Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Clio Cup : Grandes finales au Paul Ricard

Nicolas Milan champion de France pour la 5e fois. Young s'impose en Europe.


Publié par le Mardi 6 Novembre 2018 à 07:49



Nouveau titre pour Nicolas Milan !
Nouveau titre pour Nicolas Milan !
Pour la conclusion de ses championnats Renault avait mis les petits plats dans les grands pour organiser ses finales France, Espagne et Europe sur le circuit du Paul Ricard début novembre.

Après une lutte serrée toute la saison entre Benoit Castagné (Rawoit) et Nicolas Milan, le titre a basculé dans les mains de ce dernier qui devient champion pour la 5e fois en Clio Cup. Il réalise le doublé avec le championnat d'Espagne le mettant une nouvelle fois au firmament du palmarès de la Clio Cup.

En championnat de France, outre le titre de Milan, David Pajot s'impose chez les Gentlemens et Corentin Tierce chez les juniors. Des scénarios qui n'étaient pas écrits d'avance au vu des oppositions réelles dans ces 2 catégories.

Le GPA Racing prend aussi sa part de gloire en remportant le titre équipe en France et David Pouget a gagné la première course.

La finale internationale a été remportée, par contre, par le britannique Jack Young, âgé seulement de 17 ans !

Course 1 : Pouget résiste

Réuni avec les concurrents de la Clio Cup Espagne, les pilotes français ont de quoi faire dès le vendredi sur le circuit du Paul Ricard car la pluie se mêle aux qualifications. Dans ce contexte, David Pajot tire le gros lot en signant une pole position en tant que Gentlemen pour la course 2. Pour la course 1 c'est le britannique James Ross qui part en pole.

Il ne pleut pas pour le départ de la course 1 samedi. Dès l’extinction des feux, David Pouget s’empare des commandes devant Dorian Guldenfels et Nicolas Milan alors que le poleman part à la faute au premier virage.

Kévin Jimenez fait un bon début de course mais se faire ensuite dépasser par  Benoît Castagné. 

Au quatrième tour, Dorian Guldenfels prend la tête du classement devant Pouget, qui réplique dans la foulée. Les 2 pilotes s'entraident pour prendre le large. 

A l'arrivée, David Pouget s’impose devant Dorian Guldenfels.  Nicolas Milan complète le podium. Pouget se maintient dans la course au titre.

4e, Benoît Castagné est dépassé en fin de course par Pierre-Étienne Chaumat qui était partie de la 19e place tout de même. Débutant en Clio Cup, Benjamin Mosson terminera 6e. 

Chez les  Gentlemen, Meilleur tour et victoire donne le titre à David Pajot. Il a devancé Mickaël Carrée (T2CM) et Stéphane Auriacombe (Tierce Racing).

Chez les Juniors, les frère Tierce ont pris le pouvoir avant de prendre des pénalités après l'arrivée donnant la victoire à Edwin Traynard. C'est sa première victoire !
 
clio_cup_course_1.pdf clio_cup_course 1.pdf  (155.07 Ko)

Course 2 : Milan, une étoile brillante

Dimanche, David Pajot s’élance donc en pole position devant Pierre-Étienne Chaumat, Thibaut Bossy et Guillaume Savoldelli. Prétendants au titre, Benoît Castagné et Nicolas Milan partagent la troisième ligne tandis que David Pouget s’aligne en seizième position.

David Pajot prend un drive-through pour avoir volé le départ. Il n’effectue pas sa pénalité dans les temps impartis et se voit présenter le drapeau noir signe d'élimination. 

Thibaut Bossy prend rapidement les commandes suivi de Castagné et Chaumat. Chez TB2S, on est performant et Chaumat reprend la seconde place.

Castagné est ensuite sous la menace de Milan. Une grosse bagarre s'installe et Dorian Guldenfels profite d'une occasion pour s'intercaler en arbitre.

Pierre-Étienne Chaumat prend le commandement devant Thibaut Bossy,  Dorian Guldenfels, Nicolas Milan et David Pouget.  Benoît Castagné est mal en point s'il reste dans sa position.

Rapide, Dorian Guldenfels est finalement le vainqueur de la course puisqu'il doublera Thibaut Bossy et Pierre-Étienne Chaumat. Nicolas Milan assure une 4e place devant David Pouget et Benoît Castagné.

En Classement Gentlemans, Mickaël Carrée, Stéphane Auriacombe et Emmanuel Raffin (Autosport GP) forment donc le dernier podium de l’année dans cette catégorie. Champion en 2009, 2010, 2011 et 2014, Nicolas Milan (Milan Compétition) a obtenu son 5e trophée en Clio Cup France en venant à bout de son rival Benoît Castagné (Raiwoit Racing) sur le Circuit Paul Ricard. Une superbe saison !

Chez les Juniors, Corention TIerce sera passé par toutes les émotions en abandonnant sa 2e place de grille pour partir des stands. Il arrivera tout de même à se classer 2e de la catégorie pour remporter le titre.

Edwin Traynard s'impose encore. La féminine  Adeline Prudent termine à la 3e place concluant une saison sur un bon podium.
 
clio_cup_course_2_1.pdf clio_cup_course 2.pdf  (155.21 Ko)

Classement définitif


Finale internationale

Pour clore une saison exceptionnelle dans les différentes Clio Cup nationales lors de ce week-end aux couleurs Renault, la Finale Internationale a réuni les meilleurs concurrents des Clio Cup Central Europe, Chine, Espagne, France, Grande-Bretagne et Italie.

Chaque plateau a ainsi pu sélectionner jusqu’à huit éléments : les cinq meilleurs pilotes de leurs classements généraux respectifs, le meilleur Junior ou Rookie, le meilleur Gentleman ou Amateur ainsi qu’un « joker » choisi par les promoteurs de chaque catégorie.

Âgé de seulement dix-sept ans, Jack Young (MRM Racing) a remporté la Finale Internationale de la Renault Clio Cup disputée sur le Circuit Paul Ricard. Auteur de la pole position, le Britannique a mené de bout en bout pour devancer son compatriote Max Coates (Team Coates) et Benoît Castagné (Raiwoit Racing).

En s’imposant face aux meilleurs concurrents des Clio Cup organisées dans le monde, Jack Young se verra offrir une Nouvelle Renault Mégane R.S..
 
Jack Young (MRM Racing) : « C’est incroyable ! Honnêtement, j’ai encore un peu de mal à y croire en voyant le niveau du plateau. Max m’a poussé tout au long de la course, comme il l’avait fait plus tôt dans le week-end. Petit à petit, il reprenait du terrain, mais j’ai réussi à créer l’écart dès que la voiture de sécurité s’est effacée. Dès lors, je n’avais plus qu’à gérer jusqu’à l’arrivée. C’est génial et un peu surréaliste, mais j’espère pouvoir défendre ma couronne l’année prochaine ! »
Source Renault

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 27/04/2020
Stéphane GAUTHIER | 27/04/2020
Stéphane GAUTHIER | 27/04/2020
Stéphane GAUTHIER | 13/04/2020