Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Blancpain GT Series : Hungaroring

Les surprises hongroises


Publié par le Mercredi 5 Septembre 2018 à 20:25



Des conditions difficiles d'où ont émergés Akka ASP et Saint Eloc
Des conditions difficiles d'où ont émergés Akka ASP et Saint Eloc
La Hongrie est plutôt connu pour son beau soleil en  cette saison estivale et pourtant ce sont des conditions difficiles qui ont attendu les pilotes du Blancpain GT Sprint début septembre.

Si dans la première course la Lamborghini du Grasser Team s'est imposée avec Engelhart et Bortolotti, 2 équipes françaises ont tiré les marrons du feu dans la seconde course. En effet, AKKA ASP a remporté la course 2 avec ​Marciello et Meadows sous la pluie. Saint Eloc a pu compter sur son duo Gachet/Haase pour terminer à la 2e place.

Autre réussite pour AKKA ASP, la victoire en Silver Cup pour une autre de ses Mercedes, celle confiée à Bulatov et Jamin.

Enfin, Stievenart et Winkelhock remportent une victoire décisive en Pro-Am. Retour sur cette avant dernière épreuve du calendrier Sprint.

Course 1 : Le Grasser Team

La Lamborghini Huracan GT3 n ° 63 de Christian Engelhart et Mirko Bortolotti a effectivement gagné une victoire mémorable en partant de la 5e place sur la grille de départ.

Peu de temps avant le départ de la première course du week-end, la pluie s’invite sur le Hungaroring. Si le soleil revient avant le passage des feux au vert, la piste demeure humide sur quelques portions, d’où un cruel dilemme quant au choix des pneumatiques. Finalement, presque tous les concurrents optent pour les slicks, dont les voitures AKKA-ASP.

Si Nico Bastian, le poleman (#90) et Nico Jamin (#87) prennent un bon envol, la Lamborghini #63 surgit comme un diable et s’installe en tête alors que Michael Meadows sur la #88 reste au contact. Une belle bagarre s’organise entre tous les protagonistes, attentifs à rester sur la partie sèche de la trajectoire. Au changement de pilote, Michael Meadows rejoint les stands P4 et Raffaele Marciello enchaine les tours pour passer sous le damier à la deuxième place, juste devant son équipier Denis Bulatov sur la #87 qui du même coup s’impose en Silver Cup.

Bortolotti a donc réussi à ramener la Lamborghini n ° 63 à la première place pour assurer la première victoire des Blancpain GT Series de l'équipe Grasser depuis Zolder. Marciello a pris la deuxième place alors que Bulatov était troisième et a remporté les honneurs de la Silver cup.
Christian Engelhart, Lamborghini Huracan GT3, 63e du GRT Grasser Racing Team : «Je pense que la météo a été la clé aujourd’hui car même avec un bon départ, cela aurait été difficile sur le sec. La Mercedes a été très rapide tout le week-end et il en a été de même pour la course par temps sec.

Mais, dans des conditions de séchage, nous étions assez rapides et nous pouvions faire un écart, donc je pense que c'était la clé. Le deuxième relais consistait à rester devant. Je suis vraiment content du départ et du résultat, surtout après des temps difficiles durant la saison. Je suis content pour toute l'équipe et nous sommes de retour. "

Course 2 : 2 teams français s'illustrent sous la pluie hongroise

Raffaele Marciello et Michael Meadows ont maîtrisé les conditions périlleuses du Hungaroring pour assurer leur première victoire à Blancpain GT Series et la première de la saison pour AKKA ASP Team. 

La Mercedes-AMG GT3 n ° 88 est partie de la pole et a mené du début à la fin, mais pourtant ce ne fut pas une partie de plaisir.

La pluie était encore au rendez-vous rendant le départ obligatoire  derrière la voiture de sécurité.  

Lorsque le drapeau vert fut agité, Marciello a fait l'écart sur la Mercedes de Luca Stolz avec un avantage allant jusqu'à 5 secondes. Loin derrière, par contre, on retrouvait à 18 secondes, Mirko Bortolotti, sur la Lamborghini Huracan GT3 n ° 63. 

Haase a été le premier des pilotes à s’arrêter pour remettre l’Audi n ° 25 à Simon Gachet. Quelques instants plus tard, Marciello passait dans les stands, suivi par Stolz, Bortolotti et Mies. 

La course s'est emballée ensuite. Tout d'abord, Engelhart a été frappé par une pénalité pour une infraction lors de l'arrêt au stand de la voiture du Grasser, mettant ainsi fin à l'espoir de l'équipage n ° 63 de se classer parmi les trois premiers. 

Les huit dernières minutes de course sont devenues une belle bataille entre les deux prétendants au titre de la Sprint Cup:  la Mercedes n ° 88 et la n ° 1 Audi.

Meadows a conservé son avantage mais Riberas est resté en contact étroit avec lui. Pendant ce temps, Gachet prenait la 3e place à Haupt. Puis, Gachet a pris la 2e place. 

Le duo Marciello-Meadows s’offre sa première victoire au scratch dans la série alors que la paire Jamin-Bulatov s’impose une nouvelle fois en Silver Cup. En terminant deuxièmes dans la catégorie cet après-midi, Nico Bastian et Jack Manchester sont couronnés vainqueurs de la Blancpain GT Series Sprint Cup Silver Cup 2018, alors même qu’il reste une manche à disputer.
 
Raffaele Marciello, # 88 AKKA Team ASP Mercedes-AMG : “La voiture était incroyable aujourd'hui, il était donc facile pour moi de pousser et de tirer un écart. Ensuite, nous avons été malheureux avec la voiture de sécurité, mais Michael a fait un travail parfait pour nous garder en tête.

Nous avons marqué des points importants et je pense que c'était une bonne victoire. Il est assez facile de perdre ou de gagner des points, alors nous verrons comment cela se passe pour la Coupe Sprint. Je pense que pour le titre général, nous sommes un peu plus compétitifs et nous allons pousser et voir où nous en sommes à Barcelone. »
Nicolas Jamin, # 87 AKKA Team ASP Mercedes-AMG : “Ce fut l'un des moments les plus agréables de ma carrière. Je suis venu de l'arrière et sur le mouillé il y avait de bonnes opportunités de dépassement.

Il y a quelques bosses et égratignures sur la voiture maintenant, mais c'était très amusant pour moi de la ramener à la huitième place du classement général et à la première place à la Coupe d’argent. Je suis très heureux que l’équipe AKKA remporte également la victoire générale aujourd’hui. "

Markus Winkelhock, n ° 26 Audi R8 LMS de Sainteloc Racing : «La course a bien commencé, mais il n’y avait aucune visibilité au milieu du peloton et beaucoup d’aquaplaning.

La voiture se sentait bien et je pouvais faire quelques places. Puis je me suis retourné et j'ai laissé tomber pour durer, avec un grand écart par rapport à l'avant-dernier. La voiture se sent bien à la fin et, comme toujours, nous ne nous battons pas dans l’ensemble, nous nous battons en Pro-Am. »

Source AKKA ASP et SRO

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
stéphane GAUTHIER | 15/10/2019
Stéphane GAUTHIER | 15/10/2019
stéphane GAUTHIER | 14/10/2019
stéphane GAUTHIER | 14/10/2019

Nous vous recommandons :