Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Blancpain GT Series : Andy Soucek presque de retour à la maison

Andy Soucek retrouve le chemin de la maison pour la finale du Blancpain GT Series


Publié par le Samedi 28 Septembre 2019 à 11:14



Andy Soucek sera comme chez lui à Barcelone
Andy Soucek sera comme chez lui à Barcelone
Andy Soucek est de retour dans un environnement familier pour la finale de la Coupe d’endurance Blancpain GT Series qui a lieu ce week-end sur le Circuit de Barcelona-Catalunya. 

C'est presque une course à domicile pour le pilote espagnol qui est originaire de Madrid mais qui a vécu à Barcelone ces trois dernières années et a couru sur ce circuit pour ses débuts en monoplace. 

De plus, l'Endurance Cup est devenu une sorte de deuxième maison pour l'as du team Bentley M-Sport. Depuis ses débuts lors de la dernière manche de la saison 2012, il n'a raté aucune épreuve et a accumulé 36 participations consécutives, plus que tout autre pilote sur la grille.

En effet, il est devenu l'un des pilotes les plus connus de la série et un membre bien établi du programme mondial GT3 de Bentley. La saison en cours est sa cinquième en tant que "Bentley Boy" et on l'a vu piloter en Europe, aux États-Unis et au-delà. 

Le week-end espagnol s'annonce particulièrement chargé pour le favori local.

Tel père tel fils

Chez les Soucek il y a le père et le fils. C'est bien entendu de son père qu'Andy a hérité l'amour de la course.
Andy Soucek : "Mon père  a piloté dans des voitures de tourisme, des monoplaces, des voitures de rallyes. Il était plutôt bon, selon les personnes que j'ai interrogées."

Mais c'est sur 2 roues que le fils fait ses débuts
Andy Soucek : "J'avais un vélo de poche, celui avec lequel on commence à trois ou quatre ans. Nous allions sur la piste chaque week-end et j'étais obsédé par cela. Un jour, j'ai eu une chute et j'ai dit à mon père que ce n'était peut-être pas une si bonne idée ! Nous sommes allés réparer le vélo au local -Kart et mon père a rencontré un vieil ami qui était son coéquipier. Ce type a dit: Oubliez les vélos, c'est trop dangereux. Laissez-le essayer le kart de mon fils."

Et voilà comment naissent les vocations. Vélo vendu et il obtient alors son propre kart d'occasion mais pour le pilote junior c'était déjà comme une Bentley.

Andy évolue en compétition de karting, de la course régionale jusqu'aux championnats européens. En 2001, à peine âgé de 15 ans, il franchit le pas de la monoplace faisant de lui un des plus jeunes de sa génération à prendre en main ce type de véhicule. C'était une idée de son père et cela lui a donné rapidement une expérience précieuse.

Son premier grand succès a été obtenu avec un titre national F3 en 2005, ce qui l'a conduit à un test en Formule 1 avec Toyota. Il a impressionné en Formula Renault 3.5 et a obtenu des podiums en GP2, avant de miser sur la FIA Formula 2. Ce championnat ne comportait pas d'équipes, chaque voiture de la série assurant un équipement égal. Soucek, l’un des concurrents les plus expérimentés du réseau, était sous pression. 
Andy Soucek : "Je pense que c'était une façon juste de gérer le championnat, le pilote faisant la différence. Je voulais montrer aux gens que dans des circonstances égales, j'étais le meilleur. Je me sentais prêt pour ça, mais c'était un gros risque car je devais gagner et on ne sait jamais ce qui peut arriver en course."

Dominateur avec sept victoires, il boucle la saison avec presque le double de points de ses rivaux les plus proches. L'importance de cette réussite est soulignée par les trois pilotes qui ont terminé immédiatement derrière lui au classement : Robert Wickens, se classait deuxième, suivis des stars actuelles de Blancpain GT Series, Mikhail Aleshin et Mirko Bortolotti, respectivement troisième et quatrième.

Andy Soucek n'aura finalement pas l'occasion de concrétiser en Formule 1 où il n'eut guère d'option et c'est vers un tout autre type de voiture que son destin de pilote bascula.
 

Une nouvelle opportunité en GT

Soucek et Bentley ensemble depuis 2015
Soucek et Bentley ensemble depuis 2015
En 2012, les Blancpain Endurance Series en étaient à leur deuxième saison mais se développaient rapidement. Soucek a été l’un des premiers pilotes monoplaces bien établis à s’essayer au championnat, une décision devenue depuis la norme.
Andy Soucek : "Il y avait beaucoup de voitures et beaucoup de constructeurs impliqués, alors j'ai décidé de voir si ça me plaisait. Mes débuts furent à Navarra sur une McLaren, il y avait beaucoup d'eau. Ce n'était pas une course facile,  mais j’ai été très impressionné par le niveau des pilotes, ainsi que par le nombre de voitures sur la grille. J'avais l'habitude de voir 22 voitures sur une grille monoplace et tout d'un coup, on était plus de 40. Mais j'ai senti que mon avenir était là." 

Il pilotera la McLaren les deux saisons suivantes pour ART, en remportant plusieurs podiums et renforcera sa réputation de pilote GT. 

Bentley sa nouvelle famille

Pour la saison 2015, Soucek a rejoint Bentley et n'en est plus reparti depuis. Engagé en Endurance cup, il évolue également en Intercontinental GT Challenge et en Blancpain GT World Challenge America.

En 2016, associé à Wolfgang Reip et Maxime Soulet ils prennent la troisième place du classement, ce qui aurait pu être encore mieux s'ils n'avaient pas été confrontés à des problèmes lorsqu'ils étaient en tête du Paul Ricard et des Total 24 Hours of Spa. 
Andy Soucek : "D'une certaine manière, ce fut une bonne année parce que nous avons terminé troisièmes du classement et que nous menions les deux plus grandes courses. Mais évidemment, c'était une grande déception de ne pas avoir terminé ces courses où nous aurions dû." 

En 2017, il roulera avec Maxime Soulet et Vince Abril et ils ont de nouveau couru pour remporter le titre. 6e à Monza, 5e à Silverstone, puis victoire au Paul Ricard et deuxième place à Spa. 

2017 a été une année particulièrement disputée avec la concurrence redoutable telle que l’équipe Grasser Lamborghini ayant remporté deux victoires en début de saison. L’équipage Bentley menait avant la finale du Circuit de Barcelona-Catalunya, mais a été forcé d'abandonner avec un problème de boîte de vitesses. Grasser a terminé troisième pour s'emparer du titre pour trois points seulement. 

Malgré tout, la saison avait été superbe pour les Bentley Boys. 

On retrouvera Andy Soucek sur la Bentley 108 ce week-end, où il participera à la finale d'Endurance avec Callum Macleod et son partenaire de longue date,  Maxime Soulet, à bord de la Continental GT3 n ° 108. 
Andy Soucek : "Les gens me soutiennent énormément. Les fans suivent ma carrière depuis de nombreuses années et je me sens très soutenu lorsque je vais sur la piste. Toute ma famille et de nombreux amis viennent également. C'est comme une équipe de football qui joue à la maison: le soutien de la population vous donne un élan supplémentaire et rend l'événement plus spécial encore. "
D'après un communiqué SRO

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook


Nous vous recommandons :