Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

F1 2022 : Grand prix de France, victoire Verstappen

Verstappen remporte sa 27e victoire, Leclerc abandonne !


Publié par le Dimanche 24 Juillet 2022 à 17:14



Verstappen roi de la F1 (Photo Getty Images / Red Bull content pool)
Verstappen roi de la F1 (Photo Getty Images / Red Bull content pool)
Le public français est venu nombreux voir les pilotes de F1 tout au long du grand prix de France 2022. Dans une superbe ambiance, ils ont assisté à la superbe pole de Charles Leclerc sur sa Ferrari. Dimanche, c'est Max Verstappen qui a triomphé et remporté sa 27e victoire en carrière.

Charles Leclerc est parti à la faute et lui abandonne 25 points supplémentaires au championnat.

Lewis Hamilton a pu compter sur une bonne Mercedes pour accéder à la 2e place. Son coéquipier, George Russell, s'est bien battu avec Sergio Perez et prend la 3e position.

Les français ont pu compter sur les résultats d'Alpine dont les 2 pilotes finissent dans le top 10. Ocon termine 8e. Pierre Gasly avait connu une qualification difficile ne dépassant pas Q1. Pas de miracle en course malgré un safety car, il est toutefois remonté à la 12e place finale.

Prochaine course dès le week-end prochain en Hongrie.

Pole Stratégique pour Leclerc

Leclerc a au moins eu la pole (Photo Ferrari)
Leclerc a au moins eu la pole (Photo Ferrari)
Charles Leclerc a mis un point d'honneur à signer la pole position devant le public français. Pour cela, le Monégasque a pu être aidé par son coéquipier Carlos Sainz qui lui a donné une bonne aspiration dans la ligne droite du Mistral. 

L'espagnol était pénalisé par le règlement après que Ferrari a dû changer des éléments de sa monoplace après l'incendie survenu au grand prix précédent en Autriche. Ferrari a donc pu mettre en place une stratégie pour que Leclerc puisse être sûr de signer la pole position devant Verstappen et Perez. 

C'était la 16e pole de Leclerc en F1.

Verstappen défie Leclerc en course

Le départ de la course se déroule avec la chaleur du sud de la France renforcé par la ferveur du public local. Incroyablement aucun incident intervient dans les premiers virages pourtant délicats  à passer avec 20 monoplaces.

Leclerc reste devant Verstappen alors que Hamilton part très bien et se retrouve 3e devant Perez, Alonso et Russell. Finalement, Tsunoda se fait harakiri à la chicane coté de la ligne droite du Mistral. 

Leclerc tente de s'échapper pour rester hors de portée du DRS. Verstappen arrive toutefois à rester dans le rythme mais ne peut pas doubler le leader.

Les 2 pilotes se suivent avant que Red Bull ne fasse rentrer Verstappen pour tenter l'undercut. Leclerc reste en piste avec des pneus usés mais le coup de théâtre intervient au 18e passage quand le pilote Ferrari part à la faute dans le virage du Beausset. 

Le duel se termine alors et la route s'ouvre pour Verstappen pour aller chercher la victoire.

Hamilton, outsider de luxe, Russell en mode attaque

Mercedes dans le coup pour le podium (Photo Daimler)
Mercedes dans le coup pour le podium (Photo Daimler)
Lewis Hamilton était satisfait de ses performances au Paul Ricard. Le pilote britannique faisait donc un bon départ et aussi est rentré aux stands dès la sortie du Safety car pour l'incident de Leclerc.

Il se retrouvait alors en 2e position devant Perez. Il a ensuite tenu cette position jusqu'à la fin sans pour autant viser la victoire. La 2e place obtenue ici est tout de même la confirmation des progrès de son équipe d'autant que Russell a aussi fait le show pour prendre la 3e place à Perez.

En effet, Russell stoppait en même temps que Hamilton et perdait un peu de temps dans les stands. Il était  alors en 4e position. Pour le moment, George devait surtout se fixer sur le retour potentiel de Carlos Sainz. Au 30e tour le pilote Ferrari passait d'ailleurs la Mercedes.

Au 42e tour, Russell tentait de doubler Perez dans un freinage assez osé. Il touche la Red Bull qui tire tout droit. Il n'y aura pas d'enquête car personne n'a pris d'avantage.

Mais le duel Russell / Perez se poursuit encore et cette fois pour la 3e place car Sainz passe changer ses pneus aux stands au 43e tour. 

Au 49e tour l'Alfa Roméo de Zhou est en panne en bord de piste. Un safety car virtuel est déployé. A la relance, le rusé Russell passe Perez et va cueillir brillamment une place sur le podium.

Alpine dans les points

Les 2 Alpine dans les points
Les 2 Alpine dans les points
Malgré leur constante évolutions, Alpine semblait un peu plus à la peine que prévu. Ocon ne parvenait pas à rentrer en Q3 alors que Alonso faisait toutefois le job.

En course, les points étaient tout à fait jouable. Alonso a fait sa course pour prendre la 6e place laissant Norris et Ricciardo derrière.

Ocon a fait aussi une course solide mais il a commis toutefois une bévue au 1er tour. A la chicane, il a causé le tête à queue de Tsunoda et prend alors une pénalité de 5 secondes. 

Avec une bonne stratégie, Ocon arrivera tout de même à prendre la 8e place, s'intercalent entre les McLaren. Cela reste un bon week-end pour Alpine.

La remontée de Sainz

Sainz a fait la remontée qu'il fallait depuis le fond de grille (Photo Ferrari)
Sainz a fait la remontée qu'il fallait depuis le fond de grille (Photo Ferrari)
Carlos Sainz a lutté admirablement contre l'adversité ce week-end. Handicapé par plusieurs pénalités après son abandon en Autriche, il a d'abord accepter de se mettre au service de l'équipe en qualification.

Sa mission était surtout en course de remonter le plus haut possible dans les points. Avec l'abandon de Leclerc, son résultat était encore plus important pour Ferrari. 

Il a été plutôt prudent au départ. Puis avec le DRS, la remontée au classement a commencé. Après 10 tours, l'espagnol est déjà remonté à la 12e place. Au 13e tour il prend la 10e position. 

Lors du Safety car en revanche, il rentre aux stands pour changer en pneus médium. Son équipe le relâche trop tôt devant un concurrent. Il est logiquement pénalisé pour la gêne occasionnée et prend 5 secondes de pénalité.

Avec ses pneus, Il a un certain avantage et repasse 2 pilotes McLaren coup sur coup. Puis c'est au tour d'Alonso de céder. Avec son rythme, Sainz peut espérer mieux que le top 5. Il se bat avec Russell mais l'équipe le rappelle pour changer ses pneus pour un dernier run.

Il rentre donc au 43e tour et ressort 9e. Il faut encore faire une remontée. Il s'exécute mais c'est trop tard pour espérer le podium. c'est donc 5e qu'il franchit la ligne. Un résultat qui console un peu Ferrari qui pouvait espérer largement mieux dans ce grand prix.

Résultats


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur




Notre page Facebook



Nos videos
Communiqué | 27/09/2022
Stéphane GAUTHIER | 25/09/2022
stéphane GAUTHIER | 25/09/2022
Communiqué | 19/09/2022
stéphane GAUTHIER | 19/09/2022