Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Dakar 2021 : La dure semaine de Loeb et Elena

Coup de gueule et grosses galères.


Publié par le Samedi 9 Janvier 2021 à 21:51



Le Dakar 2021 particulièrement corsé pour Loeb et Elena
Le Dakar 2021 particulièrement corsé pour Loeb et Elena
Pour leur retour sur le rallye Dakar qui se dispute désormais en Arabie Saoudite, Sébastien Loeb et son incontournable coéquipier Daniel Elena ont vécu une première semaine du rallye en dents de scie. Après un grand coup de gueule et une étape 6 très difficile, les 2 compères du BRX ne sont plus dans la course à la victoire.

Après une année 2020 en demi-teinte coté sportif, Loeb et Elena ont mis fin à leur collaborations avec Hyundai en WRC et se sont lancés dans ce défi du Dakar. Cette épreuve du désert à laquelle ils ont déjà participé 4 fois avec 2 beaux résultats (2e en 2017 et 3e en 2019). Mais c'est la première fois en Arabie Saoudite.

Sur un proto développé par Prodrive, le duo français espérait viser la victoire et endossait bien volontiers le statut d'outsider entre les équipes Toyota et Mini.

Cette première semaine de Dakar, les a vu galérer. La première étape a été marquée par 3 crevaisons et des erreurs de navigation. Ils perdaient déjà 23 minutes sur Sainz le leader et tenant du titre. 

Les premières dunes étaient pour l'étape 2, Stéphane Peterhansel reprenait la tête du rallye. Sébastien Loeb restait dans le match mais à la 7e place et à 36 minutes des leaders.

L'étape 3, le programme est fait de rocailles, de montée et descentes tortueuses. Dans ces conditions, Loeb semble de mieux en mieux et s'en sort bien malgré 3 crevaisons. Lui et Elena terminent 6e de l'étape à 13 minutes du vainque du jour : Al Attiyah ( Toyota). Ils remontent au 6e rang du général avec 44 minutes  de retard sur les leaders Peterhansel/Boulanger(Mini X Raid).

Pénalité de 5 minutes et coup de gueule

L'étape 4 va de Wadi Ad-Dawasir à la capitale du Royaume : Riyad. Le parcours est de 813 km au total (476 km de route et 337 km de spéciale) 

Sebastien Loeb a mis son expérience en jeu pour faire une belle étape. Il s'évite les crevaisons mais le duo fait une légère erreur de navigation, et termine 4e de l'étape avant de se voir infliger une pénalité.

En effet, pour avoir fait un excès de vitesse sur une zone de l'étape, les commissaires lui infligent  5 minutes de pénalité et le duo se retrouve  au 7e rang du classement général avec 53 minutes de retard sur Peterhansel.
Un fait de course qui rend Loeb très énervé : "Nous venons d'être pénalisés de 5 minutes pour un dépassement de vitesse sur une zone contrôlée. J'ai toujours fait de mon mieux pour respecter les règles à la seule condition que le GPS, via une alarme, nous indique quand nous entrons dans ces zones invisibles. L'alarme n'a pas sonné au moment d'entrée dans la dite zone. Je n'ai donc pas pu ralentir à temps. Les commissaires sont incompétents. Dans ce cas là il auraient dû être indulgents. Qu'on me sanctionne de quelques secondes ok mais pas 5 minutes quand même !"
La 5e étape quitte Riyad en direction d'Al Qaisumah pour la cinquième étape, sur un parcours de 661 km, avec 205 km de route et 456 km de spéciale. Loeb continue de manger son pain noir et perd près d'1 heure dans la navigation. Au général, il se maintient péniblement dans le top 10 à 1h40 de Peterhansel, le leader.

La sixième étape du rallye Dakar est un parcours à travers une mer de dunes. Le trajet d'Al Qaisumah à Ha'il a été légèrement raccourci pour la partie compétitive de l'étape, soit 517 km au total, répartis sur 170 km de route et 347 km de spéciale.

Pour Sébastien Loeb et Daniel Elena, cette 6e étape est la plus difficile dans le désert. Au début de l'étape, Loeb a subi des dommages de suspension qui ont obligé l'équipe technique de Bahrain Raid Xtreme à fournir un soutien, et à récupérer son  véhicule. L'attente fut très longue et tous les espoirs de bien figurer au général sont désormais envolés. Le Dakar est impitoyable même avec les champions du monde WRC.

Les pilotes ont une journée de repos à Ha'il le 9 janvier, avant de se lancer dans l'étape marathon du Daka : 738 km de route de Ha'il à Sakaka, dont 267 km de route et 471 km de spéciale.
Sébastien Loeb : «Lors de la sixième étape, nous avons subi une casse du bras de suspension que nous avons dû réparer nous-mêmes. Cela nous met maintenant hors de la bataille. Nous sommes ravis d'avoir pu résoudre ce problème et de pouvoir participer à la seconde moitié du rallye. Ce n’est évidemment pas le résultat qu’aucun d’entre nous souhaitait, mais nous avons une bonne voiture  et nous continuerons à courir pour des victoires d’étape. »

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook