Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

GT World Challenge Europe 2021 : Magny-cours

Audi et Mercedes en mode Sprint.


Publié par le Vendredi 14 Mai 2021 à 19:36



Le sprint reprend en GT World Challenge Europe (Photo Sro)
Le sprint reprend en GT World Challenge Europe (Photo Sro)
Après l'Endurance Cup à Monza en avril, le GT World Challenge Europe s'est rendu début mai en France à Magny-Cours pour la première des manches Sprint du GT3.

Weerts et Vanthoor ( Team WRT Audi) ont délivré un récital pour remporter la première des 2 manches du week-end. Emil Frey Racing remporte le double podium au général et remporte la Silver Cup. Machiels, Bertolini et AF Corse Ferrari conquiert le Pro-Am.

Dans la seconde manche, L.Stolz/M.Engel (Toksport WRT ) imposent leur Mercedes-AMG. Le duo allemand a gardé le contrôle malgré la pression et les voitures de sécurité déployées en fin d'épreuve. AKKA ASP a enfin concrétisé par une victoire ses bonnes performances du début de saison et s'impose en Silver Cup avec la n ° 87 de K.Tereschenko/J.Pla.

Barwell Motorsport remporte les honneurs en Pro-Am avec Ramos et Chaves sur la Lamborghini n ° 77.

Course 1 : Avantage Audi en nocturne

C'est samedi soir qu'avait lieu la première manche Nivernaise en GT3. Charles Weerts et Dries Vanthoor ont défendu leur titre Sprint Cup de belle manière en assurant une victoire. 

Weerts avait mis l'Audi n ° 32 en pole lors des qualifications. Ils ont pu gagner avec une marge confortable de 6,4 secondes. 

Weerts a maintenu son avantage au départ alors que 27 voitures étaient sur la grille. Ricardo Feller a donné la réplique avec sa Lamborghini # 163 et est resté proche de Weerts tout au long du premier relais au cours duquel les deux jeunes pilotes ont échangé les meilleurs tours.

Derrière eux, Arthur Rougier était 3eme au général tout en conservant la tête de la Silver Cup devant son rival Patrick Kujala (# 33 Rinaldi Racing Ferrari).

En Pro-Am, Louis Machiels (# 52 AF Corse Ferrari) a produit un superbe premier relais pour remonter de l'arrière et prendre la tête de la catégorie au poleman Alexander West (# 188 Garage 59 Aston Martin). 

A l'approche de la fenêtre des stands  Weerts et Feller étaient séparés d'un peu plus d'une seconde.  Après une période de neutralisation, la piste est redevenue verte, les voitures Emil Frey se sont arrêtées ensemble, Albert Costa prenant les commandes de la # 163 tandis qu'Alex Fontana prenait le volant de la # 14. 

Mais ils ne purent rien faire contre l'Audi leader car les mécaniciens du Team WRT ont exécuté l'arrêt au stand le plus rapide de la journée pour renvoyer la machine n ° 32 avec un avantage considérable. En effet, l'avantage décisif était acquis avant même où Vanthoor a pris le volant, mais le Belge a quand même réaliser le tour le plus rapide de la course peu de temps après. 

Vanthoor a pris le large et a passé  le drapeau à damier avec  6.468s d'avance sur Costa, qui a effectué un relais solitaire pour terminer lui-même à plus de 12 secondes d'avance sur son coéquipier Fontana dans la Lamborghini soeur #14. 

La deuxième voiture d'Emil Frey complète le podium général et remporte également la victoire en Silver Cup. La performance de Rougier était bonne et son adaptation rapide vu le contexte de son arrivée tardive dans le team. 

En Pro_Am, Bertolini a amené sa Ferrari AF Corse à la victoire en complétant l'excellent travail réalisé par Machiels lors du premier relais. L'équipe italienne a battu la Mercedes-AMG # 20 SPS  de Valentin Pierburg et Dominik Baumann tandis que l'Aston Martin # 188 Garage 59 avec West et Jonny Adam au volant prenait la troisième place.

Course 2 : Mercedes réplique de jour

Maro Engel et Luca Stolz ont misé sur leur expérience pour convertir la pole en victoire, une première pour la Mercedes-AMG Team du team Toksport WRT. 

Engel a maintenu son avantage au départ, gardant Albert Costa (# 163 Emil Frey Racing Lamborghini) et Ben Barnicoat (# 38 JOTA McLaren) à distance tout au long des premiers virages. Dries Vanthoor (# 32 Team WRT Audi) et Raffaele Marciello (# 88 AKKA ASP Mercedes-AMG) étaient également à l'affut et  peu de choses séparait les cinq premiers lors des premiers tours.

Ce groupe a couru en formation serrée pendant une grande partie des 30 premières minutes, mais il y a eu un incident peu de temps avant l'ouverture de la fenêtre des stands lorsque Barnicoat a fait un dépassement sur Costa en difficulté et qui est partie en tête à queue avec une crevaison à l'arrière gauche présumée. 

Cela a éliminé l'un des principaux prétendants à la victoire et a permis à Engel de construire un petit écart sur le peloton. L'Allemand a choisi de s'arrêter le premier, passant le relais à Stolz juste avant la mi-course. Barnicoat, Vanthoor et Marciello sont tous restés sur la piste, cherchant à passer devant le leader dans les stands. 

 Stolz a fait assez pour  se maintenir devant la McLaren # 38 avec Oliver Wilkinson au volant. Vanthoor et Marciello restaient en piste et tout allait reposer sur l'efficacité de leurs mécaniciens lors du passage aux stands.

AKKA ASP a émergé juste devant le Team WRT. L'équipe française a produit l'arrêt le plus rapide du week-end pour envoyer Boguslavskiy devant Weerts, mais ce n'était pas suffisant pour doubler Stolz.

Quelques instants plus tard, la course a été neutralisée après que Benjamin Goethe (# 30 Team WRT Audi) ait eu un incident. A l'approche des 15 dernières minutes, toute le monde fut regroupé. Stolz a eu le rythme pour contrôler la relance, mais Boguslavskiy et Weerts se disputaient encore la deuxième position.

Une autre voiture de sécurité a été déclenchée, cette fois à cause d'un contact entre l'Aston Martin # 188 Garage 59 et l'AKKA ASP Mercedes-AMG # 89. 

La course est passée au vert pour la dernière fois avec seulement trois minutes au chronomètre. Stolz a de nouveau pu conserver sa place de leader tandis que Weerts a lancé une autre attaque dans l'épingle à cheveux. Boguslavskiy a fermé la porte, mais le pilote belge a tenu bon devant la Mercedes-AMG. 

Stolz a triomphé avec 3.051s, d'avance sur Weerts qui a pris la deuxième place pour consolider l'avantage de l'équipe WRT en tête du classement de la Sprint Cup, tandis que Boguslavskiy a tenu bon pour la dernière place sur le podium.

Le cinquième au classement général est allé à l'AKKA ASP Mercedes-AMG n ° 89, qui a également remporté la victoire en Silver Cup grâce à Konstantin Tereschenko et Jim Pla.  

En Pro-Am, Miguel Ramos et Henrique Chaves (# 77 Barwell Motorsport Lamborghini) ont remporté la bataille de la catégorie. Jonny Adam avait pourtant mené le premier  relais en tête avec l'Aston Martin # 188 Garage 59, mais en s'arrêtant tard, l'équipage de Barwell a pu capitaliser sur la première période jaune et prendre la tête de la classe. 

Ramos a ensuite fait face à la pression d'un Valentin Pierburg  (Mercedes-AMG # 20 SPS), qui s'est rapproché à quelques dixièmes du pilote portugais. Ramos a tenu bon, terminant finalement à seulement 0,370 seconde de la voiture SPS, tandis que le vainqueur d'hier AF Corse a complété le podium Pro-Am avec sa Ferrari n ° 52. 

Le Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS sera de retour en piste avec l'Endurance Cup qui aura lieu sur le Circuit Paul Ricard les 28 et 30 mai.

Classements

Une Audi surgit de la nuit (Photo SRO)
Une Audi surgit de la nuit (Photo SRO)
sprint_cup_race_1.pdf Sprint Cup_Race 1.PDF  (295.97 Ko)
sprint_cup_race_2.pdf Sprint Cup_Race 2.PDF  (290.54 Ko)

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook