Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Dakar Autos 2022 : 4e succès pour Nasser Al Attiyah

Nasser Al Attiyah et Mathieu Baumel remportent le 44e Dakar avec Toyota.


Publié par le Samedi 15 Janvier 2022 à 12:45



Al Attiyah gagne enfin le Dakar en Arabie Saoudite
Al Attiyah gagne enfin le Dakar en Arabie Saoudite
Après plus de 4 000 km de course sur un terrain saoudien périlleux, le Rallye Dakar 2022 s'est terminé ce vendredi 14 janvier. Nasser Al-Attiyah a remporté une nouvelle fois l'épreuve avec son coéquipier Mathieu Baumel et leur Toyota Hilux.

Al-Attiyah a pris le commandement le premier jour et a gardé la première place jusqu'au bout pour le quatrième titre du pilote qatari sur le Dakar et son premier en Arabie Saoudite.

Al-Attiyah a été concurrencé jusqu'au bout par le nonuple vainqueur du WRC Sébastien Loeb (FRA), qui a décroché son troisième podium sur le Dakar en terminant second avec son nouvel équipier Fabian Lurquin..

Tandis que Carlos Sainz (ESP), Stéphane Peterhansel (FRA) et Mattias Ekström (SWE) ont tous permis au constructeur Audi de remporter une étape avec une transmission électrique, une première sur ce type de course. 

La Saoudien AL RAJHI termine 3e sur Toyota.

Nasser Al-Attiyah et son copilote Mathieu Baumel se sont imposés au général avec 27min et 46 secondes d'avance. Leurs parcours peut paraître facile mais ils ont eu quelques péripéties et ils ont eu une belle opposition du multiple champion du monde Sebastien Loeb, associé pour la première fois à Fabian Lurquin.

Il s'agit de la deuxième victoire du pilote qatari pour l'équipe Toyota, après avoir remporté l'épreuve en 2019. Depuis que l' épreuve est en Arabie Saoudite, il n'avait pas eu l'occasion de remporter le Dakar. Voici chose faite et cela le ravi.
 
Ils ont remporté le prologue le 1er janvier mais aussi deux autres victoires d'étape.
 
Leur nouveau proto Toyota GR DKR Hilux T1+, avait eu des évolutions qui comprend des roues et des pneus plus grands, également un plus grand débattement et un moteur V6 bi-turbo de 3,5 litres. 

Le Dakar 2022 a connu quelques soucis avec notamment un terrible incident en début de rallye avec une explosion sur un véhicule d'un concurrent. A la fin de la course aussi, un pilote de véhicule d'assistance est malheureusement décédé dans un accident de la circulation.

Durant l'épreuve, le pilote sud-Africain De Villiers a percuté un motard par 2 fois.
Nasser Al-Attiyah : « Quelle sensation incroyable de gagner le Dakar ! Nous avons mené dès le début et avons réussi à contrôler le rythme tout au long de la course, ce qui en a fait une victoire incroyable.

Je tiens à remercier TOYOTA GAZOO Racing et tous nos sponsors pour leur soutien. Je tiens également à remercier notre directeur d'équipe et directeur technique, Glyn Hall, pour la construction de ce fantastique nouveau Hilux T1+.

C'était un Dakar incroyable et je suis extrêmement heureux.
Classement général :

1. N. AL-ATTIYAH (QAT) TOYOTA 38:33:03
2. S. LOEB (FRA) BRX +27: 46
3. Y. AL RAJHI (SAU) TOYOTA +1: 01: 13
4. O. TERRANOVA (ARG) BRX +1 : 27 : 23
5. G. DE VILLIERS (ZAF) TOYOTA +1 : 41 : 48
6. K. PRZYGONSKI (POL) MINI +1 : 53 : 06
9. M. EKSTROM (SUÈDE) AUDI +2 : 42 : 11
12. C. SAINZ (ESP) AUDI +3 : 39 : 21
19. C. DESPRES (FRA) PEUGEOT +4 : 58 : 22
23. L. SANZ (ESP) MINI +6 : 18 : 56
59. S. PETERHANSEL (FRA) AUDI +68: 12: 13

COURSE DE PROTOTYPE LÉGER (T3)
1. F. LOPEZ CONTARDO (CHL) CAN-AM 45:50:51
2. S. ERIKSSON (SWE) CAN-AM +51 : 28
3. C. GUTIERREZ (ESP) OT3 +4 : 34 : 43
4. S. NAVARRO (ESP) CAN-AM +5 : 11 : 35
5. P. LEBEDEV (RUS) CAN-AM +5 : 52:14
16. S. QUINTERO (USA) OT3 +14 : 38 : 21

TRUCK RACE
1. D. SOTNIKOV (RUS) KAMAZ 41:37 : 34
2. E. NIKOLAEV (RUS) KAMAZ +09 : 58
3. A. SHIBALOV (RUS) KAMAZ +1 : 11 : 11
4. A. KARGINOV (RUS) KAMAZ +1 : 49 : 55
5. J. VAN KASTEREN (NLD) IVECO +3:08:30

Loeb 2e

2e, Sebastien Loeb n'a pas démérité (Photo : Flavien Duhamel / Red Bull Content Pool)
2e, Sebastien Loeb n'a pas démérité (Photo : Flavien Duhamel / Red Bull Content Pool)
Gagner le Dakar est un objectif affiché pour le français Sébastien Loeb. Pour cela, il a changé d'équipier pour 2022 et avec son proto Hunter Prodrive du team Bahreïn Raid Xtreme il utilise même un carburant spécial fabriqué à partir de déchets agricoles.

Sébastien Loeb et Fabian Lurquin se sont battus pour la tête tout au long de l'événement. L'équipage a remporté 2 étapes et a cru en ses chances jusqu'au bout même s'il aurait fallu un événement du sort pour contrer Toyota. Le tournant a eu lieu lors de la 3e étape quand ils ont perdu du temps à cause d'ennui de transmission et d'une crevaison sur un terrain accidenté. 33 minutes fut perdues à cette occasion.

Dès lors, Loeb a cravaché pour se maintenir dans le bon rythme mais le leader Nasser Al Attiyah n'a pas commis la moindre erreur. Une fois de plus Loeb échoue à gagner le Dakar mais cette 2e place est un excellent résultat dans cette épreuve si difficile.
 
Sébastien Loeb  : "La deuxième place est bonne, à un moment ça n'allait pas si bien quand nous avons eu un problème dans la troisième étape ce qui nous ont mis assez loin derrière.

M
ais nous avons finalement conservé la deuxième place et nous avons poussé fort pour essayer de rattraper Nasser mais il a fait une course parfaite. et ce n'était pas possible.

La voiture était vraiment bonne, le partenariat avec Fabian était vraiment bon et tout allait bien, mais l'écart était trop grand. Être deuxième sur l'événement le plus difficile au monde est une grande réussite."

Audi pionnier d'une nouvelle ère

Audi se contente de victoires d'étape mais prépare l'avenir
Audi se contente de victoires d'étape mais prépare l'avenir
Toujours à la pointe du sport-auto, la marque Audi s'est lancée un nouveau défi bien dans l'ère du temps : Remporter le Dakar avec une voiture entièrement électrique.

Ainsi,  trois voitures Audi RS Q e-tron étaient alignées pour Carlos Sainz, Stéphane Peterhansel et Mattias Ekström, Audi a connu bien des problèmes mais aussi de belles réussites avec 4 victoires d'étapes.

Stéphane Peterhansel, multiple vainqueur du Dakar et son copilote Edouard Boulanger furent les premiers à connaître des difficultés en heurtant une pierre dans l'étape 2. Ils ont alors endommagé une jante et une suspension perdant énormément de temps et perdait d'entrée tout espoir de bien figurer dans la course. Ils se sont pourtant débrouillé pour ne pas repartir bredouille d'Arabie Saoudite en gagnant la 10e étape.

Carlos Sainz associé à son compatriote Lucas Cruz espérait lutter pour un podium final. Ils remportèrent l'étape 3 mais dans la 5e ils cassèrent un amortisseur et perdaient à leur tour beaucoup de temps. Ils retrouveront la victoire d'étape une nouvelle fois mais ca ne suffira pas pour finir dans le top 10 du classement général.

Mattias Ekström/Emil Bergkvist ont été les mieux classés à l'arrivée avec la 9e place. Eux-aussi ont réussi a gagné une étape. Lors de la 8e ils ont été les plus rapides avec leur Audi nouvelle génération. 

Nul doute que le constructeur va vite progresser pour être un des favoris les prochaines années.
 
Oliver Hoffmann, membre du conseil d'administration d'Audi pour le développement technique : "Audi a été à la hauteur de son rôle de pionnier. Le concept de propulsion alternative de l'Audi RS Q e-tron a répondu à toutes les attentes avec sa transmission électrique, sa batterie haute tension et son convertisseur d'énergie très efficace.

Depuis plus de quatre décennies, notre marque a impressionné à plusieurs reprises par ses innovations dans le sport automobile, y compris dans le rallye le plus dur du monde." 


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur




Notre page Facebook



Nos videos
Olivier Jennequin | 20/11/2022
Stéphane GAUTHIER | 13/11/2022
Stéphane GAUTHIER | 12/11/2022
Stéphane GAUTHIER | 06/11/2022