques sur surfaces mixtes sur le site historique de Monza, la pluie fut en continue lors de la journée de vendredi. Le parcours s'est ensuite poursuivi sur les routes de montagne à proximité du circuit samedi avec des conditions hivernales qui ont rendu la conduite dangereuse.

Déjà vainqueur en Suède et en Turquie cette année, Evans était sur le podium samedi lorsqu'il est sorti hors de la route sur une route incroyablement glissante. Ce fut surement le tournant du championnat même s'il conservait une mince possibilité de remporter un premier titre mondial.

Mais Ogier, qui avait pris la tête du rallye samedi matin dans des conditions comparables à celles que l'on retrouve habituellement au Rallye Monte-Carlo, n' a pas flanché et avec l'aide de son équipier Ingrassia, il a remporté le rallye et un 7e titre mondial. Le Rallye mondial est revenu dans le giron de la France !

Coté constructeur, Hyundai devient champion du monde grâce aux 2e et 3e place de Tanak et Sordo.

Jeudi et Vendredi : Monza sous le déluge

Des conditions météos très difficiles à Monza
Des conditions météos très difficiles à Monza
Jeudi matin, une étape de shakedown de 4,64 kilomètres a permis aux pilotes de goûter au tracé diversifié de Monza, avec de l'asphalte, du gravier, de la boue et de l'herbe. Le brouillard et les températures proches de zéro s'ajoutent au manque d'adhérence offert.

Ogier a terminé devant avec 0,5 secondes d'avance sur Neuville et 2s sur Tanak

Classement Jeudi 

1 Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (Toyota Yaris WRC) 3m31.5s
2 Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 Coupe WRC) +0.5s
3 Ott Tänak/Martin Järveoja (Hyundai i20 Coupe WRC) +2.0s

La journée de vendredi était composée de cinq étapes autour du circuit et dans le parc, utilisant non seulement l'hippodrome, mais aussi les virages historiques du circuit, les routes d'accès et aussi des sections de gravier. Ces changements constants de surface auraient rendu les étapes délicates dans toutes les conditions, mais ont été rendus encore plus difficiles par une pluie quasi ininterrompue pendant la journée.

Cela a contribué à des écarts de temps importants entre les pilotes le matin en particulier, et il est devenu clair que le meilleur choix de pneu pour les conditions de faible adhérence était en fait un pneu neige (sans crampons).

Dani Sordo (Hyundai) s'est bien sorti du piège en terminant premier de la journée de vendredi devant la Ford de Lappi, les prétendants au championnat des pilotes, Evans et Ogier, ont tous deux enregistré un meilleur temps dans l'après-midi et se sont rapprochés des leaders du rallye.

Ogier a terminé la journée en troisième position au général, à 12 secondes de la première place, avec Evans 5.1s derrière lui en quatrième position. Rovanperä a également réalisé des temps forts et est sixième au général, à seulement 24,8 secondes du leader.

Classement Vendredi 

1 Dani Sordo/Carlos del Barrio (Hyundai i20 Coupe WRC) 53m29.3s
2 Esapekka Lappi/Janne Ferm (Ford Fiesta WRC) +1.0s
3 Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (Toyota Yaris WRC) +12.0s

Samedi : Evans part à la faute

La journée de samedi a été dramatique pour le leader du championnat Elfyn Evans. C'est sur une route de montagne enneigée et glissante de l'ES11 que le pilote a sorti sa Toyota s'auto-éliminant de la course au titre et laissant Sébastien Ogier prendre la tête du rallye. Si le championnat n'était pas encore totalement joué, les chances du titre avaient basculé du côté français.

Sordo (Hyundai) accusait 17.8s de retard sur Ogier. Tanak était lui à 22.1s du leader plaçant une seconde Hyundai à l'affut dans l'optique du titre constructeur.
Elfyn Evans  : "La neige est vraiment tombée dans l'après-midi et les conditions étaient difficiles. La première étape se passait plutôt bien puis l'étape a été arrêtée. Ensuite, dans la deuxième étape de la boucle, nous avions une course plutôt correcte. Mais la neige a commencé à tomber et j'ai été surpris par un changement de surface sous la neige que vous ne pouviez pas voir.

Je l'avais dans mes notes mais finalement le changement de niveau d'adhérence était bien pire que ce à quoi je m'attendais et il n'y avait aucune chance de s'arrêter pour le prochain virage. Je suis évidemment très déçu de la position dans laquelle nous nous trouvons actuellement. Je suis également très désolé pour l'équipe, car c'est un coup dur pour nos espoirs de titre constructeurs.

Du côté des pilotes, ce n'est pas complètement fini pour moi: il y a une lueur d'espoir et évidemment nous continuerons à nous battre et nous n'abandonnerons pas avant la fin."

Classement Samedi

1 Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (Toyota Yaris WRC) 1h47m47.2s
2 Dani Sordo/Carlos del Barrio (Hyundai i20 Coupe WRC) +17.8s
3 Ott Tänak/Martin Järveoja (Hyundai i20 Coupe WRC) +22.1s

Dimanche : la délivrance pour Ogier et Ingrassia

La dernière journée consistait en trois autres étapes autour du circuit et du parc de Monza. Encore une fois, la pluie a rendu les choses difficiles, notamment dans la dernière étape, mais Ogier a réussi à gérer une marge finale de 13,9 secondes sur son dauphin. C'est finalement Tanak qui prenait cette place d'honneur toutefois importante pour le championnat constructeur. Dani Sordo n'était pas loin avec la 3e place.

Si Ogier et Ingrassia et leur Toyota s'imposent, le titre constructeur va à Hyundai. 
 
Sébastien Ogier (vainqueur ) : «C'est sûr que c'est une bonne journée pour nous. Ce fut un week-end incroyable et très, très difficile. Cette dernière étape a certainement été l'une des étapes les moins agréables de ma carrière. C'était si difficile que nous essayions simplement de survivre et de ne pas faire d'erreurs.

Nous savions en venant ici que la seule chose à faire était de gagner ce rallye. Le départ du rallye a été très serré mais nous avons respecté notre plan, nous avons continué à pousser et à essayer de maintenir la pression. Ce qui est arrivé à Elfyn a été important pour nous et nos espoirs de titre.

En même temps, je ressentais pour lui et Scott, ils ont fait une excellente saison. Je pense que l'équipe aurait également mérité de remporter le titre des constructeurs; nous nous sommes battus comme trois pilotes contre cinq et nous sommes venus si près. Mais ce septième titre pour moi est aussi une grande réussite pour l'équipe et je n'aurais pas pu le faire sans eux.

Classement

1 S. Ogier / J. Ingrassia (Toyota Yaris WRC) 2:15:51.0
2 O. Tänak / M. Järveoja (Hyundai i20 Coupe WRC) +13.9
3 D. Sordo / C. del Barrio (Hyundai i20 Coupe WRC) +15.3
4 E. Lappi / J. Ferm (Ford Fiesta WRC) +45.7
5 K. Rovanperä / J. Halttunen (Toyota Yaris WRC) +1:11.1
6 A. Mikkelsen / A. Jaeger (Škoda Fabia R5) +3:56.2
7 O. Solberg / A. Johnston (Škoda Fabia R5) +4:12.1
8 J. Huttunen / M. Lukka (Hyundai i20 R5) +5:15.4
9 M. Østberg / T. Eriksen (Citroën C3 R5) +5:27.4
10 P. Tidemand / P. Barth (Škoda Fabia R5) +5:53.0

Championnat

Hyundai champion constructeur
Hyundai champion constructeur
PILOTES

1 S. Ogier 122 points
2 E. Evans 114
3 O. Tänak 105
4 T. Neuville 87
5 K. Rovanperä 80
6 E. Lappi 52
7 T. Suninen 44
8 D. Sordo 42
9 C. Breen 25
10 S.Loeb 24

Constructeurs :

1 Hyundai Shell Mobis World Rally Team 241 points
2 Toyota Gazoo Racing World Rally Team 236
3 M-Sport Ford World Rally Team 129
4 Hyundai 2C Competition 8

Source Toyota

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook