Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

WRC 2022 : Rallye Monté-Carlo, la 80e de Loeb

Superbe bataille franco-française


Publié par le Samedi 22 Janvier 2022 à 06:59



Un duel épique et une victoire spéciale pour Loeb, Galmiche et Ford MSport (J.Ree/Red Bull Content Pool)
Un duel épique et une victoire spéciale pour Loeb, Galmiche et Ford MSport (J.Ree/Red Bull Content Pool)
Le championnat du monde des rallyes WRC est entrée en 2022 dans une nouvelle ère de l'hybridation. Pour ce premier rendez-vous de la saison, Toyota le favoris, Hyundai le challenger et Ford M-Sport et sa belle Puma ont donné un fantastique spectacle qui promet pour la suite.

Ce Monté-Carlo a surtout vu la bataille des Seb se dérouler toute l'épreuve. Pourtant en retraite du championnat dont ils ne font plus l'intégralité, Sebastien Ogier (Toyota) et Sébastien Loeb (Ford) sont venus s'affronter sur les routes du sud de la France pour un combat historique.

Jeudi, Loeb et sa nouvelle coéquipière Galmiche ont donné le ton du rallye avec une Puma très à l'aise. Ogier a ensuite fait parler son expérience pour reprendre la tête du rallye.

Finalement ce duel a tourné à l'avantage de Loeb/Galmiche dans la journée de dimanche. Sebastien Loeb signe son 80e succès en WRC !

Une chose est certaine : on en redemande messieurs !

Jeudi : Ogier ouvre le bal

Dès le jeudi le Monté-Carlo fait rêver (Jaanus Ree/Red Bull Content Pool)
Dès le jeudi le Monté-Carlo fait rêver (Jaanus Ree/Red Bull Content Pool)
La cérémonie de départ du 90e Rallye Automobile Monte-Carlo a lieu depuis la Place du Casino. 74 concurrents prennent ensuite la direction de la première spéciale de l'épreuve, disputée entre Lucéram et Lantosque en fin de journée de jeudi.

Les nouvelles Rally1 associent un moteur électrique de 100 kW à un moteur turbocompressé de 1,6 litre et de nouvelles réglementations avec la régénération de l'énergie à partir du système hybride rechargeable, un carburant 100 % sans hydrocarbures et un approvisionnement énergétique durable.

Les performances de pointe dépassent les 500 ch sur les routes de montagne des Alpes françaises. 

La Toyota GR YARIS Rally1 mène les débuts après avoir remporté les deux premières étapes avec Sébastien Ogier en pigiste de luxe pour le constructeur nippon. Il est associé pour l'occasion à un nouvel copilote, le français Benjamin Veillas.

Deux étapes sur des routes sinueuses et dans l'obscurité, dont la traversée de l'emblématique Col de Turini, avec du givre qui s'installe sur l'asphalte et des pilotes encore en découverte de leurs montures.

Jeudi soir, Ogier mène le classement avec 6 secondes d'avance sur le revenant Sébastien Loeb, tout fraichement revenu du Dakar en Arabie Saoudite et à l'aise avec la nouvelle Ford Puma. Sebastien est associé désormais avec Isabelle Galmiche.

Fin de la première journée (jeudi) :
1 Sébastien Ogier/Benjamin Veillas (Toyota GR YARIS Rally1) 25m48.4s
2 Sébastien Loeb/Isabelle Galmiche (Ford Puma Rally1) +6.7s
3 Elfyn Evans/Scott Martin (Toyota GR YARIS Rally1) + 11.2s

Vendredi : Loeb réplique

Vendredi est la journée la plus longue du rallye avec 97,86 kilomètres compétitifs à parcourir sur deux boucles de trois étapes. Il n'y aura pas d'assistance de mi-journée entre les équipages partant de Monaco le matin et revenant en fin de journée, seulement une zone de montage pneumatique à Puget-Théniers entre les deux boucles. Alors que les deux premières étapes de la boucle ont été utilisées pour la dernière fois en 2006, la fin de la dernière étape à Entrevaux est plus familière depuis ces dernières années.

Après avoir remporté les deux premières étapes jeudi soir, Ogier a conservé la tête du rallye lors des deux premiers essais de la journée. Il terminait la matinée à la troisième place du général derrière Evans après avoir adopté une approche prudente dans des conditions glissantes dans l'ES5, mais remontait deuxième, devant son coéquipier, dans l'ES7 avant de remporter une victoire d'étape dans l'ES8. A la fin de la journée, Ogier n'est qu'à 9,9 secondes de la tête.

Face à lui, Loeb a mis du rythme pour prendre la tête du rallye avec 9,9s d'avance. La journée est surtout marquée par la spectaculaire sortie de piste de son jeune coéquipier chez Ford M-Sport : Adrien Fourmaux a raté un enchaînement de virage dans l'ES3 entre Roure et Beuilet et a détruit sa Puma. Le rallye est fini pour lui et son copilote Alexandre Coria.

Fin de la deuxième journée (vendredi) :
1 Sébastien Loeb/Isabelle Galmiche (Ford Puma Rally1) 1h22m49.0s
2 Sébastien Ogier/Benjamin Veillas (Toyota GR YARIS Rally1) +9.9s
3 Elfyn Evans/Scott Martin (Toyota GR YARIS Rally1) +22.0s

Samedi : Ogier prend l'ascendant

Ogier prend peu à peu l'ascendant(Jaanus Ree/Red Bull Content Pool)
Ogier prend peu à peu l'ascendant(Jaanus Ree/Red Bull Content Pool)
Samedi, Toyota a remporté toutes les étapes et Sébastien Ogier reprenait la tête du général.

Au cours de la journée, les équipages ont affronté un total de cinq étapes situées plus à l'ouest dans les montagnes autour de Digne-Les-Bains, qui accueillaient la zone de montage des pneus de la mi-journée.

Elle comprenait deux cols d'une version raccourcie de la célèbre étape de Sisteron (de Saint-Geniez à Thoard) et les conditions les plus difficiles rencontrées sur l'épreuve de cette année avec plusieurs kilomètres recouverts de neige et de glace.

Evans et Ogier y ont été particulièrement performants. Mais Elfyn Evans s'est fait surprendre dans une descente rapide et il est sorti de la route. Avec l'aide des spectateurs, il a finalement pu repartir mais il a perdu environ 20 minutes.

Ogier a continué à étendre son avantage dans la répétition de l'étape de Sisteron, la dernière épreuve de la journée. Son avance sur Loeb est de 21,1 secondes à quatre étapes de la fin.

Craig Breen / Paul Nagle (Ford Puma Rally1) se retrouvait 3e au général.

Kalle Rovanperä est également devenu un vainqueur d'étape avec YARIS Rally.  Il a remporté les deux étapes de l'après-midi devant des concurrents beaucoup plus expérimentés et a gagné cinq positions au cours de la journée pour terminer quatrième au général, à 37,8 secondes d'une place sur le podium.

Fin de la troisième journée (samedi) :
1 Sébastien Ogier/Benjamin Veillas (Toyota GR YARIS Rally1) 2h19.43.1s
2 Sébastien Loeb / Isabelle Galmiche (Ford Puma Rally1) + 21.1s
3 Craig Breen / Paul Nagle (Ford Puma Rally1) + 1m26.0s

Dimanche : Gloire aux maîtres du rallye mondial

La dernière journée du rallye, dimanche, est composée de deux étapes parcourues chacune deux fois. L'épreuve d'ouverture de La Penne à Collongues est inédite dans cette configuration, tandis que la dernière étape de Briançonnet à Entrevaux est la seule identique à 2021 et servira également de Power Stage de fin de rallye avec des points bonus offerts.

Ogier était sur la bonne voie pour remporter une neuvième victoire record sur la célèbre épreuve avant une cruelle tournure : Souffrant d'une crevaison du pneu avant gauche lors de l'avant-dernière étape : Le temps perdu transforme son avance de 24,6 secondes en un déficit de 9,5 secondes.

Ogier écope également dans la dernière étape d'une pénalité de 10 secondes pour un départ anticipé. Il a tout donné pour revenir au général mais Loeb s'impose avec 10,5 secondes d'avance. Sa copilote Isabelle Galmiche est la première femme a gagner un rallye mondial depuis 1997 ! 

La quatrième place a été un résultat impressionnant pour Rovanperä et son copilote Jonne Halttunen, qui ont fait d'énormes progrès en termes de rythme et de confiance dans leur nouvelle voiture à partir de samedi. En tout, ils ont remporté trois étapes, y compris sur la Power Stage de fin de rallye. Les cinq points bonus placent Rovanperä troisième du championnat en tant que principal concurrent de la saison complète, Ogier devant participer à des épreuves sélectionnées cette année après s'être retiré de la compétition à plein temps.

Elfyn Evans était également dans la bataille pour la tête jusqu'à ce qu'il sorte de la route dans l'ES11 de samedi et perde 20 minutes. Le dernier jour, il visait à marquer des points bonus dans la Power Stage et a réalisé un doublé dans l'étape du GR YARIS Rally1.

Classement finaux

2 héros du Monté-Carlo 2022
2 héros du Monté-Carlo 2022
Top 6
1. S Loeb / I Galmiche FRA Ford Puma 3hr 00min 32.8sec
2. S Ogier / B Veillas FRA Toyota GR Yaris +10.5sec
3. C Breen / P Nagle IRL Ford Puma +1min 39.8sec
4. K Rovanperä / J Halttunen FIN Toyota GR Yaris +2min 16.2sec
5. G Greensmith / J Andersson GBR Ford Puma +6min 33.4sec
6. T Neuville / M Wydaeghe BEL Hyundai i20 +7min 42.6sec

Championnat pilotes (1/13)
1. S Loeb 27pts
2. S Ogier 19
3. K Rovanperä 17

Championnat constructeurs :
1. M-Sport Ford 42pts
2. Toyota Gazoo 39
3. Hyundai Shell Mobis 13

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 30/06/2022
Stéphane GAUTHIER | 29/06/2022
Stéphane GAUTHIER | 27/06/2022
Stéphane GAUTHIER | 27/06/2022
Olivier Jennequin | 26/06/2022