Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

GT World Challenge 2021 : Monza

Porsche sur une bonne "Dinamic"


Publié par le Lundi 26 Avril 2021 à 10:46



Une Porsche s'impose à Monza (Photo SRO)
Une Porsche s'impose à Monza (Photo SRO)
Dans des conditions difficiles, le team Dinamic Motorsport a fait gagner Porsche sur le circuit de Monza pour l'ouverture de la saison du GT World Challenge Europe Endurance à la mi-avril. C'est le deuxième succès sur ce circuit pour ce team qui connait parfaitement la piste et ses pièges. 

Engelhart / Cairoli / Bachler ont été irréprochables pendant 3 heures sous les conditions météos compliquées. 3e au général la Lamborghini # 14 du team Emil Frey Racing s'impose en Silver Cup.

Une autre marque se distingue dans la catégorie Pro-Am : l'Aston Martin n ° 188 s'y impose.

Une fois de plus et comme il y a 2 ans, l'équipage Dinamic a parfaitement jugé les conditions changeantes de la course pour sortir victorieux après trois heures de course. 

Pourtant la Porsche du team ne figurait pas parmi les favoris évidents avant le départ avec la 12e place sur la grille. Christian Engelhart, Matteo Cairoli et Klaus Bachler partageant le volant de la voiture.

Peu après le départ il y a eu de fortes averses. Engelhart en a profité pour remonter au classement avant de céder sa place à Cairoli en 5e position.

Alors que la piste était encore humide mais tendait vers le sec, Cairoli est remonté à son tour à la 3e place derrière 2 Mercedes. La HRT n ° 4 menait au début de la deuxième heure devant la Mercedes-AMG Akka Asp n ° 88  de Daniel Juncadella. 

L'un des moments clés de la course s'est produit peu de temps après la mi-course. En tête d'un peu plus de quatre secondes, les espoirs de l'équipe HRT ont été anéantis par une crevaison à l'arrière gauche. Cela a promu Juncadella en tête, mais Cairoli s'était alors rapproché de la # 88 et était prêt à bondir.  

Cairoli n'a pas eu trop de mal à passer en tête puis à prendre de l'avance avant de passer à son tour le volant au 3e équipier. Bachler a pris le volant pour le dernier relais, tout comme il l'a fait pour la victoire de l'équipe en 2019, cette fois-ci en mettant les pneus slicks jusqu'à l'arrivée. 

A 45 minutes de la fin, la voiture de sécurité entrait en piste et rassemblait le peloton pour un sprint final. Bachler avait la Mercedes-AMG n ° 88 de Jules Gounon dans ses rétroviseurs.

Mais Bachler avait le rythme pour s'éloigner lors du relais final, construisant une avance de quatre secondes en tête du peloton. En fait, Gounon accordait plus d'attention à ses rétroviseurs car la Lamborghini # 14 Emil Frey Racing de Ricardo Feller était menaçante. 

Bachler a su gérer son écart en tête du peloton jusqu'au damier. Derrière, Gounon a conservé la deuxième place devant Feller, qui a non seulement remporté la victoire de la classe, mais a fait d'Emil Frey Racing la première équipe Silver à obtenir un podium en Endurance Cup.

Lamborghini sur le podium et vainqueur en Silver

La Lamborghini #14 (Photo J.Benichou - SRO)
La Lamborghini #14 (Photo J.Benichou - SRO)
Ce fut une démonstration sensationnelle de la part de l'équipage n ° 14, qui court en Silver Cup.  Composé par Feller, Alex Fontana et Rolf Ineichen le trio avait débuté depuis la septième place au classement général.

L'équipage a pu lutter pour le podium général à la fin et Feller a exercé une pression jusqu'à l'arrivée sur Gounon et sa Mercedes en 2e position. 

L'équipe WRT a terminé sixième au classement général et deuxième en Silver Cup après une excellente performance de l'Audi n ° 30 de Benjamin Goethe, Stuart Hall et James Pull. La Mercedes-AMG n ° 57 Winward Racing a complété le podium de la Silver Cup avec la septième place du classement général de ce qui était la première sortie de l'équipe américaine en Endurance Cup en dehors des 24 heures de Spa.

Garage 59 et Aston Martin s'imposent en Pro-Am

Aston Martin pour la Pro-Am (Photo J.Benichou SRO)
Aston Martin pour la Pro-Am (Photo J.Benichou SRO)
Garage 59 a gagné le Pro-Am. En effet, l'Aston Martin # 188 a bien progressé avec Alexander West puis Chris Goodwin au volant, ce dernier échangeant la tête avec Hiroshi Hamaguchi (# 19 Orange1 FFF Racing Lamborghini) lors de la deuxième heure. 

Mais c'est la Lamborghini # 77 du Barwell Motorsport et de Miguel Ramos qui était en tête pour le rush final.

Jonny Adam était le dernier relayeur pour Garage 59 et a dû s'employer dans la dernière demi-heure pour remonter en tête du classement.

La Lamborghini # 63 Orange1 FFF Racing a mené dès le départ avec Mirko Bortolotti au volant, mais des problèmes électriques ont coûté un tour à l'équipage après s'être arrêté pour cause de pluie lors du premier relais. L'Audi # 32 Team WRT était également performante après un excellent relais d'ouverture de Charles Weerts, le deuxième pilote Kelvin van der Linde étant malheureusement éliminé par une crevaison alors qu'il était deuxième. 
 
Klaus Bachler, Porsche # 54 Dinamic Motorsport, vainqueur course : «En fin de compte, c'est un travail d'équipe. Nous avons travaillé très dur ces derniers jours. Christian, Matteo et toute l'équipe ont fait du très bon travail et notre stratégie était incroyable, car les conditions étaient vraiment difficiles pour tout le monde. Nous avons pris les bonnes décisions au bon moment, et cela nous a fait avancer de plus en plus. J'ai eu la même chose il y a deux ans avec cette équipe donc c'est une sensation incroyable pour moi. Je suis juste reconnaissant pour cela.
Ricardo Feller, # 14 Emil Frey Racing Lamborghini, vainqueur en Silver : «J'ai attaqué du premier au dernier tour ! C'était assez dur. Les conditions n'étaient pas très bonnes et bien sûr je voulais attaquer, mais avec une piste comme celle-ci, cela aurait été trop risqué et j'ai décidé de ramener à la maison ce P3 sûr et très solide pour l'équipe. Ils ont fait un travail incroyable et c'est un excellent début de saison.
Alexander West, n ° 188 Garage 59 Aston Martin, vainqueur en Pro-AM:  «Je n'avais pas du tout de pluie dans mon emploi du temps, donc c'était une surprise ! C'était une question de jugement sur le temps de rester dehors, car ce n'est pas comme courir à Spa où la moitié de la piste est complètement sèche et l'autre moitié est mouillée. Aujourd'hui, c'était un grand effort d'équipe et les gars ont fait un travail fantastique sur la voiture tout le week-end.

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook