Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Fanatec GT World Challenge Europe Endurance : Paul Ricard

Ferrari prend la main sur le Ricard !


Publié par le Jeudi 9 Juin 2022 à 20:20



Beau succès pour les 1000kms du Paul Ricard
Beau succès pour les 1000kms du Paul Ricard
Ferrari a régné en maître sur le circuit du Paul Ricard par l'intermédiaire de l'équipe Iron Lynx. Ce fut même un doublé pour l'équipe à l'issue des 1000 kms pour la manche française du Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS.

Après 6 heures de courses, le trio Rigon/Fuoco/Serra s'imposent au général. En Silver Cup la victoire est revenue au Al Manar Racing by HRT Mercedes-AMG avec le trio Al Zubair/Jefferies/Schiller.

Inception Racing McLaren remporte une victoire exceptionnelle en Gold Cup avec Iribe/Millroy/Schandorff.

Enfin la victoire du Pro-Am s'est joué dans le dernier tour avec le succès pour Pierburg/Konrad/Baumann avec le team SPS Mercedes-AMG.

Il y en a donc eu pour tout le monde et même Valentino Rossi qui termine 5e avec ses coéquipiers Vervisch et Müller.

La course a commencé par un premier relais haletant qui a vu les six premières voitures courir presque les uns derrières les autres. Mirko Bortolotti (#63 Emil Frey Racing Lamborghini), est passé de la sixième place sur la grille pour mener à la 30e minute. Raffaele Marciello (#88 Akkodis ASP Mercedes-AMG) le suivait en tête, tandis que Serra glissait à la quatrième place derrière la Porsche #54 Dinamic Motorsport. 

La Mercedes-AMG #88 a pris la tête lors de la première série d'arrêts aux stands et était toujours là lorsque la course a été neutralisée peu avant les 2 heures de course. En effet, la Lamborghini #14 Emil Frey Racing a heurté les barrières de pneus au virage de Signes.

Au début de la troisième heure, la voiture Akkodis ASP est restée en tête avec Daniel Juncadella au volant, suivi d'Albert Costa dans la Lamborghini #63 et la Ferrari #71 de Rigon. 

Le trio de tête n'a jamais été séparé de plus de quelques secondes et cela s'est avéré crucial lors de la série d'arrêts aux stands suivante. L'équipage d'Iron Lynx était deux secondes plus rapide que ses deux rivaux, permettant à Rigon de repartir en tête du peloton. 

Le pilote italien a été l'homme le plus rapide des qualifications et il a montré le même rythme une fois en tête. Au cours de l'heure suivante, il a pris une avance de 10 secondes, laissant Juncadella et la Lamborghini n ° 63 de Jack Aitken se disputer la deuxième place. L'Audi n°32 du Team WRT était quatrième à ce stade, la Ferrari n°51 Iron Lynx complétant le top cinq. 

Ferrari au bout de la nuit
Ferrari au bout de la nuit
Ensuite la Mercedes-AMG n ° 88 a purgé une pénalité de 15 secondes pour une double d'infractions aux stands, tandis que l'Audi n ° 32 a nécessité des réparations sur ses feux arrière.

Dries Vanthoor a chassé Jules Gounon hors de la voie des stands et en quelques tours le Belge était troisième. Cela n'a pas duré, cependant, car Vanthoor est entré en contact avec une voiture et a causé des dommages importants sur l'Audi n ° 32. 

Il n'y a pas eu de tels problèmes pour la Ferrari de tête, Rigon passant le relais à Fuoco pour le dernier tiers de la course et le jeune Italien s'est montré aussi rapide que son compatriote plus expérimenté. Il avait plus de 30 secondes d'avance lorsqu'une période tardive de voiture de sécurité a regroupé le peloton, bien qu'avec des voitures retardataires entre lui et Gounon, il n'y avait aucune chance réelle de changement de tête. 

La course est relancée à moins de 10 minutes de la fin et Fuoco a donné la victoire à la Ferrari #71, offrant à Iron Lynx sa première victoire depuis les  24 Hours of Spa de l'année dernière.

Pour la deuxième place, Gounon était en bonne place pour la conserver mais il a été immédiatement attaqué par la Ferrari #51 Iron Lynx de Miguel Molina. L'Espagnol s'est rapproché dans la ligne droite du Mistral et a réussi le le dépassement permettant au team de faire le doublé.  

La Mercedes-AMG #88 Akkodis ASP complète le podium, tandis que ROWE Racing termine brillamment quatrième avec son équipage #50 composé de Dan Harper, Neil Verhagen et Max Hesse. 

La 46 de Rossi performante au Paul Ricard (Photo K.Pecks SRO)
La 46 de Rossi performante au Paul Ricard (Photo K.Pecks SRO)
L'Audi n°46 du Team WRT a terminé cinquième, offrant à Valentino Rossi le meilleur résultat de sa carrière naissante en GT aux côtés de Frédéric Vervisch et Nico Müller.

L'Italien a pris le départ et a tenu bon lors du premier relais, qui comprenait un impressionnant dépassement sur la BMW n ° 50. La voiture a perdu du terrain lorsqu'elle a été forcée de faire deux arrêts aux stands, mais Müller était remonté dans les points à mi-distance et Vervisch a fait plus de progrès pour prendre le drapeau à damier en tant que meilleure Audi. 

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 30/06/2022
Stéphane GAUTHIER | 29/06/2022
Stéphane GAUTHIER | 27/06/2022
Stéphane GAUTHIER | 27/06/2022
Olivier Jennequin | 26/06/2022