Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp : Le pari fou de Brad Binder en Autriche

Victoire de Brad Binder sous la pluie et en slick !


Publié par le Dimanche 15 Août 2021 à 21:00



Miser sur le 33 était osé en Autriche (Rob Gray Polarity Photo)
Miser sur le 33 était osé en Autriche (Rob Gray Polarity Photo)
Le Grand Prix d'Autriche a délivré une course impressionnante avec un final complètement fou à cause de l'arrivée de la pluie à 4 tours de l'arrivée. Brad Binder (KTM)  a fait le pari de rester en pneus slick et remporte une 2e victoire en MotoGp.

Alors qu'il pouvait jouer la victoire sur le sec, Bagnaia est rentré aux stands pour changer de moto version pluie. Il n'aura pu reprendre que la seconde place mais fait une bonne affaire au championnat. Poleman, Jorge Martin monte sur la 3e marche du podium et repart d'Autriche sur un bilan positif.

Prudent quand la pluie est arrivée, Quartararo ne prendra que la 7e place mais avec la chute de Zarco et les résultats de Mir (4e) et Miller (11e), le français limite la casse et reste confortablement en tête du championnat du monde. 

Jorge Martin de nouveau en pole

Impressionnant sur le grand prix de Styrie la semaine dernière, Jorge Martin était attendu à nouveau sur ce circuit pour le grand prix d'Autriche. L'espagnol de Pramac Ducati a bien réalisé de bons chronos durant les essais mais a dû toutefois passer par Q1 avant de jouer de nouveau la pole position.

Il finira par souffler la pole position à Fabio Quartararo en s'aidant de l'aspiration de Johann Zarco. Une pole qui le met dans de bonnes disposition pour tenter aussi un doublé en course sur le Red Bull Ring.

1ere partie à l'avantage de Ducati

La victoire n'était pas si loin pour Bagnaia
La victoire n'était pas si loin pour Bagnaia
Il y aura une première partie de course sur le sec. Si Jorge Martin part bien, sa Ducati Pramac est dépassée par celle de Francesco Bagnaia qui mène les 7 premiers tours. Quartararo lui conteste la place de leader au 8e tour mais le pilote italien reste en tête jusqu'au 24e tour.

La Ducati rouge n'est plus alors suivi par la Yamaha mais par la Honda de Marc Marquez qui semble en mesure de prendre le commandement de l'épreuve mais les nuages menacent et la pluie finie par entrer en jeu.

A ce moment là, Bagnaia mène devant Marc Marquez et Quartararo et Martin.

Johann Zarco perd gros

Tout avait bien commencé pour Johann Zarco auteur d'un premier record sur la piste du Red bull Ring vendredi lors des premiers essais. Toujours dans le top 3 durant ces essais libres, on pense que le français va être un candidat très sérieux à la pole position.

Finalement il n'en sera rien et c'est de nouveau son coéquipier Jorge Martin qui va le plus vite en qualification. Johann part seulement 4eme sur la grille avec une chute au warm-up dans le dernier virage du circuit.

Cette erreur, Johann va malheureusement la reproduire en course et perdre de gros points avec une prise de risques qui va l' emmener à la chute dans le 18e tour.

Cela lui coûte cher au championnat où il est désormais 4eme à 49 points de Quartararo.

La pluie rabat les cartes

Avant que la pluie ne vienne tout chambouler, Marc Marquez semblait prendre le dessus sur Bagnaia. Alors que les gouttes commencent à tomber c'est Jack Miller qui réagit dans les premiers et repasse par la case stands à 5 tours de la fin.

Cela semble encore prématuré et ses concurrents, eux, restent en piste. La forte averse recouvre vraiment la piste que pendant les quatre derniers tours.

Binder était passé 6e lorsque la pluie est arrivée. Les cinq pilotes devant lui ont choisi de rentrer dans les stands pour passer aux réglages par temps de pluie, mais Binder a tenté le pari de rester en pneus secs et à donner au mot pilotage son vrai sens en gardant sa KTM RC16 sur la piste jusqu'au drapeau à damier.

Un véritable exploit car dans les 2 derniers tours c'était injouable en slick. Le pilote de 26 ans a failli tomber et a même quitté la piste dans le dernier tour mais il avait suffisamment de marge pour contenir le retour de Bagnaia.

Avec la victoire de Binder, KTM compte désormais cinq succès en  MotoGP depuis leur arrivée en 2017.

Rien n'était acquis pour les places finales tant les pilotes étaient sur des oeufs. Valentino Rossi aurait pu monter sur le podium mais il ne finira que 8e. Lecuona aurait pu lui aussi créer l'exploit mais prend finalement la 6e place. Luca Marini crée la sensation avec la 5e place finale.

Marc Marquez est malheureusement aller à la faute sous la pluie et ne termine que 15eme. C'est finalement Jorge Martin qui monte sur la 3e marche du podium.
 
Brad Binder : " C'était vraiment effrayant ! Quand j'ai vu la pluie arriver, j'essayais de calculer combien de secondes je pouvais perdre par tour et quand les autres sont entrés, j'ai décidé de prendre le pari.

J'ai pu pousser fort dans le premier tour, mais le pneu arrière a commencé à glisser à mesure que la température se refroidissait. Puis j'ai perdu les freins carbone !

Wow, je pense qu'il y avait quelqu'un là-haut qui me soutenait aujourd'hui parce qu'il y a eu quelques moments où j'ai pensé que c'était fini.

Ici devant les fans et la course à domicile pour KTM et Red Bull, j'ai eu l'impression de devoir prendre le pari. Gagner aujourd'hui est insensé."

Quartararo s'en tire bien

Si on ne regarde que le résultat brut de cette 2e course autrichienne, on pourrait être déçu pour le français. Mais il n'en est rien. En jouant la prudence et en passant par les stands pour sa 2e moto, Fabio a fait un bon choix de marquer des points avant tout. Si la mise en température des freins fut laborieuse, il obtient une 7e place, qui, couplé avec son podium de la semaine dernière reste un bilan positif.

Il profite des déboires de Johann Zarco et du mauvais résultat de Jack Miller. Seuls Joan Mir et Fransesco Bagnaia reprennent des points mais pas beaucoup au final.

Au championnat, Quartararo est toujours leader avec plus de 47 points sur ses 3 poursuivants.

Classements

Une pluie de champagne pour Binder (Polarity Photo)
Une pluie de champagne pour Binder (Polarity Photo)

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 28/11/2021
Olivier Jennequin | 28/11/2021
Olivier Jennequin | 21/11/2021