Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGP : Quartararo s'échappe en Andalousie

Nouvelle victoire du français et podium 100% Yamaha


Publié par stéphane GAUTHIER le Lundi 27 Juillet 2020 à 07:04



Triplé Yamaha et nouvelle victoire pour Quartararo
Triplé Yamaha et nouvelle victoire pour Quartararo
Le temps est au beau fixe pour le français Fabio Quartararo qui a dominé de nouveau la MotoGp et qui remporte une nouvelle pole position et une victoire en MotoGp.

Yamaha a pu réaliser un triplé avec les 2e et 3e places de Maverick Vinales et Valentino Rossi. 

Blessé au grand prix d'Espagne, Marc Marquez a tenté un retour après avoir été opéré. Il a dû finalement renoncer et accuse désormais 50 points de retard sur le leader du championnat.

Johann Zarco a fait une course solide pour amener sa Ducati à l'arrivée et terminer dans le top 10. 

Marc Marquez hors jeu

Avant que le grand prix d'Andalousie ne prenne le relais de celui d'Espagne sur ce même circuit de Jerez, c'était le feuilleton autour de Marc Marquez et aussi des autres blessés Cal Crutchlow (Honda LCR) et Alex Rins (Suzuki). Seraient-ils présents ou non ? 

Opéré le mardi avant cette nouvelle course, Marquez avait impressionné tout le monde et les médecins en réalisant des pompes juste après son passage à l'hôpital. Jugé apte à piloter tout comme Crutchlow et Rins, Marc Marquez était donc prêt à relever le défi de courir dans des conditions très difficiles et sans doute plus que lors de la précédente course en terme de chaleur.

Après avoir fait l'impasse sur les 2 premières séances d'essais. La raison finissait par revenir après FP3 et FP4 et le champion espagnol finissait par jeter l'éponge à la fin des qualifications en déclarant forfait pour la course.

Evidemment, pour le championnat, c'est la porte ouverte à la concurrence pour prendre le large au championnat et pour Honda une très mauvaise nouvelle même si Cal Crutchlow prenait quand même la piste. Heureusement, Nakagami et même Alex Marquez arriveront à faire une bonne course et à ramener des points à la marque et au team usine HRC.

Quartararo prend encore de la hauteur

et de 2 pour Fabio Quartararo !
et de 2 pour Fabio Quartararo !
La course de Fabio Quartararo a été encore plus exceptionnelle que pour sa première victoire il y a tout juste une semaine. Auteur une nouvelle fois de la pole position, le pilote du team Petronas Yamaha SRT savait que le départ serait surement une des clés de la course de dimanche.

Et cette fois, le français n'a pas faibli et a pris le commandement  dès le départ malgré une petite attaque de Maverick Vinales condamné à attaquer d'entrée pour contrer Fabio.

Quartararo a ensuite construit une avance confortable qu'il a porté jusqu'à 8 secondes alors que Vinales ne tenait pas le rythme et laissait tour à tour passer Rossi, Bagnaia et Morbidelli. 

Valentino Rossi, multiple vainqueur à Jerez, retrouvait le devant de la scène en prenant provisoirement la seconde place avant que la Ducati de Bagnaia se porte à cette position. 

Dans le clan KTM on faisait à nouveau grise mine alors que les essais s'étaient plutôt bien déroulés et que Miguel Oliveira avait signé un surprenant 5e chrono sur la grille. Le départ fut cauchemardesque puisque Oliveira se retrouvait à terre et que Brad Binder perdait beaucoup de temps en évitant l'accrochage. Lecuena abandonnait également après 5 tours sur chute.

Si Vinales perd pied dans le classement à ce moment de la course, Jack MIller fait une erreur et perd du temps avant de partir lui aussi à la faute dans le gravier.  Il reste encore 14 tours avant le damier. C'est ensuite au tour de Petrucci de laisser ses espoirs de résultats dans le bac. 

Alors que Fabio caracole en tête avec 5 secondes d'avances, la course prend un tournant dramatique pour certains pilotes qui avaient performer jusque là. 

Brillant 2e, Francesco Bagnaia est obligé d'abandonner car son moteur fume. Juste avant c'était Morbidelli qui connaissait aussi un problème mécanique. 

Fabio Quartararo ne se laisse pas distraire, ni par le risque d'huile sur la piste, ni par le fait que son propre coéquipier ait connu un pépin d'ordre mécanique. Pour le français ça roule jusqu'à la victoire mais derrière ça bouge à nouveau.

A 7 tours de la fin, Vinales retrouve du rythme et recolle à son coéquipier Valentino Rossi. Finalement, il trouve, tant bien que mal, l'ouverture et prend la seconde place. Inespéré vu son début de course.

Valentino Rossi garde sa 3e place et remonte enfin sur un podium en catégorie reine.

Nakagami termine à la 4e place pour LCR Honda. Joan Mir place sa Suzuki en 5e position. Andrea Dovizioso (Ducati) a connu un week-end très difficile et se contente de 10 points et de la 6e place. Pol Espargaro espérait mieux mais c'est 7e qu'il franchit la ligne. Alex Marquez a beaucoup de mal à s'acclimater à la MotoGp mais il progresse et il est à l'arrivée avec la 8e place à la clé juste devant Johann Zarco.

Rossi de retour sur le podium

retour sur le podium pour Rossi (Photo Yamaha)
retour sur le podium pour Rossi (Photo Yamaha)
Après son abandon pour la première course de la saison, Valentino Rossi espérait un meilleur résultat pour le grand prix d'Andalousie. Superbement qualifié en 4e place, le champion italien avait à coeur de pouvoir réaliser la course parfaite pour renouer avec le podium.

Auteur d'un bon départ, Valentino a très vite pu prendre l'ascendant sur son coéquipier Vinales. Ce fut un peu une surprise mais Rossi connait bien ce circuit où il s'est imposé tant de fois. Pourtant, s'il devançait son coéquipier, il n'y avait rien à faire contre Quartararo qui prenait le large. 

Concurrencé ensuite par la Ducati Pramac de Bagnaia, Vale laissait une première fois cette 2e place avant de la récupérer à l'abandon de son adversaire. Ensuite, il a résisté au retour de Vinales en fin de grand prix. Freinant souvent très tard, il n'a pas facilité le dépassement de l'espagnol. Finalement, Valentino se fera doubler mais comme il le dira lui-même cette 3e place vaut une belle victoire. 
 
Valentino Rossi : Je suis très content car cela fait longtemps que je ne suis pas monté sur le podium. Nous revenons d'une mauvaise période avec de mauvais résultats. Alors ce week-end, nous avons commencé à travailler d'une autre manière. Je suis très content du travail de David Muñoz et le reste de mon équipe a également fait du bon travail. J'ai pu faire un bon tour au départ, et après ça la course a été si longue. Mais je suis content d'être de retour sur le podium. Pour moi, ce n'est pas tout à fait une victoire, mais c'est similaire.

Zarco entre dans le top 10

Sans doute certains esprits chagrins diront que Johann Zarco ne retrouvera jamais les résultats qu'il a connu par le passé. Or quand on regarde de plus près, Johann Zarco continue à progresser au guidon de sa Ducati du team Avintia.

Qualifié en 15e position sur la grllle, Johann n'a pas démérité dans la mesure où les 16 premiers se tiennent dans la même seconde. Sur des circuits moins tortueux il devrait faire beaucoup mieux.

Au départ, il se retrouvera 13e puis à la faveur des incidents de course, le top 10 lui tend les bras. Finalement Johann prend la 9e place derrière Alex Marquez et Pol Espargaro.
Johann Zarco :  Neuvième, ce sont de bons points de pris, même s'il y a eu beaucoup de chutes dans la course. J'ai eu un meilleur week-end que le précédent. Donc le travail fourni a payé. Et j'ai eu également de meilleures sensations en course pour pouvoir mieux jouer avec les autres pilotes et pouvoir m'imposer un peu plus. Il m'a juste encore manqué cette capacité en début de course à réussir à rouler cinq dixièmes plus vite pour prendre le bon wagon mais il me manque encore du contrôle sur la moto pour aller chercher ces dixièmes."





Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 27/07/2020
stéphane GAUTHIER | 27/07/2020
stéphane GAUTHIER | 26/07/2020
stéphane GAUTHIER | 26/07/2020