Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
RACING FOREVER

FFSA GT - GT4 Sud : Une première victoire en GT4 pour Gaël Castelli

Associé à Rodolphe Wallgren, Gaël Castelli s'est imposé dans la première course du GT4 à Nogaro


Rédigé par le Mardi 25 Avril 2017 à 18:05


La Ginetta du team Speedcar
La Ginetta du team Speedcar
En s'engageant en championnat de France FFSA GT sur une Ginetta du team Speedcar, Gaël Castelli ne s'attendait peut-être pas à autant de bonnes choses pour la première course de la saison sur le circuit de Nogaro. Finalement associé à Rodolphe Wallgren, Gaël ne pouvait pas mieux aborder sa première saison en GT en s'imposant d'entrée de jeu dans la course 1 du circuit gersois.

Avec la 7e place en course 2, dû à une pénalité durant cette manche, le duo Wallgren/Castelli pointe en tête du classement général après ce premier meeting. De quoi avoir le sourire avant d'aborder d'autres épreuves qui seront tout aussi relevées que ce début de championnat.

Une victoire qui fait du bien

Avec Rodolphe Wallgren, Gaël Castelli est de retour sur la plus haute marche du podium
Avec Rodolphe Wallgren, Gaël Castelli est de retour sur la plus haute marche du podium
A 15 jours du premier rendez-vous de la saison le team Speedcar change finalement son duo de pilotes sur la numéro 444. Le patron Pascal Destembert cède sa place à Rodolphe Wallgren. Gaël connait déjà son nouvel équipier puisque déjà croisé au sein du team en championnat Supertourisme Mitjet.

Le récit de la victoire en course 1 de Nogaro est un véritable parcours du combattant car dès les essais les choses se compliquent pour la Ginetta #444.

En effet, des problèmes mécaniques perturbent les essais libres et finalement seul Gaël fait quelques tours au volant de l'anglaise. Pour se dépanner un team concurrent acceptera de fournir des pièces pour permettre à la Ginetta de repartir en piste pour les qualifications.

Avec un déficit de roulage, Rodolphe Wallgren réussi pourtant l'exploit de signer le 3e temps des chronos. Cette réussite montre bien que le team Speedcar sera compétitif cette saison et place surtout la #444 aux avants-postes de la grille de départ.

La stratégie en course s'avère bonne puisque après un bon départ, Rodolphe est dans le haut du classement et préserve ses pneus en fin de relais. Celui-ci est programmé dès l'ouverture de la fenêtre autorisée et un arrêt précoce est le choix de l'équipe. C'est donc 1 tour avant les principaux concurrents que Rodolphe passe le volant à Gaël.

A la sortie des stands, Castelli est 2e au panneau d'affichage. Rapidement le team indique à son pilote qu'il remonte comme une fusée sur le premier. En quelques tours, c'est la jonction. Gaël se laisse le temps de doubler au bon moment. Une fois fait, le voilà capable de distancer son adversaire et de prendre une bonne avance. Elle sera suffisante pour aller chercher une victoire qui n'était pas écrite d'avance et qui pourtant s'est réalisé grâce au talent de ses pilotes et du team.

Sur la victory lane où bon nombre de spectateurs était proche des vainqueurs, Casteliit et Walgren fête la victoire et arrose de champagne leur team manager dont c'était l'anniversaire. On ne pouvait pas rêver de meilleur cadeau !

 

2e course plus difficile pour la Ginetta #444

Concentration avant le départ
Concentration avant le départ
La seconde qualification n'avait pas permis à Gaël Castelli d'exploiter sa Ginetta dans les meilleurs conditions puisque l'Isérois avait été gêné dans ses tours les plus rapides et il n'avait pas pu faire mieux que le 11e chrono. Mais il faut dire aussi que dans les pilotes "pro", il y a de très bons comme Mike Parisy, Anthony Beltoise, Guilvert, Pla, Ayari ou Santamato pour ne citer que ceux-là.

C'est donc de la 11e place que Castelli prend le départ. Il est prudent dans le premier virage car source d'accrochage. Il se retrouve ensuite derrière Eric Trémoulet sur Porsche et celui-ci qui connait les faiblesses de sa GT par rapport à la Ginetta ferme toutes les portes et exploite son avantage en ligne droite.

C'est donc compliqué de doubler d'autant que les concurrents en Porsche trustent les premières places du classement. A un moment de son relais, Gaël se retrouve à la bagarre avec Jim Pla, pilote qu'il a côtoyé en Porsche Carrera Cup. Une belle lutte est livrée mais il ne faut pas oublier de préserver les pneus pour passer ensuite le volant à son équipier.

Dans cette stratégie, Gaël gère bien la fin de son relais et rentre aux stands. A la sortie des stands, Rodolphe commet un erreur en mordant la ligne blanche. Les commissaires le sanctionne d'une pénalité par les stands et finalement la Ginetta redescend au classement en 11e place.

Les qualités de la voiture permette toutefois à Rodolphe de bien finir sa course et il remontera finalement à la 7e place du classement ce qui permettra donc de rester en tête du championnat. Le bilan est donc très positif.

Dans la Ginetta GT4, le volant est à droite
Dans la Ginetta GT4, le volant est à droite
Gaël Castelli : "Je ne pensais pas trop à la victoire même si je savais que la Ginetta est une bonne GT4 qui a la particularité d'être plus stable en milieu de course par rapport aux Porsche. Si la différence en ligne droite est à notre désavantage, nous dégradons moins les pneus que nos concurrents. Nous avons bien travaillé sur nos réglages mais par contre nous n'avons pas pu beaucoup rouler en essais libres seulement 4 à 5 tours à chaque fois, c'est peu.

L'intégration dans le team de Pascal s'est bien déroulé, je m'y sens à l'aise et même si nous avons opéré des changements de dernières minutes cela n'a pas eu d'incidence sur les résultats. Rodolphe s'est adapté assez vite et nous avons une bonne entente.

Lors de la course 1, il a été intelligent en préservant ses pneus avant de me passer le volant. Au vu des temps au tours, je n'étais pas inquiet pour reprendre la première place à Demoustier. J'ai étudié ses points faibles et j'ai fini par trouver l'ouverture.  J'ai assuré ensuite jusqu'à l'arrivée et la voiture a eu un bon niveau de performances même en fin de relais.

Je partais assez loin en course 2 et je n'ai pas voulu prendre trop de risques au départ. A un moment nous nous sommes bagarrés avec Jim Pla. Le duel commençait à être chaud alors j'ai tenté de ne pas trop m'enflammer pour préserver les pneus pour Rodolphe.

Nous avons eu une pénalité qui nous ruine notre course mais nous sommes revenu à la 7e position. On limite donc la casse. C'est un bon week-end pour nous.

Le championnat FFSA GT4 est excellent. Voilà longtemps que nous n'avions pas connu un championnat aussi relevé en France. L'organisation est top. Pau sera encore un circuit à notre avantage mais ce sera une loterie. Dijon, Magny-Cours et Barcelone seront plus durs. Maintenant notre objectif est de marquer des points à chaque fois. "

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Notre page Facebook

Nous vous recommandons :


Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 26/10/2017
Stéphane GAUTHIER | 23/10/2017
Stéphane GAUTHIER | 18/10/2017
Stéphane GAUTHIER | 16/10/2017