Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Clio Cup : Pau

Nuit chaude et jour endiablé à Pau.


Publié par le Mardi 23 Mai 2017 à 23:01



Benoit Castagne est l'un des grands vainqueurs de Pau
Benoit Castagne est l'un des grands vainqueurs de Pau
Une fois de plus la Clio Cup a délivré deux courses spectaculaires et des batailles pour la victoire et les places d'honneurs qui valaient le coup d'oeil. Disputée en nocturne la course 1 a été très chaude. Nicolas Milan l'était aussi et pour son retour au volant de la Clio s'offre une nouvelle victoire à son palmarès déjà très long alors que la course a été perturbée par des accidents.

Dimanche, pour la belle, Sebastian Bleekemolen s'offre un magnifique succès dans les rues de Pau. Mais le grand gagnant du weekend est plutôt Benoit Castagné, 4e samedi et 2e dimanche. il prend la tête du classement général.

Course 1 : Clio by night

La nuit fut chaude pour les Clio Cup
La nuit fut chaude pour les Clio Cup
Ils ont attendus un moment avant de prendre la piste pour la première course du week-end qui se disputait en nocturne le samedi soir. Celle-ci s'annonçait excitante et elle l'a été à tous les égards. Un peu plus tôt dans la journée c'est Sebastian Bleekemolen qui signait la pole position devant Thibaut Bossy.

Dans une ambiance à la Pulp Fiction, le départ est donné et cela se passe bien pour Bleekemolen et Bossy. En revanche, c'est moins bien pour Denis Bernardi qui sort un peu large au virage de la gare et déclenche la sortie du safety en partant à la faute un peu plus loin au pont Oscar.

La course est rapidement relancée et Bleekemolen imprime le rythme. Abandon de Ducos aux stands. Idem pour Chaumat qui a un pneu crevé et malgré un changement préfère en rester là.

De son coté, Nicolas Milan passe à l'attaque. Il double dans un premier temps Thibaut Bossy puis s'attaque juste après au leader. Milan est en feu et exploite sa Clio plus vite que les autres au point de devenir leader de la course.

Puis soudain dans le 8e tour, Curty part à la faute au pont Oscar et crée un sur-accident malgré les avertissements des commissaires. Cela finit par ne plus passer et le drapeau rouge est déployé pour  stopper la course.

Curty, les frères Tierce, jimenez, Steenmetz, Lannepoudenx et Sahry sont impliqués dans l'incident ou bloquer au pont. 

Après une longue attente où l'on pouvait penser que la course ne repartirait pas c'est finalement un sprint de 4 tours que décide la direction de course.

Milan gère parfaitement ce sprint et s'impose pour la première fois de la saison. Bleekemolen termine 2e et Bossy 3e. Castagné et Guillot complètent le top 5. Guldenfels remporte le classement junior devant la féminine Adeline Prudent. David Pajot remporte le classement Junior.
 

Course 2 : Bleekemolen, taille patron !

Sebastian Bleekemolen a été performant à Pau
Sebastian Bleekemolen a été performant à Pau
Remis des émotions de la nuit, les concurrents de la Clio Cup avaient rendez-vous dimanche matin pour la seconde qualification en vue de la course 2. Marc Guillot qui est souvent bien dans cet exercice confirme en signant la pole position devant Sebastian Bleekmolen, Sahry, Castagné et Guldenfels. Un problème technique a empêcher Nicolas Milan, vainqueur en course 1, de signer un bon chrono et Thibaut Bossy qui pensait partir 6e a été pénalisé de 10 places pour une utilisation d'un vieux pneu suite à une crevaison.

C'est encore une course folle à laquelle les pilotes nous ont donné avec des combats à tous les niveaux et une fois de plus la Clio Cup a été spectaculaire en course finale du 76e grand prix de Pau.

D'entrée, le ton endiablé est donné et si Guillot prend un bon départ, sahry perd une place au profit de Castagné. C'est un gros rythme qu'impriment Guillot, Bleekemolen et Castagné distançant légèrement Sahry et Guldenfels.

Guillot est sous pression et finalement il baisse de rythme, ce qui va profiter à Bleekemolen le nouveau leader et Castagné qui prend la 2e place. Nicolas Milan est pointé 9e alors que Thibaut Bossy tente de remonter au classement sans faire de fautes. Il est très dur de doubler à Pau.

Les 3 premiers prennent le large. Bleekemolen est un petit peu plus rapide et fait un petit écart sur Castagné. Guillot arrive à recoller à ce dernier et lui met la pression.

Soudain, une erreur à la gare du numéro 59 crée un incident important : en perdition au freinage ce concurrent ne peut éviter l'accrochage avec Thibaut Bossy. Thibaut va ensuite crever et devoir abandonner non sans avoir failli finir dans le rail.

Vainqueur en Gentlemen en course 1, Pajot part à la faute dans le rail et doit rentrer aux stands pour abandonner. 

Marc Guillot a perdu le contact avec Castagné. La Clio de Lannepoudenx est en perdition avec plein de morceaux de carrosseries en lambeaux.

A 4 minutes de la fin de course, Adeline Prudent pourtant auteur d'une belle course d'attaques sort à la gare et met fin à ses chances de bons résultats. 

Bleekemolen continue sa route en solide leader. Nicolas Milan double Guldenfels puis met une grosse pression sur Sahry. Mais ce dernier arrive à conserver sa 4e place. Le drapeau à damier s'abat sur la victoire de Bleekemolen devant Castagné et Guillot. 6e, Dorian Guldenfels remporte le classement Junior. Raffin s'impose chez les Gentlemens.

Le vainqueur du jour ne marquant pas de points pour le championnat de France, la bonne opération du jour et du weekend est pour Castagné qui amasse de gros points et devient le nouveau leader du championnat.

 

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 20/06/2020
Stéphane GAUTHIER | 17/06/2020