Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

FFSA GT4 2019 : Lédenon, course 1

Ferté, Demoustier et une nouvelle victoire d'Alpine.


Publié par le Dimanche 7 Juillet 2019 à 06:14



Le départ sous la chaleur gardoise
Le départ sous la chaleur gardoise
Ledenon est une nouveauté pour le championnat de France GT4 qui se produit pour la première fois dans la catégorie. Les pilotes ne découvrent toutefois pas le circuit Gardois qui reste un des musts en France en terme de pilotage avec sa piste vallonnée et ses secrets pour aller vite.

La marque Alpine a été sur le devant de la scène pour la première manche du week-end. Robert Consani, associé à Benjamin Lariche a signé la pole position avec l'Alpine du team Speedcar devant une Porsche du team Jouffruit by victeam.

En course Alpine a de nouveau briller et la victoire est allée au duo Alain Ferté et Grégoire Demoustier qui ont par ailleurs ouvert le palmarès de l’équipe Bodemer Auto en Championnat de France FFSA GT

La 2e place est revenue à l'Alpine en pole avec Robert Consani / Benjamin Lariche (Alpine A110 GT4 / Speed Car) qui marquent des points précieux au championnat.

Le podium est complété par la jeune association d'Édouard Cauhaupé et d'Arthur Rougier (Mercedes-AMG GT4 / CD Sport),

Dans la catégorie Am, Nicolas Gomar et Julien Lambert (Porsche 718 Cayman GT4 CS MR / AGS Events) accentuent leur avance avec un quatrième succès en cinq courses disputées cette saison. Presque imbattables "les amateurs".

Dans la continuité des jours précédents, la chaleur caniculaire et le grand soleil sont de mise mais avec un peu plus de vent alors que la course a lieu dans la 2e partie de l'après-midi.

Les pilotes et GT4 sont quand même mis à rudes épreuve alors que le départ est lancé.

Quelques esprits s'échauffent mais le début de course est prudent sauf pour Ronald Basso (Mirage Racing)) qui prend une pénalité et doit passer par les stands.

Un trio se forme à l'avant, emmené par Consani suivi de Ferté et Lémeret alors que la Porsche de Jouffret rétrograde. Peu d'écart entre les 3 premiers qui tiennent le rythme en attendant les changements de pilotes aux stands.

Mais Alain Ferté place, tout de même, une attaque  sur Robert Consani avant l’ouverture de la fenêtre de changements de pilotes. 

Ferté est l’un des derniers à passer par les stands pour céder le volant à Grégoire Demoustier. Il repart devant l’Alpine A110 GT4 n°8 désormais pilotée par Benjamin Lariche alors qu’Éric Trémoulet profite de la valse des arrêts pour replacer provisoirement la Porsche 718 Cayman GT4 CS MR n°64 sur le podium. Arthur Rougier ne perd cependant pas de temps pour le déborder dès le début de son relais. 

En fin de course, Grégoire Demoustier voit revenir Benjamin Lariche et Arthur Rougier dans ses rétros, mais le pilote Bodemer Auto ne craque pas pour offrir à son équipe sa première victoire en Championnat de France FFSA GT.

En catégorie Amateurs, Nicolas Gomar devance sur la grille  Dmitry Gvazava (Alpine A110 GT4 / Speed Car) et Sylvain Caroff (Ginetta G55 GT4 / Schatz-Lestienne Racing).

Au départ, Pascal Huteau (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) gagne deux positions pour se porter au deuxième rang alors que Dmitry Gvazava réalise la mauvaise opération en rétrogradant au fond du peloton.

Ensuite,  Pascal Huteau s’empare des commandes au 11e tour avant d’être le dernier pilote de la catégorie à passer par les stands. Si son équipier Valentin Simonet préserve d’abord la première place de l'équipage après les changements de pilotes, celui-ci perd toute chance de victoire en écopant d'un drive-through pour un arrêt au stand non réglementaire.

Après avoir relayé Nicolas Gomar, Julien Lambert hérite alors de la tête devant Erwan Bastard. Ce dernier se fait de plus en plus pressant au fil des passages, mais Julien Lambert ne cède pas pour signer son troisième succès consécutif. 
 

Paroles de vainqueurs

L'Alpine gagnante de Ferté et Demoustier
L'Alpine gagnante de Ferté et Demoustier
Alain Ferté (Alpine A110 GT4 / Bodemer Auto) – 1er : « Je suis ravi de cette première victoire pour l’équipe. Nous avons réussi à effacer la Porsche assez rapidement, mais il fallait ensuite gérer les pneumatiques. J’étais un peu plus rapide que Robert, mais il savait parfaitement où fermer la porte. J’ai donc géré jusqu’à trouver l’ouverture avant de laisser Grégoire finir le travail et sceller ce résultat qui rattrape nos scores vierges sur les deux premiers rendez-vous de la saison. »
Grégoire Demoustier (Alpine A110 GT4 / Bodemer Auto) – 1er : « C’était vraiment difficile et je pense que Benjamin était plus rapide que moi sur la fin du relais alors que j’avais réussi à créer un petit écart. Il avait mieux conservé ses pneus, mais les dépassements ne sont pas simples sur ce circuit et je suis très content d’être resté devant. Il faut surtout saluer la belle performance d’Alain, qui a placé la voiture en tête, et de l’équipe qui mérite cette victoire qui ne doit rien au hasard vu les efforts fournis depuis le début de l’année ! »
Nicolas Gomar (Porsche 718 Cayman GT4 CS MR / AGS Events) – 1er Am : « Ce matin, je n’avais fait qu’un tour de qualifications afin d’économiser au maximum les pneumatiques et éviter de souffrir dans les quinze dernières minutes de course. Je pense que c’était la bonne stratégie. J’ai pris un départ prudent, sans prise de risque et tout en gestion. J’ai préféré laisser la Ginetta de Pascal Huteau passer et s’échapper, car nous avions plus à perdre dans l’opération. Derrière, Julien a fait du travail merveilleux pour conclure une belle première course à domicile devant nos familles, amis, partenaires et notre banquier ! »
Julien Lambert (Porsche 718 Cayman GT4 CS MR / AGS Events) – 1er Am : « Cette quatrième victoire de la saison était peut-être la plus dure à obtenir, tant physiquement que sportivement. Nicolas a fait de superbes qualifications ce matin avant d’enchaîner avec un beau premier relais alors que la Porsche dégrade ses pneus assez vite sous une telle chaleur. Il a essayé de tenir tout en préservant la voiture et le drive-through de la n°22 nous a aidés. Sur la fin, j’ai ensuite tenté de gérer le trafic dans les retardataires et le retour d’Erwan. J’y suis arrivé, mais c’était vraiment physique ! »

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook


Nous vous recommandons :