Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

24 heures de Spa 2020 : Porsche Rowe victorieux

Une édition automnale dantesque.


Publié par le Lundi 26 Octobre 2020 à 21:19



Porsche Rowe, heureux lauréat d'une édition pas comme les autres (Photo SRO)
Porsche Rowe, heureux lauréat d'une édition pas comme les autres (Photo SRO)
Porsche est une marque heureuse en GT puisque elle a célébré ce dimanche  une 2e victoire consécutive aux 24 heures de Spa-Francorchamps. Disputé exceptionnellement en automne, cette édition 2020 n'a pas été facile à gagner pour le Rowe Racing mais Nick Tandy, Earl Bamber et Laurens Vanthoor ont fait le nécessaire pour s'imposer au général dans la classique ardennaise.

Barwell Motorsport et Lamborghini remportent la catégorie Pro-Am avec Mitchell, Collard Jr., Collard, Machitski.

Mercedes a eu aussi sa gloire en s'imposant en Silver Cup avec le HRT et le quatuor Piana, Beretta, Afanasiev, Haupt.

Enfin, cocorico puisque l'équipe française CMR impose sa Bentley dans la catégorie AM Cup avec l'équipage Mateu, Ricci, Tribaudini, Lemeret.

56 GT au départ (Photo SRO/Benichou)
56 GT au départ (Photo SRO/Benichou)
L'équipage n ° 98 de Nick Tandy, Earl Bamber et Laurens Vanthoor n'a mené qu'à la fin de la 23e heure se hissant en tête de l'épreuve au bon moment alors que la course s'est déroulée sous une météo typiquement ardennaise. 

Leur Porsche a été en embuscade durant les deux tiers de la distance et les pilotes ont été patients. La nuit a été plus longue que les éditions estivales. Audi Sport Team Attempto, Audi Sport Team Sainteloc et les Ferrari d'AF Corse et de SMP Racing ont longtemps espérés tirer leur épingles du jeu.

Alors que la bataille atteignait son crescendo, c'était l'Audi Attempto qui semblait avoir le contrôle, semblant assurée à l'avant malgré des pluies de plus en plus fortes à Spa-Francorchamps. Frédéric Vervisch a passé le relai à Patric Niederhauser à deux heures de la fin, avec un avantage de sept secondes sur la voiture Sainteloc de Dorian Boccolacci. 

Derrière eux, cependant, Tandy menait un bon rythme. À 90 minutes de la fin, le pilote britannique a été crucial en dépassant Alessandro Pier Guidi sur la Ferrari AF Corse n ° 51 pour passer à la troisième place, puis a commencé à réduire l'écart sur Boccolacci. 

A 75 minutes de la fin, une période de neutralisation "Full Yellow" a été également déterminante puisque tous les leaders sont rentrés dans les stands, sauf la Porsche ROWE qui a choisi de poursuivre et a ainsi pu dépasser les deux équipages d'Audi Sport.

Au début de la dernière heure, la Porsche ROWE était passée en tête. Tandy a dû géré les restarts et la fin de course avec ses pneus plus usés. Plus rapide, Niederhauser (Attempto Racing #66) est revenu sur le leader à moins de 2 secondes en fin de course. Malgré un problème de boite de vitesse, Tandy a résisté jusqu'au bout et a imposé sa Porsche avec 4.6s d'avance au drapeau à damier.

Dinamic Motorsport a mis une deuxième Porsche sur le podium, prenant la troisième place à la Ferrari # 51 AF Corse lors des dernières étapes après une bataille passionnante entre Matteo Cairoli et la Ferrari # 51 de Pier Guidi qui finira finalement 5eme. Porsche place 3 voitures dans les cinq premiers. 

Pro-Am et Silver Cup

En catégorie PRO-AM, trois équipes ont plutôt dominé se relayant en tête de la compétition. Au final, c'est la Lamborghini # 77 Barwell Motorsport qui a remporté la victoire avec une belle 16e place au général, après avoir misé sur des pneus pluie alors que de fortes pluies commençaient à tomber. Un choix qui les a fait progresser au classement.

Sandy Mitchell a été essentiel au succès de Barwell. C'est sa deuxième victoire avec l'équipe après un triomphe en Silver Cup l'année dernière. Leo Machitski a également mené une course solide pour ajouter une victoire Pro-Am à sa victoire en catégorie Am en 2018, tandis que le duo père-fils Rob et Ricky Collard a apporté un mélange idéal d'expérience et de vitesse pour sceller ce résultat.

Sur le podium, la Ferrari # 93 Sky Tempesta Racing et l'Aston Martin # 188 Garage 59 les rejoignent. Les titres GT World Challenge Europe Pro-Am sont revenus à Sky Tempesta Racing et ses pilotes de saison complète  : Chris Froggatt et Eddie Cheever III.  

En SILVER CUP, Mercedes a pu compter sur HRT pour s'imposer dans la catégorie. Ils ont connu une fin de course plutôt tranquille après que leur rival, la Lamborghini n ° 78 Barwell Motorsport  a été éliminée dans un accident impliquant plusieurs voitures au Raidillon. Hubert Haupt, Gabriele Piana, Sergey Afanasiev et Michele Beretta ont été compétitifs durant toute l'épreuve et terminent même 18eme au général.

Une seconde Mercedes-AMG (# 84 HTP) a terminé sur la deuxième marche de ce podium. La Lamborghini Orange1 FFF Racing (#555) complète le podium avec 2 français parmi l'équipage : Florian Latorre et Hugo Chevalier. 

Am Cup : Savoir faire français

Le team CMR au top en AM (photo P.Hecq)
Le team CMR au top en AM (photo P.Hecq)
La Bentley # 108 du team CMR a remporté les honneurs de la Am Cup grâce à Clément Mateu, Romano Ricci, Stéphane Tribaudini et Stéphane Lémeret, ce dernier célébrant sa deuxième victoire en AM dans les Ardennes après avoir décroché les honneurs Pro-Am en 2015. La Bentley a également terminé 30e au général. 

La Lamborghini # 63 Orange1 FFF Racing était un prétendant à la victoire avant que Dennis Lind est un accident au Raidillon le dimanche matin. 

Déclarations et Classements

Nick Tandy, Porsche n ° 98 ROWE Racing - vainqueur du classement général : «À mi-chemin de l'avant-dernier tour, j'ai eu un petit blocage dans le virage huit, et quand je suis sorti du virage, j'ai entendu ce bruit de cognement. Je pensais qu'un joint d'arbre de transmission s'était cassé, mais la voiture fonctionnait toujours. Apparemment, le carter de la boîte de vitesses a également été endommagé et, malheureusement, pour nos concurrents, nous avons enduit la piste d'huile.

Nous ne pouvons que nous excuser pour cela, mais cela nous a en quelque sorte sauvés! J'ai dû rouler le dernier tour et demi sans pousser, et j'ai dû traverser les virages pour ne pas causer plus de dégâts. Mais, au final, gagner cela avec ces deux gars est un sentiment incroyable, tout comme le partager avec toute l'équipe de ROWE. Ils ont été si bons cette semaine, et je suis tellement heureux qu'ils aient pu gagner Spa et le Nürburgring la même année.
Leo Machitski, # 77 Barwell Motorsport Lamborghini - Vainqueur Pro-Am : «2020 a été difficile pour tout le monde. Avec Barwell, nous avons eu une très bonne course ici à Spa, remportant la Am Cup en 2018, mais il semblait que nous n'avions pas de chance cette année. C'était mes septième ou huitième Total 24 Heures de Spa, et j'ai déjà terminé à quelques reprises sur le podium, mais c'est une très, très belle. Être la première Lamborghini à l'arrivée, battre les vainqueurs de la Silver Cup et certains anciens pilotes de F1 dans le processus… Je suis sûr que cela ne coulera que demain!
Hubert Haupt, # 5 HRT Mercedes-AMG - Vainqueur de la Silver Cup : "Nous n'avons commencé ce projet qu'en juin, et remporter la Silver Cup ici à Spa est un exploit fantastique. C'est un rêve devenu réalité. Nous avions une formation solide et l'équipe a fait un travail fantastique. Notre objectif principal était d'éviter les ennuis, et mis à part un petit problème à l'avant de la voiture, qui nous a coûté cinq minutes, nous avons couru sans problème jusqu'à la fin. Fantastique."
Stéphane Lémeret, # 108 CMR Bentley - Vainqueur de la Am Cup : "C'était ma 22e participation aux Total 24 Hours of Spa, et cette édition a été de loin la plus difficile. Lors de mon premier passage, j'ai appelé l'équipe à la radio pour leur dire que je voulais revenir à la boîte et pleurer! Ces conditions étaient incroyables. Je dois remercier mes coéquipiers; ils ont fait un travail parfait."

Le podium général (Photo Patrick Hecq)
Le podium général (Photo Patrick Hecq)

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 24/11/2020
Stéphane GAUTHIER | 22/11/2020
Stéphane GAUTHIER | 22/11/2020
Stéphane GAUTHIER | 22/11/2020