Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
Racing Forever

WRC : Les français brillent au Mexique

Victoire d'Ogier et Ingrassia, Loeb et Elena au niveau mondial !


Publié par le Mardi 13 Mars 2018 à 13:01


Ogier fait mordre la poussière à ses adversaires (Jaanus Ree/Red Bull Content Pool)
Ogier fait mordre la poussière à ses adversaires (Jaanus Ree/Red Bull Content Pool)
Le week-end dernier a été faste pour les sportifs français et notamment en rallye. Après le Monté-Carlo et la Suède, direction le Mexique pour les pilotes et équipes du championnat du monde WRC. Cette fois-ci, Sebastien Loeb et Daniel Elena étaient l'attraction du week-end puisque le duo 9 fois champion du monde et déjà vainqueur au Mexique s'alignait sur une Citroën C3 WRC.

Loeb et Elena ont été flamboyants avant de connaître une crevaison fatale. Peu importe, puisque Sebastien Ogier et Julien Ingrassia ont pris le relais avec leur Ford Fiesta en tête du classement. Loeb/Elena, Ogier/Ingrassia et Citroën avec la 3e place obtenue par Kris Meeke ont été à l'honneur et ce n'est pas pour nous déplaire.

Ogier reprend la tête du championnat

Après la victoire obtenue au Monté-Carlo, le rallye de Suède avait été difficile pour la paire Ogier/Ingrassia. Ouvrir la route est toujours un handicap et n'étant plus leader du championnat, Ogier pouvait se débrouiller mieux pour viser la victoire au Mexique. 

Le début de rallye a pourtant été favorable à Hyundai (Sordo) et Citroën (Meeke/Loeb). S'il n'ouvre pas la route, Ogier part tout de même dans les premiers et cela ne facilite pas sa tâche. Toutefois, le français a bien retourné la situation au fil du rallye. S'il profite des crevaisons de Sordo et de Loeb, d'un problème de turbo pour Tanak, son rythme a été bon et constant. Ainsi, il s'est emparé de la tête du rallye dans l'ES14. Il se retrouve ensuite avec un petit avantage de 30 secondes sur Sordo.

Ensuite, Ogier et Ingrassia ont parfaitement géré l'état de leurs pneus et s'ils remportent le Power Stage et, du coup, la victoire, leur succès est entaché par une pénalité de 10s pour un franchissement de chicane trop agressif. 4 points perdus dans l'affaire mais qu'importe la victoire et la reprise du championnat est bien au rendez-vous.
Sébastien Ogier (1er) :  "Je suis super content et cette victoire est une façon fantastique pour moi et Julien de célébrer notre dixième anniversaire en championnat du Monde des Rallyes de la FIA. Cela a commencé en 2008 avec une victoire dans la catégorie Junior et il s'est passé beaucoup de choses formidables depuis lors - cette victoire, je pense, étant l'une des meilleures.

Ce week-end, nous avons vraiment tout donné. Julien était parfait, et l'équipe était aussi forte. La victoire est géniale bien sûr, mais c'est la performance qui était vraiment bonne. Nous avons fait une grosse amélioration par rapport à l'année dernière, et c'est un gros point positif pour le reste de la saison.

J'étais à la limite tout le week-end. Quand vous ouvrez la route, vous faites de votre mieux. Il y a toujours de la frustration, mais il faut continuer et ne pas abandonner.

C'est ce que nous avons fait, et le deuxième jour - lorsque notre position sur la route était un peu meilleure - nous avons continué à pousser et avons pu prendre les devants dans l'après-midi."

Loeb et Elena en tête du rallye

Avec six victoires remportées au Mexique (2006, 2007, 2008, 2010, 2011 et 2012), parfois même en s’élançant premier sur la route, Sébastien Loeb avait déjà fait des miracles sur ces pistes d’altitude surchauffées.

Mais c’était inimaginable de le voir répéter l’exploit, pour son retour en WRC dans le cadre d’un mini programme (Mexique, Corse et Catalogne), six ans après sa dernière saison complète dans la discipline, face à une concurrence toujours plus affutée.

C’est pourtant bien ce qu’il allait effectuer aux commandes d’une C3 WRC qui lui convenait semble-t-il parfaitement ! 

Jusqu’alors quatrième du classement général, Sébastien Loeb a signé son premier scratch du week-end au deuxième passage dans El Chocolate (31,44 km) le vendredi, là même où il avait concédé 14’’6 au plus rapide au premier tour. 

ils confirmaient le samedi venu, avec un nouveau meilleur temps dès l’entame, synonyme de prise de pouvoir, alors que les ordres de départs étaient cette fois-ci équivalents entre les leaders.

Déjà admiratifs, les observateurs restaient médusés par la performance réalisée ! Le Français de 44 ans et son copilote monégasque menaient la course trois chronos durant, avant de connaître une crevaison (ES 14) et d’avoir le mauvais réflexe de vouloir changer la roue incriminée, faute d’avoir suffisamment de recul sur les pneus actuels. Rétrogradés cinquièmes, leur position finale, ils allaient dès lors continuer à régaler les très nombreux spectateurs présents jusqu’à l’arrivée, tout en ramenant de précieux points à l’équipe.

Classement

1. Sébastien Ogier / Julien Ingrassia (Ford Fiesta WRC) 3: 54: 58.0
2. Dani Sordo / Carlos del Barrio (Hyundai i20 Coupe WRC) +1: 03.6 
3. Kris Meeke / Paul Nagle (Citroën DS3 WRC) +1: 19.2 
4. Andreas Mikkelsen / Anders Jaeger (Hyundai i20 Coupe WRC) +1: 38.4 
5. Sébastien Loeb / Daniel Elena (Citroën C3 WRC) +2: 24.6 
6. Thierry Neuville / Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 Coupe WRC +9: 03.0 
7. Pontus Tidemand / Jonas Andersson (Skoda Fabia R5) +10: 24.7 
8. Jari-Matti Latvala / Miikka Anttila (Toyota Yaris WRC) +15: 37.1 
9. Gus Greensmith / Craig Parry (Ford Fiesta R5) +17: 09.3 
10. Pedro Heller / Pablo Olmos (Ford Fiesta R5) +24: 18,1

Championnat Pilotes
1. Sébastien Ogier - 56
2. Thierry Neuville - 52 
3. Andreas Mikkelsen - 35 
4. Kris Meeke - 32 
5. Jari-Matti Latvala - 31 
6. Ott Tänak - 26 
7. Esapekka Lapp - 23 
8. Craig Breen - 20 
9. Dani Sordo - 18 
10. Sébastien Loeb - 11 

Classement équipes
1. Hyundai Motorsport - 84 
2. Ford M-Sport - 72
3. Citroën Total Abu Dhabi World Rally - 71 
4. Toyota Gazoo Racing WRC - 67

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook