Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

24h de Spa 2020 : Mercedes reprend la pole à Audi

Marcellio signe la pole position dans des conditions difficiles.


Publié par le Samedi 24 Octobre 2020 à 07:58



Mercedes en pole (Photo Jules Benichou 21 creation)
Mercedes en pole (Photo Jules Benichou 21 creation)
Cette année, Mercedes AMG n'est pas en force à Spa-Francorchamps mais en forme. La marque allemande s'est assurée de la pole position définitive, vendredi soir, grâce à Raffaele Marciello et l'équipe française AKKA-ASP dans laquelle il évolue. 

Disputée à la nuit tombante, la météo n'était pas au beau fixe pour ce rendez-vous déplacé à l'automne par la force des choses. 20 prétendants étaient en lice pour signer le meilleur chrono de cette édition 2020.

La bagarre pour la première place a été vivement disputée entre les cinq derniers pilotes, le vainqueur de la Super Pole de l'année dernière, Maro Engel, fut le premier à frapper au volant de la Mercedes-AMG #4 Team HRT.

Mais l'avantage de l'Allemand n'a pas duré longtemps. Marciello, quatrième avant-dernier à s’élancer, a fait preuve d'un extrême contrôle et d'une vitesse incroyable pour signer un chrono en 2m32.166 sur le premier de ses deux tours rapides. Il n'y a pas eu d'amélioration sur le tour suivant, mais l'Italien a réalisé une formidable performance avec 0,356 seconde de moins qu'Engel.

Frédéric Vervisch s’est ensuite élancé mais n'a pu contrarier aucun des pilotes Mercedes-AMG, prenant une troisième place provisoire sur l’Audi Sport Team Attempto #66 en 2m32.881s. Patrick Pilet était l'avant-dernier pilote mais s'est retrouvé aux portes du Top 10 avec un chrono de 2m33.541s.

Puis Kelvin van der Linde sur l’Audi Sport Team WRT #31 entra en piste, premier au résultat combiné des qualifications de la nuit dernière. L'as sud-africain a réalisé un temps en 2m32.386s sur son premier tour, se montrant particulièrement à l’aise dans le secteur final. Il était moins rapide de 0,220s sur Marciello, mais le pilote Audi avait un dernier tour rapide pour inverser la tendance.

La tension était à son comble quand il a roulé plus vite que le pilote AKKA-ASP dans le premier secteur, mais une erreur à la sortie de Pouhon a coûté cher à Van der Linde et a assuré à Marciello de la pole. Une première ligne étoilée pour la course de demain, avec Mercedes-AMG Team AKKA-ASP aux côtés d'Audi Sport Team WRT.

Les mêmes marques partageront la deuxième ligne, Engel terminant la séance  troisième et Vervisch quatrième. Christopher Haase a placé l'Audi Team Sainteloc #25 au cinquième rang, devant Thomas Preining du GPX Racing, la meilleure des Porsche.

Le Top 10 est complété par la Ferrari #51 AF Corse, la Lamborghini #63 Orange1 FFF Racing, la Lamborghini #163 Emil Frey Racing et la Porsche #47 KCMG des vainqueurs en titre, Kevin Estre, Richard Lietz et Michael Christensen. La 911 GT3-R de l’équipe de Hong Kong a été victime d’une crevaison à la fin du warm-up précédant le Super Pole, mais Estre a quand même pu assurer une bonne place sur la grille pour demain après-midi.

Seul concurrent de la Silver Cup à se qualifier pour la Super Pole, l'équipage de la Mercedes-AMG #89  AKKA-ASP s'était déjà assuré la première place de sa catégorie hier soir. Benjamin Hites a participé à la séance de ce soir, terminant 19ème au sein d’un peloton ultra-compétitif.

Les Total 24 Hours of Spa débuteront samedi à 15h30, marquant la 20ème édition de l'ère GT et la 10ème depuis que la GT3 est devenue la catégorie reine, en 2011. Chaque minute de la course sera diffusée en direct sur le site des Total 24 Hours of Spa, sur la page Facebook officielle de l'épreuve et sur la chaîne YouTube GT World.

Source SRO

Déclaration du poleman et classement superpole

Raffaele Marciello, Mercedes-AMG # 88 - Team AKKA-ASP : “Ce fut une bonne qualification pour nous. C’est toujours bien de prendre le départ dans le Top 5 pour éviter les problèmes de début de course. Nous nous attendons à un départ sur le sec demain, donc nous n’avons pas trop changé le set-up.

Nous avons légèrement modifié la pression des pneus afin de trouver plus facilement le juste équilibre. L'absence de limites de piste ne change pas grand-chose pour moi, c’est la même chose pour tout le monde. Ils disaient que nous pouvions le faire, alors nous l'avons fait.”

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 24/11/2020
Stéphane GAUTHIER | 22/11/2020
Stéphane GAUTHIER | 22/11/2020
Stéphane GAUTHIER | 22/11/2020