Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Moto3 : Arenas champion à Portimao

Suspense jusqu'au dernier tour en Moto3


Publié par le Dimanche 22 Novembre 2020 à 12:55



Arenas aura dû batailler jusqu'au bout pour remporter le titre (Polarity Photo)
Arenas aura dû batailler jusqu'au bout pour remporter le titre (Polarity Photo)
Albert Arenas, Ai Ogura et Tony Arbolino étaient les 3 prétendants au titre mondial en Moto3 lors de la dernière manche disputée à Portimao ce dimanche.

La tension a été palpable tout au long du week-end Portugais et il aura bien fallu attendre le dernier tour pour avoir la confirmation du champion. Albert Arenas remporte le titre mais il a derrière Arbolino et Ogura en course.

Raul Fernandez a fait une démonstration sur le circuit de Portimao en s'imposant avec 8 secondes d'avance, un fait rare dans la catégorie. Il gagne la course devant Foggia, pourtant pénalisé de 2 long laps et Alcuena.

Arbolino peut nourrir de grands regrets sur cette saison. Ici à Portimao sa mauvaise qualification aura encore été un élément important pour la décision finale du classement général.

Chez les constructeurs, Honda s'impose à KTM et Husqvarna. Chez les teams, Leopard Racing devance Aspar Team et Sky racing.

Seconde victoire impériale pour Raul Fernandez (Polarity Photo)
Seconde victoire impériale pour Raul Fernandez (Polarity Photo)
Dès les qualifications, le ton est donné. Arbolino a complètement raté ses chronos n'arrivant pas à s'extirper de Q1. Il partait 27e sur la grille de départ. Albert Arenas était moins imperturbable, malgré l'enjeu, et signait le 6e temps. Pour le devancer sur la grille, Ai Ogura a joué avec le feu et obtient le 5e chrono in-extremis avec une stratégie très risquée.

Raul Fernandez, lui, ne s'est posé aucune question. Auteur de la pole, il a imposé son rythme dès le premier virage et s'est envolé jusqu'à obtenir 9 secondes d'avance sur ses premiers poursuivants. Un avantage imparable pour aller s'offrir une indiscutable seconde victoire en Moto3.

Si au fil des tours la victoire semblait échapper aux poursuivant la lutte derrière a été rude. Arbolino a rejoint le groupe de chasse en remontant depuis le fond de grille jusqu'à pointer à la 8e place à 8 tours de la fin.

Ogura a voulu mettre la pression sur Arenas sur les premiers tours mais il a été rapidement débordé au fur et à mesure que la course s'avançait.

Mais le leader du classement général a vu revenir aussi Arbolino à sa hauteur. A 6 tours de la fin leur lutte pour une place d'honneur a été rude mais aucun n'a fait une erreur fatale.

Remonté à la 3e place malgré 2 pénalités de long lap, Masia laisser filer une chance de podium en chutant à 4 tours de la fin. 

La pression restait forte sur Arenas, Arbolino et Ogura. A 3 tours de la fin, le japonais était le moins bien classé en 12e position. Les 3 perdaient le contact avec le groupe chassant le podium.

Suzuki partait à la faute et laisser 1 place de libre dans le top 5.

Fernandez filait vers la victoire en gérant sa belle avance. Foggia terminait second devant Alcuena 3e.

Arrivé 4eme, Arbolino a fait une remontée remarquable mais échoue à 4 points de Arenas qui a intelligemment géré sa fin de course en terminant 12eme. Un résultat modeste mais suffisant d'autant que Ogura ne faisait pas mieux que 8e. Clap de fin sur une saison extrêmement intense.

Bravo aux champions.

Interview et classement finaux


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook